Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Tristane Banon quitte le ring de son affaire DSK

Dernier chapitre du volet français de l'affaire [people=2360]Dominique Strauss-Kahn[/people. Ce mercredi matin sur Canal+, Tristane Banon a annoncé renoncer à se porter partie civile. La jeune écrivaine de 32 ans se refuse donc à relancer l'affaire en déclenchant la saisie d'un juge d'instruction après le classement de l'affaire, jeudi 13 octobre dernier, par le parquet de Paris.

"Je ne vais pas me constituer partie civile", a-t-elle déclaré, justifiant sa décision par le fait que le parquet avait "reconnu son statut de victime" en considérant jeudi que DSK avait reconnu avoir tenté de l'embrasser, ce qui pouvait, selon le parquet, "être qualifiable d'agression sexuelle". La jeune femme entend ainsi suivre les conseils de son avocat Me David Koubbi. Interviewé dimanche par [people_restrictif=159]Marc-Olivier Fogiel[/people_restrictif, l'avocat avait déclaré : "Très sincèrement, je lui indique que si elle a les moyens là de trouver de quoi se reconstruire, qu'elle y réfléchisse", tout en prévenant qu'"on ne va pas quitter le ring si DSK s'y trouve encore". Doit-on comprendre que Dominique Strauss-Kahn aurait retiré sa plainte contre Banon pour dénonciation calomnieuse ?

La jeune romancière a précisé sur le plateau de la matinale : "J'ai toujours dit que je ne faisais ça ni pour l'argent, ni pour la gloire. Continuer, c'est forcément pour l'un ou pour l'autre, ou les deux. Je ne faisais ça que pour avoir mon statut de victime reconnu. Je l'ai. Je ne suis, officiellement, pas une menteuse d'après le parquet (...) Maintenant, je n'ai pas à dire à M. Strauss-Kahn ce qu'il doit faire. Je lui conseille surtout de faire profil bas et de se dire qu'à partir de maintenant, il est officiellement un agresseur sexuel."

C'est en juillet dernier que Tristane Banon s'était confiée pour la première fois à la presse et avait porté plainte pour tentative de viol contre DSK. Les faits qu'elle dénonce remontent au 11 février 2003 lorsqu'elle interviewait l'ancien ministre pour un précédent livre en cours d'écriture. C'est l'affaire du Sofitel qui a ravivé la douleur de la jeune écrivaine et elle décrit ces trop longues semaines - entre l'arrestation de Strauss-Kahn à l'aéroport le 14 mai dernier, jusqu'à son dépôt de plainte - dans un ouvrage intitulé Le Bal des hypocrites.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
En vidéos
DSK éclipse les stars du Festival de Cannes avec sa compagne Myriam L'Aouffir