Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews
NEWSLETTER

"Tout le monde peut regarder" : Jennifer Lawrence cash sur ses photos nues volées...

Par Tom Spencer Rédacteur
Fan des corgis, des iconiques Spice Girls, de la princesse Diana et adepte de tea time, Tom Spencer aime notamment relater la vie des membres de la couronne britannique mais n’est jamais contre un petit détour outre-Atlantique.
10 photos
Victime de photos volées, l'actrice américaine Jennifer Lawrence sait qu'elle ne pourra jamais vraiment mettre cette histoire derrière elle car, sur la Toile, rien ne disparaît jamais. La preuve : les clichés d'elle nue ont été republiés en France en juillet 2021. Elle a réagi dans "Vanity Fair".

En 2014, Jennifer Lawrence faisait partie des stars piratées après l'intrusion de deux hommes dans son cloud. L'actrice de Hunger Games avait alors vu des photos d'elle, nue, apparaitre sur la Toile. Après une grande enquête du FBI, deux Américains de 29 et 36 ans ont été condamnés à 9 et 18 mois de prison. Mais la mésaventure a rebondi cette année, de notre côté de l'Atlantique.

En effet, en juillet 2021 on pouvait découvrir dans le hors-série Bigard magazine, un panel de blagues de l'humoriste controversé Jean-Marie Bigard ainsi que cinq photos de Jennifer Lawrence, nue ou dénudée. Celle-ci, par le biais de son avocat français, avait alors immédiatement attaqué la publication. Le tribunal judiciaire de Nanterre a ensuite condamné Medialyd, la société qui a édité Bigard Magazine, à verser 20 000 euros de dommages et intérêts à Jennifer Lawrence. Le tribunal s'est appuyé sur "la nature particulièrement intrusive des atteintes relevées" et a évoqué "la large médiatisation de cette affaire", qui a abouti à "la condamnation de l'auteur de cette intrusion par le tribunal fédéral de Chicago".

Dans l'édition de décembre 2021 du Vanity Fair américain, dont elle fait la couverture, Jennifer Lawrence (31 ans) est revenue sur l'affaire. "Tout le monde peut regarder mon corps nu sans mon consentement, à n'importe quel moment de la journée. Quelqu'un en France vient de les publier. Mon traumatisme existera pour toujours", a-t-elle ainsi réagi, sans citer le nom de l'humoriste ou du magazine qui lui est consacré. Malheureusement pour l'actrice oscarisée, elle doit effectivement accepter que ses photos intimes seront toujours quelque part en ligne, disponibles pour les plus curieux...

Côté carrière, Jennifer Lawrence est attendue dans le film Don't Look Up, qui doit sortir au cinéma le 10 décembre avant une diffusion sur Netflix dès le 24.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image