Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Babette de Rozières face au racisme dans les médias : "On m'a tabassée..."

8 photos
Lancer le diaporama
Un souvenir douloureux...

Babette de Rozières, ancienne chroniqueuse culinaire dans C à vous (France 5), a déjà dû affronter le racisme sous sa pire forme : celle de la violence physique.

C'est alors qu'elle était invitée sur CNews ce 5 janvier 2018 peu avant midi que la chef cuisinier et conseillère régionale d'Île-de-France, âgée de 70 ans, a raconté ce qu'elle a vécu à Paris en 1978. "J'ai été tabassée dans un ascenseur. Je m'en rappelle, j'étais à la Maison de la Radio, à l'époque il y avait une agence de voyage au rez-de-chaussée, je descends pour m'acheter un billet pour partir aux Antilles, l'ascenseur arrive malencontreusement au sous-sol et je me suis fait tabasser par quelqu'un. Je ne sais pas qui. Et en me traitant de tous les noms. L'ascenseur est remonté et on m'a trouvé couchée dedans. Donc j'ai subi vraiment le racisme", a-t-elle raconté.

Egalement invitée à commenter un nouveau rapport du CSA indiquant que la représentativité des "personnes non blanches" à la télévision s'était améliorée l'an dernier, Babette de Rozières a réagi en indiquant que le racisme était évidemment présent dans les médias français : "Quand je suis arrivée à la télévision, c'était une catastrophe parce qu'à l'époque on ne s'attendait pas à voir une black débarquer. Il a fallu me supporter parce que moi je ne suis pas quelqu'un qui me laisse faire mais j'ai subi vraiment de très près le racisme. A la télévision. Des gens m'appelaient 'Y'a bon Banania' quand j'arrivais le matin. C'était à ce point-là !", s'est-elle souvenue.

Une séquence à découvrir dès à présent dans notre player vidéo !

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel