Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Benjamin Biolay en guerre contre un site de rencontres adultères !

Après avoir détourné l'image des quatre derniers présidents de la République pour une publicité, le site canadien de rencontres extraconjugales AshleyMadison.com, a détourné celle de Benjamin Biolay : la plateforme lui a en effet proposé de devenir ambassadeur dans un courrier envoyé sous forme de communiqué de presse... Une proposition qui n'a pas du tout été du goût du chanteur, qui accuse le site d'utiliser son image pour faire sa publicité. Biolay a saisi la justice.

Dans cette lettre adressée à Benjamin Biolay le 9 novembre et envoyée aux médias français et belges, le créateur d'AshleyMadison.com, Noël Biderman propose 2,5 millions d'euros à l'artiste pour devenir ambassadeur de son site. Il explique qu'"en tant que musicien talentueux, doté d'une d'une personnalité captivante et qui ne mâche pas ses mots quand il parle d'amour ou de relations humaines", le chanteur est "tout ce qu'une femme cherche dans un amant." Une allusion à peine dissimulée à la réputation d'homme à femmes de Benjamin Biolay, à qui on avait notamment prêté une relation avec l'ex-première dame de France Carla Bruni-Sarkozy, avec laquelle il avait collaboré.

Du côté de Benjamin Biolay, c'est l'indignation : "AshleyMadison.com s'approprie de manière scandaleuse l'image de Benjamin Biolay en parfaite violation de ses droits", explique son avocate, Me Wekstein, dans un communiqué. Dans un premier temps, le chanteur compte donc adresser une mise en demeure au site avant d'entamer des poursuites pour atteinte à son image. Si AshleyMadison.com ne nie pas vouloir se faire de la publicité, le site a qualifié la proposition de "tout à fait sérieuse", selon l'AFP.

Avant cette affaire AshleyMadison.com, Benjamin Biolay s'est retrouvé au coeur d'une autre polémique lors de la sortie de son nouvel album début novembre, Vengeance. Il s'est attiré les foudres du Front national avec la chanson éponyme du disque, où il fait une allusion à l'ancien député Jean-Pierre Stirbois, mort après un accident en 1988 : "La vengeance est un plat qui se mange froid comme Stirbois s'est mangé son cèdre", chante Biolay dans sa chanson. Accusé d'être un "rebelle en peau de lapin", par le parti d'extrême droite, le chanteur s'est défendu dans Le Parisien : "Ce sont des phrases qui me viennent, pas des prospectus politiques. (...) Certes, je suis militant socialiste, j'ai soutenu François Hollande, mais je ne suis pas un militant anti-FN." "C'est le morceau le plus expérimental de l'album, il ne passe pas à la radio. (...) Si j'avais voulu écrire une chanson anti-FN, j'aurais fait autre chose", a-t-il enfin ajouté.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel