Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Ines Rau, mannequin trans : "Je ne pense pas être née dans le mauvais corps"

Ines Rau à l'avant-première du film "Une fille facile" au cinéma UGC Ciné Cité Les Halles à Paris, France, le 27 août 2019. © Coadic Guirec/Bestimage
14 photos
Lancer le diaporama
Ines Rau à l'avant-première du film "Une fille facile" au cinéma UGC Ciné Cité Les Halles à Paris, France, le 27 août 2019. © Coadic Guirec/Bestimage
Inès Rau est mannequin, actrice et autrice d'un livre autobiographique "Femme". Elle raconte ses galères, sa (re)naissance et son ascension à Lauren Bastide dans "La Poudre".

À quelques semaines de la sortie de son autobiographie, intitulée Femme, le 28 novembre chez Flammarion, le mannequin – et désormais actrice – Inès Rau était l'invitée de Lauren Bastide au micro de La Poudre.

Dans ce podcast féministe incontournable, le top model trans français revient sur sa carrière. À 28 ans, elle peut se targuer d'avoir été la première femme trans à poser dans l'édition américaine de Playboy, d'avoir tenu le rôle de Marcia dans l'adaptation du roman Vernon Subutex et d'avoir été l'égérie de Balmain.

Mais la route du succès a été semée d'embûches. Née garçon dans la banlieue de Nancy, elle développe des relations complexes avec sa famille à qui elle n'en veut pas aujourd'hui. "On peut ne pas recevoir d'affection, mais recevoir de l'amour, confie-t-elle à Lauren Bastide. Parce que ma mère m'a toujours donné beaucoup d'amour et de protection, mais elle ne connaissait pas les codes de l'affection qu'elle n'avait pas reçus."

D'ailleurs Inès – un prénom hommage à sa grand-mère – considère s'être inventée : "Je me suis donné cette magie, cette liberté, je me la suis offerte, je me suis fait ce cadeau." Cette naissance arrive quand elle vient s'installer à Paris. Précaire, elle danse la nuit à Pigalle. Au contact des drag queens, elle apprend à apprivoiser sa féminité. La vie est dure, elle envisage de se prostituer. Une expérience qui l'a marquée. "Les expériences, c'est vraiment pour moi le plus beau cadeau de la vie. J'avais déjà conscience sur ce trottoir, porte Dauphine, à 17 ans avec ma copine drag queen, avec les voitures qui passaient qui nous regardaient, de l'incroyabilité de ce qui se passait. Et donc j'étais aux anges."

Puis elle entame sa transition, très lucide sur sa situation. Elle s'explique : "Je ne pense pas être née dans le mauvais corps. Je pense être née avec le sexe qui ne correspondait pas à la personne que j'étais." Les contrats de mannequins s'enchaînent, elle tait son histoire. Ce n'est qu'en 2017, quand Playboy fait d'elle la première playmate transgenre, qu'elle s'exprime sur son genre assigné à la naissance : la surprise est totale. Une prise de position forte pour le magazine et un véritable coming out pour Inès.

Très fière de son identité, elle se considère comme son "oeuvre d'art", mais refuse qu'on fasse d'elle un étendard. Pour Inès, il ne faut pas prendre la transidentité à la légère, alors elle prend le temps de l'expliquer et de répondre aux questions, même les plus intimes. "Il était très important pour moi aussi que les gens comprennent que ce n'est pas une opération esthétique : c'est une réassignation, c'est une transformation, c'est beaucoup plus sublime", explique-t-elle dans l'émission. "Très fière", elle est ravie de "pouvoir aider, mais ne veut pas qu'on [la] force à être militante". "Je n'ai pas envie qu'on m'utilise dans quelque chose qui pourrait être un phénomène de mode, parce que c'est trop fou, trop important et trop dingue pour que ce soit quelque chose qu'on prenne autant à la légère", conclut-elle fermement.

Le moins qu'on puisse dire c'est qu'en faisant entendre sa voix, Inès Rau ouvre la voie.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos

Nabilla enceinte : elle montre la tête de son bébé sur Instagram (Août 2019).
Laeticia Hallyday a fait de la plongée sous-marine avec ses filles Jade et Joy à Saint-Barthélemy le 13 août 2019.
Bande annonce du documentaire sur l'affaire Bertrand Cantat, diffusé sur M6 le dimanche 24 novembre 2019
Laeticia Hallyday et Pierre Billon lors d'une soirée karaoké entre amis organisée à Castet-Arrouy (région Midi-Pyrénées) le 17 juin 2019. Le souvenir de Johnny Hallyday plâne.
Alicia Aylies et sa nouvelle coupe sur Instagram- 5 septembre 2019.
M. Pokora, Christina Milian et Violet à Universal Studios- 15 août 2019.
Mallaury Nataf revient sur ses années de SDF sur CNews, le 13 septembre 2019
Vincent Niclo raconte comment il a survécu à une impressionnante attaque de requins- 27 novembre 2019, sur TPMP.
M. Pokora sur Instagram.
Sundy Jules, Bilal Hassani et Nawfel au concert d'Ariana Grande à Paris- 28 août 2019.
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel