Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews
NEWSLETTER

Mallaury Nataf : "Je mange dans les poubelles et dors sur du métal"

9 photos
Lancer le diaporama
La descente aux enfers continue pour l'ancienne star du PAF...

C'était donc vrai. Les nouvelles rumeurs du quotidien difficile de Mallaury Nataf, ancienne lolita devenue SDF, ont trouvé un écho dans un nouveau témoignage exclusif de l'ex-comédienne, qui a confié son mal-être à France Dimanche, en kiosques ce vendredi 18 décembre, qui l'a retrouvée dans les rues de Paris.

Un reporter de l'hebdomadaire est allé à la rencontre de la star de la sitcom Le Miel et les Abeilles, l'a observée dans son quotidien puis est allé lui parler. A 43 ans, dans une parka noire et le visage marqué, Mallory a confié, une fois de plus, sa grande détresse. "Je mange dans les poubelles et dors sur du métal depuis cinq ans et demi. Et je déteste le métal", dit-elle. Et de poursuivre sur son enfant, Shiloh (aujourd'hui âgé de 6 ans), dont on lui a désormais retiré la garde : "Ils m'ont pris Shiloh et ils vont payer, eux et leurs complices. Je serai sans pitié et me vengerai trente-deux fois. Je suis puissante. En plus, je suis juive, corse et sicilienne."

Ils, ce sont "Baal, Belzébuth et les archanges", coupables désignés par Mallory qui, dans un discours peu cohérent, se réclame de la "tribu des Zabulon, une des douze tribus d'Israël", et qui se présente elle-même sous le nom de Marie Myriam.

Les photos dans les pages intérieures de l'hebdomadaire parlent d'elles-mêmes. Allongée en plein milieu de la rue, Mallory aborde les passants et se laisse aborder. Mais, selon les journalistes de France Dimanche, elle jette la nourriture qu'on lui offre, au profit d'une cigarette.

Elle ne veut pas être aidée

"L'Etat ne fait rien pour les gens comme nous, il préfère aider les migrants", lâche-t-elle. Un témoignage nuancé par des commerçants du quartier, comme ce serveur qui affirme qu'elle ne veut pas se faire aider. "On lui donne à manger mais elle jette presque tout (...) Elle reste là, même quand le Samu social veut l'emmener. Elle ne veut pas être aidée", confie-t-il.

Début 2012, nous apprenions dans Le Parisien que l'ancienne starlette du PAF vivait dans la rue, avec un enfant à charge. On l'a ensuite crue sauvée, remontant la pente, affirmant qu'elle avait trouvé du travail et accepté l'aide qu'on lui avait offerte, mais il n'en n'est rien...

Il y a quelques jours, Jean-Luc Azoulay, le producteur à la tête d'AB Productions qui avait donné sa chance à Mallaury au début des années 1990, avait confié : "Je suis peiné pour Mallaury, mais j'ignore si tout cela est vrai, ou si elle joue la comédie. Je ne sais pas ce qui se passe. Je trouve ça triste." Par le passé, Jean-Luc Azoulay avait déjà proposé à Mallaury de l'aider, mais cette dernière n'aurait pas donné signe de vie. "Qu'elle m'appelle enfin, que l'on voie ce que je peux faire pour elle ! Je le répète : si elle est en état de jouer la comédie, je pourrai l'aider d'une manière quelconque", avait-il confié récemment.

C'est en 2010 que tout a basculé pour la star, après que la garde de ses deux aînés, Rafaël et Angeline, eut été confiée à leurs pères. Elle rencontre ensuite un homme, Abraham, qui va lui "révéler son judaïsme", puis, quelque temps plus tard, se retrouve sans domicile...

Reportage et photos à retrouver dans les pages de France Dimanche, en kiosques ce vendredi 18 décembre.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image