Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Miss Esthétique : Plaintes et scandales, les coulisses sombres du concours beauté spécial bistouri

Miss Esthétique : Plaintes et scandales, les coulisses sombres du concours beauté spécial bistouri
Par Caroline Perrin Journaliste
Obélix de la presse people, elle est tombée dedans quand elle était petite et n’a jamais vraiment quitté la marmite. Son passe-temps favori ? Éplucher les réseaux sociaux des stars pour dénicher des indices sur des ruptures ou des nouveaux couples encore tenus secrets.
17 photos
En février dernier s'est déroulée la toute première édition du concours Miss Esthétique à La Cigale animée par Milla Jasmine et Jean-Michel Maire. Mais si l'événement a bel et bien eu lieu, les coulisses n'en sont pas moins douteuses d'après une enquête de "Libération".

Après Miss France, Miss Prestige National ou Miss Excellence, place à Miss Esthétique ! En février dernier s'est tenue la première édition de ce concours, animé par la star de télé-réalité Milla Jasmine et Jean-Michel Maire, aux valeurs et aux idées bien moins fermées que ses prédécesseurs côté casting. C'est Anaïs Bressy, plantureuse brune, qui a raflé la mise. C'est du moins ce qu'elle croyait.

Libération a mené son enquête sur cet événement aussi insolite que décrié pour son apologie de la chirurgie esthétique ; la gagnante devait remporter un tour du monde, un chèque de 10 000 euros, une thalassothérapie et 15 000 euros à utiliser uniquement pour des soins esthétiques. Un prix qui a fait polémique à peine le concours annoncé. "Il est illégal de proposer en guise de gain de la chirurgie esthétique. La médecine ne doit pas être pratiquée comme un commerce", a affirmé au quotidien Muriel Bessis de l'Association des réussites et des ratés de la chirurgie esthétique. C'est loin d'être l'unique détail intriguant du concours.

Plusieurs plaintes ont été déposées par des candidates, certaines pour escroquerie, contre la société organisatrice Glloo Esthetic. Si la présence d'un huissier de justice n'est pas obligatoire, les votes pour départager étaient payants contrairement à ce qui avait été annoncé dans le règlement. Un vote contre 3 euros - 0,99 centimes pour Miss France - pas forcément utile : "On a appris après avoir été éliminées que les votes du public ne servaient qu'à départager. Si nos notes obtenues lors de la sélection devant le jury et le QCM de culture générale étaient trop serrées entre deux concurrentes, alors les votes étaient pris en compte."

Les cadeaux en marge du concours n'ont pas été à la hauteur de ce qui était prévu non plus. Pour les 30 dernières candidates en lice par exemple, le voyage de préparation d'une semaine au Maroc en hôtel 5 étoiles s'est transformé en séjour low cost au Portugal avec chambres dortoir avec une contribution de 100 euros par personne. La gagnante n'a pas eu droit au lot de chirurgie esthétique, retiré après l'intervention du tribunal judiciaire de Paris. D'après Félix Koum, cofondateur de Glloo Esthetic à Libération, "les candidates ont reçu plus de 80% des cadeaux prévus", les 20% restants correspondant aux "désistements des partenaires à cause de la polémique". Malgré tout, les inscriptions pour 2023 sont d'ores et déjà lancées.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image