Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Mort de Quentin Elias: Alliage, ou le succès éclair d'un boysband made in France

Le public pleure aujourd'hui la mort de Quentin Elias, star du groupe Alliage, retrouvé mort à New York dans son appartement. À l'instar des autres pays de la planète, la France n'aura pas échappé à la folie des boysbands très en vogue dans les années 1990. Dans l'Hexagone, quelques rares groupes made in France ont réussi à tirer leur épingle du jeu : c'est le cas d'Alliage formation au succès éclair, dont Purepeople.com vous retrace le parcours.

En 1996, alors que les ondes diffusent en continu le tube Wannabe des Spice Girls, un groupe de garçons tente de se faire une place au soleil : Alliage. Un nom choisi en clin d'oeil aux différentes origines des membres du groupe. Les midinettes découvrent alors les muscles et les visages d'anges de Steven Gunnell, Roman Lata Ares, Florent Lienasson, Brian Torres et Quentin Elias. Ces derniers sortent le très dansant Baila, premier extrait de leur album intitulé Alliage, l'album. Succès immédiat avec 450 000 singles vendus. L'opus paraît au cours de l'année 1997 et se vend quant à lui à 500 000 exemplaires. Un chiffre impressionnant qui est la conséquence des deux autres tubes du groupe : Lucy et Le temps qui court. Le groupe s'est également illustré grâce à des duos avec le boysband anglais Boyzone (sur Te garder près de moi) ou les Suédois Ace of Base (sur Cruel Summer, présent sur le deuxième opus intitulé Musics).

Après la sortie de leur deuxième album Musics, en 1998, le soufflé commence à retomber et le groupe retourne dans l'ombre deux ans plus tard. D'ailleurs, entre-temps, en 1999, Quentin Elias claque la porte et tente une carrière solo. Le jeune homme galère et enchaîne les petits boulots avant de s'exiler aux États-Unis. Il se lance alors en solo avec le titre Always the Last to Say Goodbye mais la sauce ne prend pas. Boudé par la France, il sortira quand même l'album Serve It Up de l'autre côté de l'Atlantique. Pour vivre, il misera surtout sur sa plastique et se lance dans le mannequinat, notamment pour Armani et Jean Paul Gaultier. En 2008, il sort son premier calendrier et est aussi mannequin pour la marque de sous-vêtements gays Nikos. La même année, on le retrouve dans des films pornographiques gays, sous le nom Q. Accroché à ses rêves de musique, il reprendra en 2012 le titre Lucy, dans un clip où il apparaît nu. Récemment, c'est dans l'émission Giuseppe Ristorante, une histoire de famille sur NRJ12 qu'on l'a revu.

Quentin Elias est mort à l'âge de 39 ans et, selon nos informations, son corps a été retrouvé sans vie dans son appartement new-yorkais.

T.M

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image