Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

The Ataris : Violent pétage de plombs de Kris Roe contre son batteur, ivre

8 photos
Lancer le diaporama

Raison de vivre des musiciens, la scène peut aussi devenir leur enfer. Chutes, malaises, vomissements, dérapages en tout genre, c'est le lieu de tous les possibles, y compris...... les règlements de comptes.

Si les frères Gallagher ont eu la décence (?) de faire exploser leur groupe Oasis en coulisses juste avant de monter sur la grande scène de Rock en Seine, en 2009, il n'y a jamais de moment idéal pour s'expliquer avec ses bandmates, et Kristopher Roe de The Ataris (groupe qui a notamment vécu son quart d'heure de gloire international avec le single Boys of Summer - reprise de Don Henley - et l'album So long Astoria dont il était extrait, et en plaçant The Night That Lights Went Out In NYC dans la bande originale de Spider-Man 2) vient de le démontrer de fort belle manière avec un pétage de plombs très rock n'roll.

Le frontman du groupe pop punk américain, seul membre restant de l'époque où il participa à la fondation de The Ataris dans l'Indiana, s'est interrompu en plein concert pour passer un savon monumental à son batteur, lors d'un concert à Asbury Lanes dans le New Jersey, le 7 octobre. Excédé lors d'une partie instrumentale par les ratés de Rob Felicetti, qui a rejoint le groupe en tant que guitariste en 2010 et s'est installé à la batterie en 2012 après le départ de Jacob Dwiggins, Kris Roe commence par lui balancer sa guitare, puis shoote dans la grosse caisse, et attrape une cymbale, qu'il envoie valser. Pendant ce temps-là, Thomas Holst continue de jouer sa partie à la guitare, sans s'apercevoir de rien pendant plusieurs secondes... Felicetti, qui semble un peu à l'ouest durant "l'agression" de son collègue, finit par quitter la scène en balançant ses baguettes, tandis que Kris Roe se présente dans le public pour expliquer sa soudaine colère : "Je ne sais pas quel est son problème (...) C'est très embarrassant (Il retourne à nouveau en fond de scène, pour balancer la grosse caisse et récupérer sa guitare). Désolé, c'est la goutte d'eau qui fait déborder le vase. J'espère que vous comprendrez."

L'explication viendra le lendemain, via une vidéo postée sur YouTube : le fautif est absent, et Kris Roe raconte qu'il était ivre mort lors du concert, après avoir bu pendant des heures au préalable. Ce qui n'enlève rien au caractère très... excessif du chanteur : en quinze ans, The Ataris a publié cinq albums avec autant de line-ups différents, Kris Roe demeurant le seul membre d'origine, et la liste des anciens membres, partis pour raisons personnelles, divergences ou autres, serait suffisante pour monter un orchestre symphonique. Voilà qui ne devrait pas faciliter l'accouchement très difficile du sixième album du groupe, The Graveyard of the Atlantic, annoncé pour décembre 2012.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel