Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Affaire Denis Baupin : Cette fois, il est visé par trois plaintes !

Un nouveau stade judiciaire vient d'être franchi...

Jusqu'à présent, le député écologiste et ex-vice président de l'Assemblée nationale, Denis Baupin, n'était visé que par une enquête préliminaire ouverte par le parquet de Paris et confiée à la Brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP) après les révélations de Médiapart et France Inter sur des faits supposés d'agressions sexuelles et de harcèlement. Cette fois, trois de ses supposées victimes, déjà entendues par la BRDP, ont décidé de porter plainte officiellement...

Ils montrent une toute autre histoire

Sandrine Rousseau (porte-parole de EELV), Elen Debost (adjointe à la mairie du Mans) et Isabelle Attard (députée du Calvados, ex EELV), qui étaient dans les premières à avoir s'être publiquement exprimées, ont toutes déposé plainte jeudi 2 juin 2016, dévoile France Inter. La députée compte bien obtenir justice en s'appuyant sur des SMS graveleux envoyés par Denis Baupin qui ne tomberaient pas dans le délai de prescription. En effet, parmi les sept victimes supposées sur les treize qui se sont manifestées, des faits d'agressions ou de harcèlement remonteraient jusqu'en 1997, ce qui les rendraient irrecevables devant la justice !

Mais ces fameux messages ne semblent pas inquiéter Denis Baupin outre mesure. "J'ai retrouvé ces SMS. Ils montrent une toute autre histoire. (...) J'ai eu pendant quelques jours des échanges de textos avec Isabelle Attard, qui ont porté sur des sujets politiques mais aussi privés avant l'été 2012. Au vu de la tonalité des réponses et des choses qu'elle me confiait sur sa vie privée, elle ne se sentait visiblement pas dans une situation de harcèlement. Au bout de quelques jours, on a fait le constat que ce registre n'était pas souhaité et ça s'est arrêté là. Mais en tout état de cause, ce n'était pas des SMS salaces, plutôt de compliments, de séduction...", a-t-il confié à L'Obs pour sa première interview.

Auditionner d'autres témoins

Sur France Inter, attaquée en diffamation tout comme Médiapart par l'avocat de Denis Baupin, maître Emmanuel Pierrat, dévoile également que "les policiers se sont rendus dans les Pays-de-la-Loire pour auditionner d'autres témoins". Depuis le début des révélations, l'ancienne patronne de EELV, Cécile Duflot, a été entendue et son collègue député François de Rugy s'apprête à l'être à son tour. Quant à Denis Baupin, soutenu par sa femme la ministre du Logement Emmanuelle Cosse, il devrait être entendu à la fin de l'enquête.

Rappelons que Denis Baupin reste innocent des faits qui lui sont reprochés jusqu'à une éventuelle ouverture d'une information judiciaire et un jugement définitif de ce dossier.

Thomas Montet

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
En vidéos
DSK éclipse les stars du Festival de Cannes avec sa compagne Myriam L'Aouffir