Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Bernard Tapie : 400 millions d'euros à rembourser, "un déni de justice"

L'homme d'affaires doit rembourser plus de 400 millions d'euros suite à la décision de la cour d'appel de Paris. Un arrêté qui ne met toujours pas de point final à l'affaire du Crédit lyonnais ; laquelle dure depuis plus de vingt ans...

Bernard Tapie et l'affaire du Crédit lyonnais, la suite de la suite du retour de la suite... L'homme d'affaires s'est vu imposer le remboursement de ses quelque 400 millions d'euros accordés dans l'arbitrage du Crédit lyonnais, après la vente du groupe Adidas. Le point final à une très, très longue histoire ? Rien n'est moins sûr.

À lire aussi

Un déni de justice pur et simple

"Aujourd'hui, je suis obligé de dire que la décision qui vient d'être rendue est invraisemblable : aussi bien en droit qu'en ce qui concerne les faits, elle constitue un déni de justice pur et simple. Nous étudions par conséquent toutes les voies de droit disponibles afin que la justice dans cette affaire prévale enfin", a commenté Me Gaillard, l'avocat de Bernard Tapie, auprès de l'AFP. Ce 3 décembre, la cour d'appel de Paris a rendu un jugement par lequel elle ordonne à l'ancien patron de l'Olympique de Marseille de rembourser la somme de 404 623 082 euros obtenue en 2008 pour mettre un terme à son litige avec le Crédit lyonnais concernant la revente d'Adidas, en 1994.

"Je n'ai pas pour habitude de porter des jugements sur les décisions de justice, qui sont toujours susceptibles de déplaire. Cela a été vrai pour la décision rendue en février 2015 par la même cour d'appel, qui a déclaré l'arbitrage interne alors qu'il avait de toute évidence un caractère international", a ajouté l'avocat, évoquant l'arbitrage d'un tribunal privé qui avait accordé les 400 millions d'euros à Bernard Tapie, avant que la justice ne casse cet arbitrage en début d'année pour des soupçons de fraude.

Remboursement immédiat

En septembre dernier, lors d'une précédente audience, l'homme d'affaires et patron de La Provence avait réclamé entre 516 millions et 1,174 milliard d'euros. Une demande rejetée par la cour d'appel. Dans ses conclusions rendues ce jeudi 3 décembre, elle estime "irrecevables" les demandes présentées par le groupe Bernard Tapie, révèle l'AFP. Sur le fond, elle juge que "la SDBO et Clinvest", les deux filiales du Crédit lyonnais visées par l'homme d'affaires, "n'ont pas commis les fautes qui leur sont reprochées". Pour la cour d'appel, le "prix de vente - 2,085 milliards de francs - correspondait à la valeur réelle d'Adidas à la date de la cession". De plus, les sociétés de Bernard Tapie "disposaient, à la date de la vente d'Adidas, des mêmes éléments d'information que la banque, notamment sur les perspectives de redressement d'Adidas".

"Et le groupe Tapie, au vu de ses résultats catastrophiques de 1992, n'était en mesure ni d'obtenir les apports en capital importants qu'exigeait le redressement d'Adidas, ni dès lors de conserver durablement les titres et d'envisager une mise en bourse d'Adidas pour son propre compte", estime la cour.

Bernard Tapie peut encore se pourvoir en cassation. Mais, selon une source judiciaire, l'arrêt rendu jeudi par la cour d'appel est exécutoire, sans attendre l'arrêt éventuel de la Cour de cassation, indique l'AFP, obligeant ainsi le businessman à rembourser sans délai les 404 millions d'euros - ainsi que le coût de la procédure d'arbitrage.

L'AFP rappelle qu'il avait déjà obtenu 135 millions d'euros en 2005 devant la cour d'appel, s'estimant floué par le Crédit lyonnais. Mais cet arrêt avait été cassé par la Cour de cassation en 2006.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
En vidéos

Muriel Robin clashe Charles Consigny dans "On n'est pas couché" sur France 2, le 20 octobre 2018.
Exclusif - Marc-Olivier Fogiel en Facebook Live pour Purepeople.com. Le 10 octobre 2018.
Vos 5 miss préférées, par Purepeople, 2018.
Michel Drucker raconte la promesse à Philippe Gildas qu'il n'a pas pu tenir, le 1er décembre 2018 dans "Les Terriens du samedi" sur C8.
Mounir Mahjoubi dans "On n'est pas couché" - samedi 12 janvier 2018.
Jean-Pierre Pernaut de retour dans le JT de TF1, le 12 novembre 2018. Fermeture de son journal.
Benjamin Griveaux, invité dans l'émission "Les Maternelles" sur France 5 le 20 novembre 2018, a annoncé qu'il va être papa pour la troisième fois.
Cathy Guetta défile au carnaval de Rio de Janeiro le 4 mars 2019, filmée par son fils Elvis.
Gilles Verdez adresse un message à Michel Cymes dans "TPMP", vendredi 9 novembre 2018
Laeticia Hallyday a partagé des vidéos de son voyage au Vietnam avec ses filles Jade et Joy et ses amis Hélène Darroze et Sébastien Farran.
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel