Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Charlene de Monaco : Enceinte et radieuse, elle découvre son héritage irlandais

La princesse Charlene de Monaco reçoit en présence de son mari le prince Albert II un "Certificate of Irish Heritage" attestant de ses racines irlandaises, des mains de Son Excellence l'Ambassadeur d'Irlande en France, Rory Montgomery, le 29 juillet 2014 au palais princier de Monaco. En présence également de Finola O'Mahony de Tourism Ireland et Fiona Fitzsimons de l'agence de généalogie Eneclann.
13 photos
Lancer le diaporama
La princesse Charlene de Monaco reçoit en présence de son mari le prince Albert II un "Certificate of Irish Heritage" attestant de ses racines irlandaises, des mains de Son Excellence l'Ambassadeur d'Irlande en France, Rory Montgomery, le 29 juillet 2014 au palais princier de Monaco. En présence également de Finola O'Mahony de Tourism Ireland et Fiona Fitzsimons de l'agence de généalogie Eneclann.

Enceinte de cinq mois environ, la princesse Charlene de Monaco est certes ménagée sur le plan des activités officielles, comme l'a laissé entendre le prince Albert II, mais elle n'est en tout cas pas épargnée... par les honneurs. Au lendemain d'une cérémonie solennelle à l'ambassade d'Italie à Monaco qui l'a vue accepter une très haute distinction italienne et justifiait sa première apparition officielle en plus d'un mois, l'altesse monégasque recevait mardi 29 juillet 2014 au palais princier, toujours en présence de son époux, des faveurs irlandaises.

Des racines qui se creusent, des formes qui se remplissent

Décorée la veille dans l'ordre de l'Étoile d'Italie, dont elle a été faite chevalier grand-croix en reconnaissance notamment de ses actions philanthropiques, Charlene de Monaco a découvert un arbre généalogique établi sur seize générations mettant en évidence ses ascendances irlandaises, qui lui a été remis par l'ambassadeur d'Irlande en France et à Monaco, Rory Montgomery. Le prince Albert II de Monaco, qui s'est fait un devoir de partir sur les traces de ses aïeux à travers les régions et a déjà remonté le cours de l'histoire de la dynastie Grimaldi lors de plusieurs étapes (en Bretagne, à Matignon, en 2012 ; dans les Deux-Sèvres et dans le Cantal respectivement en avril et mai 2014), a dû apprécier cette révélation, ayant lui-même des racines irlandaises par sa mère, Grace Kelly - dont le grand-père, John Henry Kelly, avait émigré de Newport vers les Etats-Unis en 1869.

Organisées à l'initiative de Tourism Ireland, les recherches dans l'histoire familiale de la princesse Charlene de Monaco, née en Rhodésie (actuel Zimbabwe) dans une famille dont les racines allemandes et anglaises étaient déjà connues, ont indiqué qu'elle avait des ancêtres irlandais : à ce titre, l'ambassadeur Rory Montgomery lui a remis le Certificate 
of 
Irish 
Heritage
 attestant
 de cet héritage familial, en présence également de Finola
 O'Mahony, 
directrice 
Europe
 du
 Tourisme
 irlandais,
 et
 Fiona
 Fitzsimons,
 généalogiste
 de
 l'agence
 Eneclann. À peine perceptibles la veille sous l'élégante robe bleu saphir et beige qu'elle portait, agrémentée de son écharpe tricolore honorifique, les rondeurs naissantes de future maman de Charlene, dont l'accouchement est prévu en décembre, semblaient un peu plus poindre dans la très chic robe blanche sans manches qu'elle avait choisie pour l'occasion. Laissant penser qu'un baby bump ne tardera pas à se dessiner de manière flagrante chez la très svelte ex-nageuse de haut niveau, qui s'est déjà visiblement étoffée.

En ces temps-là, à Dublin...

Selon les recherches des experts, la princesse Charlene, du côté de son père Michael Wittstock, elle "appartient à la lignée des Fagan de Feltrim, une célèbre famille de marchands qui a largement contribué au développement de la ville de Dublin au XVIe et XVIIe siècles", détaille le communiqué émis par l'organisme en charge de la promotion du tourisme en Irlande.

"Après
 avoir
 acheté
 de
 nombreuses
 terres
 autour
 de
 la
 capitale
 irlandaise,
 les
 Fagan
 ont
 contribué
 au
 développement
 de
 la
 ville
 de
 Dublin,
 évolutions
 encore
 visibles
 aujourd'hui.
 Ainsi,
 en
 1592,
 les
 frères
 Richard
 et

 Christopher
 Fagan
 (grands‐parents
 à
 la
 12e
 génération
 de
 la
 princesse
 Charlene)
 contribuèrent
 à
 la
 fondation
 de
 Trinity
 College,
 célèbre
 université
 dublinoise
 dont
 la
 bibliothèque
 et
 l'exposition
 permanente
 sur
 Le
 Livre
 de
 Kells
 sont
 aujourd'hui
 de
 hauts
 lieux
 touristiques
 de
 la
 ville.
 
Dans
 les
 années
 1660,
 c'est
 un
 autre
 Christopher
 Fagan 
(9e 
génération) 
qui 
rachète 
le 
manoir 
de 
Phoenix 
à 
Dublin 
pour
 en 
faire 
un
 parc 
aux 
cerfs,
 aujourd'hui
 connu
 sous 
le
 nom 
de
 Phoenix
 Park,
 plus
 grand
 parc 
urbain
 d'Europe
. À
 la
 fin
 du
 XVIIe
 siècle,
 la
 famille
 Fagan
 s'est
 installée
 à
 Killarney,
 dans
 le
 comté
 de
 Kerry.
 Les
 
 générations
 suivantes
 ont
 continué
 à
 prospérer
 dans
 le
 commerce,
 depuis
 leurs
 bases
 dans
 le
 Kerry
 et
 également
 à
 Cork.
 
 Le
 dernier
 ancêtre
 de
 la
 princesse
 Charlene
 à
 être
 né
 sur
 le
 sol
 irlandais
 est
 Christopher
 Sullivan
 Fagan
 en
 1781,
 qui
 fut
 baptisé 
en 
l'église 
Sainte
 Mary 
de 
Shandon
 à
 Cork,
 ville
 où 
aujourd'hui
 de 
nombreux
 visiteurs 
viennent 
sonner
 les
 cloches 
de
 l'église
 de
 Shandon.


 En
 1842,
 sa 
fille
 Agnes
 Cecilia
 Adelaide
 Fagan 
se 
marie
 avec
 Charles
 Arthur
 Nicolson
 à
 Calcutta
 et 
perd 
son
 nom.
 La
 fierté
 irlandaise
 a repris
 le
 dessus
 en
 1921
 quand
 leur
 petit‐fils,
 Henry
 Nicolson,
 nomma
 sa
 fille,
 et
 grand‐mère
 paternelle
 de 
la
 princesse
 Charlene,
 Sylvia 
Fagan
 Nicolson.

"

Suivant l'exemple de son mari le prince Albert, la princesse Charlene de Monaco, très attachée à son Afrique du Sud natale, décidera-t-elle dans le futur de se rendre à Dublin et de faire quelques pèlerinages généalogiques ?

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
En vidéos

Patrick Duvet parle de son histoire d'amour avec Melanie Griffith dans "Les terriens du dimanche" le 10 mars 2019.
Camille Gottlieb et son amie Laura se sont fait plaisir samedi 23 février 2019, avec un bon moment de détente aux Thermes marins de Monte-Carlo. Story Instagram.
Céline Dion dans 50'inside, le samedi 6 avril 2019
Pauline Ducruet et Camille Gottlieb dans un salon de tatouages de New York avec leur maman Stéphanie de Monaco le 17 mars 2019.
Le mannequin Kinsey Wolanski a interrompu la finale de la Ligue des champions Tottenham-Liverpool au Wanda Metropolitano, à Madrid, le 1er juin 2019.
Karen Khachanov après sa huitième de finale contre Juan Martin Del Potro à Roland-Garros le 3 juin 2019. Sa femme Veronika Shkliaeva est enceinte de leur premier enfant
Lara Fabian raconte son premier baiser avec son mari Gabriel Di Giorgio dans "Salut les terriens" rediffusé le 20 avril 2019.
Images de l'enterrement de vie de garçon de Louis Ducruet au Japon en avril 2019. Instagram.
Dizzy Dizzo, Yoyo Cao, Hikari Mori et Peggy Gou dans "FENDI #BaguetteFriendsForever". Janvier 2019.
Un témoigne accable le pilote David Ibbotson pour le crash de l'avion qui transportait Emiliano Sala vers Cardiff le 21 janvier 2019. Documentaire "Emiliano Sala : les secrets d'un destin brisé" diffusé sur la chaîne L'Equipe le 22 mai 2019.
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel