Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Christine Angot vs Sandrine Rousseau : Après la polémique, France 2 s'exprime

15 photos
Lancer le diaporama
Christine Angot se clashe avec Sandrine Rousseau, "On n'est pas couché", France 2, samedi 30 septembre 2017
La deuxième chaîne est sortie de son silence.

À la suite des nombreuses réactions des internautes, France 2 est sortie de son silence !

Pour rappel, lors de l'émission On n'est pas couché diffusée le 30 septembre 2017, Laurent Ruquier recevait, entre autres, l'ex secrétaire nationale adjointe d'Europe-Écologie-Les-Verts Sandrine Rousseau à l'occasion de la sortie de son livre Parler aux éditions Flammarion. Elle y raconte l'agression sexuelle dont elle aurait été victime de la part de Denis Baupin, élu écologiste.

À lire aussi

Très vite, Sandrine Rousseau a été prise à partie par Yann Moix, mais aussi par Christine Angot. Cette dernière, qui a également été victime de violences sexuelles, est sortie de ses gonds après que l'invitée a décrit le dispositif mis en place chez EELV pour que les victimes de harcèlement puissent "appeler d'autres personnes qui ont été formées pour accueillir la parole". "Je ne peux pas entendre ça ! C'est un blabla... On ne fait pas dans un parti politique la question des agressions sexuelles, enfin ! On le fait avec l'humain !", s'est indignée la remplaçante de Vanessa Burggraf.

Troublée, Sandrine Rousseau a tenté de se défendre tant bien que mal, en larmes. Mais, campant sur ses positions, Christine Angot a une fois de plus attaqué la femme politique. Après quoi, elle a quitté le plateau en larmes sous les huées du public et s'est réfugiée dans sa loge où elle aurait hurlé comme l'a révélé l'Express. Une séquence coupée au montage.

France 2 brise le silence

Toujours est-il que les internautes ont été choqués par la réaction de Christine Angot et n'ont pas hésité à le faire savoir sur Twitter. "Elle lance un appel au secours et elle se fait lyncher par la #négligée #Angot #ONPC #Quotidien En pleurs, très émue, elle a carrément du mal à s'exprimer #Sandrinerousseau ne méritait cet acharnement", "Sandrine Rousseau est en LARMES suite aux aboiements injustifiés de Moix et Angot. PERSONNE n'a pris sa défense bordel. Je suis consternée", "L'hypocrisie d' #ONPC qui protège la dignité d'Angot mais parvient à humilier Sandrine Rousseau par deux chroniqueurs médiocres", a-t-on notamment pu lire. Certains ont même interpellé le CSA afin que la chaîne soit punie. Marlène Schiappa, la Secré­taire d'Etat char­gée de l'éga­lité entre les femmes et les hommes, a quant à elle directement signalé la séquence au gendarme de l'audiovisuel comme l' a révélé France Inter.

Si, pour l'heure, l'équipe d'On n'est pas couché n'a pas réagi, France 2 a confié au Parisien qu'une "séquence avait été coupée au montage pour atténuer la violence de l'échange, pour que le buzz ne masque pas le fond du sujet". "Le résultat ne dévalorise pas Sandrine Rousseau. On a assisté à un débat sur la manière de relater l'expérience de chacune et Laurent Ruquier a fait son travail de modérateur. Ce qui est grave, c'est la violence faite aux femmes", a ajouté la chaîne.

La réaction de Sandrine Rousseau

De son côté, Sandrine Rousseau s'est saisie de son compte Twitter afin de réagir à la vive polémique. "Parler de cela est difficile. Même longtemps après. Peut-être ne comprend-on pas tout des raisons de la montée de mes larmes et de mon désarroi. Mais dans celles-ci, ce serait une erreur de ne voir que les résultats de l'agressivité dont je fais l'objet sur le plateau. Ces larmes sont celles du désespoir de voir à quel point la parole est douloureuse et difficile et à quel point on a laissé s'affronter sur le ring deux femmes", a-t-elle écrit. Et de conclure : "Puisse cette séquence ouvrir le débat sur la manière d'aborder les violences sexuelles."

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel