Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Clémentine Autain et sa mère : "Je me suis réconciliée avec une partie de moi"

11 photos
Lancer le diaporama
Dominique Laffin fut une grande actrice à la carrière trop courte. Mais elle ne fut pas une mère, ou si peu. Dans un livre attendu le 6 mars, Clémentine Autain confronte les souvenirs de sa maman et accepte enfin cette filiation.

Samedi 2 mars 2019, Clémentine Autain a présenté son livre Dites-lui que je l'aime sur le plateau d'On n'est pas couché. Dans cet ouvrage, la députée de La France insoumise, 11e circonscription de la Seine-Saint-Denis, évoque ses terribles souvenirs de sa mère, l'actrice Dominique Laffin, morte d'une crise cardiaque à 33 ans seulement.

À lire aussi

Clémentine Autain, 45 ans, explique avoir longtemps rejeté tout ce qui lui rappelait sa mère. Face aux questions de ses deux enfants qui voulaient savoir qui était leur grand-mère, la femme politique commence à écrire ce texte. Elle couche ses pires souvenirs sur papier, ceux d'une mère pas vraiment mère, alcoolique et dépressive. Clémentine Autain décide aussi d'aller à la rencontre de ceux qui ont connu Dominique Laffin pour lever le voile sur un autre aspect de sa personnalité.

Christine Angot a été touchée par ce récit, ce qui a beaucoup ému Clémentine Autain. Pour son auteure, Dites-lui que je l'aime est une manière de se réconcilier avec une partie d'elle-même : "J'aime bien cette phrase de Marceline Loridan-Ivens [cinéaste et compagne de déportation de Simone Veil, décédée en septembre 2018, NDLR] qui dit : 'Il faut vieillir pour accéder aux pensées de ses parents.' C'est pas faux, parce qu'on chemine. Au fond, j'étais passée à côté d'une partie de moi-même. On me dit souvent, 'vous vous êtes réconciliée avec votre maman'. Je ne crois pas qu'on puisse se réconcilier avec un mort. Ça ne me paraît pas possible mais par contre on peut se réconcilier avec une partie de soi-même dans la relation à quelqu'un qui est décédé. Et c'est tout à fait mon cas."

C'est énorme déjà de transmettre le goût de la liberté à son enfant

La députée est désormais capable de comprendre ce que sa mère lui a transmis : "Une part de la liberté et de cet amour de la liberté qu'elle avait, qui était clair même si elle ne savait pas trop quoi en faire. L'amour de la liberté, une certaine joie, une certaine audace aussi, je pense que j'en ai pris vraiment ma part et que je lui dois. C'est énorme déjà de transmettre le goût de la liberté à son enfant."

Dans le dernier numéro du magazine Elle, Clémentine Autain expliquait que ce n'était pas un livre thérapeutique : "Le but n'est pas d'aller mieux, mais plutôt, parce que j'ai des enfants qui me posent des questions, de retisser une filiation entre nous que j'ai longtemps refusée."

De la fin des années 1970 à sa disparition, Dominique Laffin a joué aux côtés de Gérard Depardieu, Miou-Miou, André Dussollier ou encore Yves Montand pour des cinéastes de renom tels que Claude Miller, Claude Sautet et Jacques Doillon. Elle est décédée le 12 juin 1985. Clémentine Autain avait 12 ans.

Dites-lui que je l'aime, chez Grasset, en librairies le 6 mars.

Clémentine Autain - Dites-lui que je l'aime - attendu le 6 mars 2019 chez Grasset.
Clémentine Autain - Dites-lui que je l'aime - attendu le 6 mars 2019 chez Grasset.
Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel