Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

David Douillet ministre : passation de pouvoir très intime avec Chantal Jouanno

Ce week-end, les élections sénatoriales ont accouché d'un bouleversement du paysage politique. Pour la première fois depuis l'après-guerre, les sénateurs de gauche sont en majorité dans la Chambre Haute... Mais ce revers pour la droite n'est pas synonyme de défaite pour tout le monde.

L'élection de Chantal Jouanno au poste de sénatrice de Paris a entraîné un léger remaniement ministériel dont le grand vainqueur n'est autre que David Douillet. La nouvelle sénatrice a en effet décidé de se consacrer à son mandat électif et a par la suite démissionné de son poste de ministre. C'est donc le plus grand judoka de l'histoire qui a été nommé en remplacement.

Une progression fulgurante pour l'homme des tatamis, qui, en 2009, devenait député des Yvelines, avant de devenir Secrétaire d'État aux Français de l'étranger. Aujourd'hui mardi 27 septembre, David Douillet, 42 ans, a donc pris possession de ses quartiers lors d'une cérémonie protocolaire rapportée par le Figaro dans son Zapping Actu. Si Chantal Jouanno semblait très émue, remerciant chaudement tous ses collaborateurs, David Douillet s'est montré plus consensuel, rendant hommage à sa prédécesseur : "Je suis fier de te succéder. J'espère que je ferai honneur au travail que tu as initié." Avant d'ajouter que "le sport est un terrain de transmission des valeurs de la République. C'est cet ADN qui m'a construit depuis tout jeune." L'un et l'autre se sont chaleureusement embrassés et enlacés, démontrant une proximité rare entre la karatéka et le judoka.

David Douillet devra cependant faire attention à ses futures déclarations. Car si le nouveau ministre s'est engagé sur la voix d'une action "intègre, vraie et j'espère la plus efficace possible", certaines associations homophobes se sont dites préoccupées par la nomination du quadruple champion du monde et double champion olympique qui avait déclaré dans une autobiographie datant de 1998 : "On dit que je suis misogyne, mais tous les hommes le sont, sauf les tapettes."

Une phrase qui était passée inaperçue jusqu'à ce que Le Canard Enchaîné la ressorte au moment de l'élection de David Douillet au poste de député. Ce à quoi avait répondu le désormais nouveau ministre : "Quand on sort du contexte des phrases ou des expressions communes que tout un chacun peut avoir dans la rue (...) on peut faire dire tout et n'importe quoi. Le Canard Enchaîné s'est amusé à faire ça, moi ça ne me fait pas trop rire. En tous cas, si vous posez la question à ma femme ou à mon entourage, vous verrez que je ne suis ni l'un ni l'autre (...) Je ne suis pas misogyne, ni homophobe."

Dont acte.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel