Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

David Hallyday devant la justice lyonnaise : Une surprenante affaire

7 photos
Lancer le diaporama

Samedi 15 juin, David Hallyday rejoignait sur la scène de Bercy son père Johnny à l'occasion de son 70e anniversaire. Ensemble, ils ont chanté Sang pour sang, extrait de l'album éponyme composé par David pour Johnny en 1999 et plus gros succès du chanteur avec deux millions d'albums vendus. Après ce week-end de pur rock'n'roll en famille, David Hallyday était convoqué lundi 17 juin devant la justice lyonnaise pour une affaire de plagiat. Le plus étrange, c'est qu'elle concerne son plus grand tube, Tu ne m'as pas laissé le temps, sorti il y a... treize ans.

Selon nos confrères du quotidien régional Le Progrès, un auteur et compositeur lyonnais appelé Nacer assigne David Hallyday en référé (la procédure la plus rapide) pour plagiat. Pour ce musicien lyonnais, la chanson de David Hallyday reprend plusieurs phrases, mot pour mot, de l'une de ses chansons, écrite sur le même thème en 1987 après la mort de son père, intitulée Tu nous laisses et déposée à la SACEM.

Tu ne m'as pas laissé le temps est le plus gros tube de David Hallyday. La chanson, écoulée à un million d'exemplaires, était matraquée en radio et à la télévision. Alors pourquoi avoir attendu si longtemps pour porter plainte ? Lors d'une conférence de presse, Nacer a expliqué que ces treize années ont été nécessaires : "Le temps d'évacuer le choc et de construire un dossier solide." Mouais !

Lundi 17 juin, la justice lyonnaise a confié à un expert de trancher sur la question du plagiat. L'avocate de Nacer a déjà fait examiner les deux chansons : "Deux experts professionnels ont relevé beaucoup de similitudes entre les oeuvres. Or, la chanson de mon client a été envoyée aux maisons de disques entre 1996 et 1997 tandis que celle de monsieur Hallyday est sortie en 1999. Nous avons donc l'antériorité pour nous", a déclaré Me Aminata Sonko au site Metro de Lyon. Le conseil de David Hallyday n'a pas souhaité s'exprimer.

Le procès est renvoyé au 9 septembre.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel