Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Dorothée : La mort de sa mère, son ''point faible''...

Dorothée, de son vrai nom Frédérique Hoschedé, s'exprime peu depuis l'arrêt du "Club Dorothée" en 1997. A 61 ans, cette femme secrète s'est confiée au magazine "Gala" et révèle le terrible drame qu'elle a vécu dans les coulisses de l'émission culte au moment de son arrêt.

26 août 1997 : on enregistre le dernier numéro du Club Dorothée, après 10 ans d'existence. Si Dorothée aurait préféré choisir elle-même la date de l'arrêt de ce programme, c'est de façon brutale qu'elle a appris la nouvelle. "C'est tombé comme un couperet, un coup de massue. On ne me l'a pas annoncé officiellement, j'ai appris les choses par les bruits de couloir, les 'On a lu que...', 'On a entendu que...'", explique-t-elle. La collègue de Jacky, Corbier, Patrick Simpson-Jones et Ariane aurait aimé que ce denier numéro soit réalisé en direct. Mais, comme elle l'explique : "Ils ont dû penser que j'allais régler mes comptes, ce qui n'est pas du tout mon style, je n'aurais rien fait de spécial. Ils ont voulu sécuriser. Ce n'est pas grave."

À lire aussi

Une journée noire pour Dorothée, qui vivait également en coulisses un terrible drame : la perte de sa maman. Ayant du mal à en parler encore aujourd'hui - l'animatrice déclare même au magazine Gala que ce sujet est "son point faible" -, la sexagénaire explique que le soir même de l'enregistrement, lors d'un dîner organisé par toute l'équipe, son téléphone a sonné. Elle a répondu. Puis disparu. Sa maman, qui était malade, venait de mourir.

Très proche de sa famille, elle qui a perdu son papa "très tôt" et a aussi fait face à la mort de son frère aîné de 7 ans, Jean-François, décédé des suites d'une maladie en 2010, Dorothée pense très régulièrement à ses proches disparus. "Je suis toujours leur soeur, je suis toujours leur fille. Je pense à eux tout le temps ! Non stop ! Je me dis : "Ah, s'ils étaient là !', 'Ah, s'ils voyaient ça !' Je vis toujours avec eux en fait. Je n'ai pas coupé le cordon", confie-t-elle.

Très famille, Dorothée a pourtant fait le choix de ne pas fonder la sienne. N'étant pas du genre à regretter, l'animatrice explique : "C'était la carrière ou la vie de famille. J'ai privilégié la première. Je ne pouvais pas avoir les deux. Et ce qui ne s'est pas fait, ne s'est pas fait, je l'accepte. Je ne garde en mémoire que les bons moments, j'essaie au maximum en tout cas. Politique de l'autruche, me direz-vous ? Et pourquoi pas... "

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
En vidéos
PPDA, Michel Drucker, Sophie Davant : leurs looks improbables à leurs débuts
Neil Patrick Harris : papa gâteau, il s'éclate avec son homme et ses jumeaux Harper et Gideon
Sébastien Cauet met le feu pour un concert au Champ de Mars !
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel