Recevoir les actus de mes stars préférées par email
OU
> voir un exemple > CGU
Dustin Hoffman : En Quartet ou en couple, Le Lauréat n'a rien perdu de son génie

Dustin Hoffman : En Quartet ou en couple, Le Lauréat n'a rien perdu de son génie

1/23
News publiée le Mercredi 27 Mars 2013 à 13:01
Lancer le diaporama

Dustin Hoffman et sa femme Lisa Hoffman pendant l'avant-première du film Quartet à l'UGC des Halles à Paris, le 26 mars 2013. Dans cette photo : Dustin Hoffman

A 75 ans et plus de quatre décennies à illuminer Hollywood ou les planches, Dustin Hoffman n'a pas dit oui à la retraite. Mieux, celui qui explosa avec Le Lauréat la nargue en signant son second long-métrage en qualité de réalisateur, trente-cinq ans après son premier film, Le Récidiviste. Cela ne s'invente pas. Dans Quartet, il réunit une pléiade de stars légendes du cinéma britannique et raconte le plaisir de retrouver la lumière sur fond d'amitié et de passion. Quartet tenait son avant-première française à l'UGC des Halles (Paris), en présence du grand Dustin Hoffman. L'occasion de replonger dans une carrière riche et prolifique avec un type à la simplicité fédératrice.

À Beecham House, paisible pension au coeur de la campagne anglaise qui accueille des musiciens et des chanteurs d'opéra à la retraite, le bruit court qu'une nouvelle pensionnaire arriverait sous peu. Et ce serait une diva ! Pour Reginald (Tom Courtenay), Wilfred (Billy Connolly) et Cissy (Pauline Collins), le choc est grand lorsqu'ils voient débarquer l'impétueuse Jean Horton (Maggie Smith), avec laquelle ils triomphaient sur les scènes internationales des années auparavant. L'ambition de Jean et son ego démesuré avaient alors ruiné leur amitié et mis un terme au mariage qui la liait à Reginald. Malgré les vieilles blessures, Reginald, Wilfred et Cissy mettront tout en oeuvre pour convaincre Jean de reformer leur célèbre quatuor à l'occasion du gala annuel de Beecham House.

Avec Quartet, "un hommage aux artistes de la scène", Dustin Hoffman a vu le film raviver ses souvenirs de jeunesse tout en signant un film très actuel sur la vieillesse, lui qui se dit être "très conscient des restrictions imposées par l'âge" de sa carrière ou de celles de ses acteurs. "Tourner Quartet a ravivé en moi ce que je n'ai pas fait dans ma vie", confie le cinéaste à Denis Rossano (L'Express). Ses parents rêvaient ainsi de le "voir jouer à Carnegie Hall" alors que lui se voyait dans le jazz. Conséquence, il est "parti à New York pour échouer aussi loin que possible de [ses] parents". Le "très mauvais élève" a trouvé dans le théâtre un des rares univers où il se sentait bien, "sans penser une seconde à rencontrer le succès". Près de cinquante ans après avoir démarré sa carrière, Dustin Hoffman confie que les mentalités ont changé : "Aujourd'hui, c'est devenir riche et célèbre. Pour nous, il s'agissait de pouvoir gagner notre vie en jouant", raconte avec amertume celui qui fut proche de Robert Duvall ou de Gene Hackman et qui partage désormais sa vie avec Lisa Hoffman, sa superbe femme présente à ses côtés de l'avant-première parisienne. Avec cette ancienne avocate, il file le parfait amour depuis octobre 1980 et compte 4 enfants : Jacob Edward (32 ans), Rebecca (30 ans), Maxwell (29) et Alexandra Lydia (26).

Fort d'une riche carrière (Les Hommes du président, Rain Man, Kramer contre Kramer), Dustin Hoffman épingle sans langue de bois cette forme de "célébrité devenue insupportable" par rapport et à ses débuts, et prend du plaisir à évoquer une anecdote avec Schwarzy, lorsque à Hawaï, traqué par les paparazzi et "ces critiques qui se délectent de vous descendre en flammes", la star du cinéma d'action lui dit : "Dustin, regarde ! Nous sommes dans une piscine à Hawaï avec nos familles. C'est ce que nous avons obtenu grâce à notre succès. Alors tu sais ce que je leur dis, aux paparazzi ? Prenez votre meilleure photo, prenez-la !" Ce jour-là, Dustin Hoffman n'apprend ni à se vanter avec modestie, mais juste à "ne pas se plaindre".

Pour celui qui a obtenu pas moins de deux Oscars et quatre Golden Globes, "même si vous avez été une grande star, quand vous descendez du tapis, Hollywood vous oublie très vite". Un monde impitoyable qui a contraint Dustin Hoffman à s'éloigner naturellement des hautes sphères de cette planète bouillonnante. Avec ces acteurs britanniques, Dustin Hoffman retrouve sa verve et son allant. Pour lui, "sexe et humour sont nos défenses contre la mortalité". Il nous reste plus qu'à lui souhaiter une retraite la plus tardive possible.

C.R.

Interview à retrouver en intégralité dans "L'Express" (n°3221).
"Quartet" sortira en salles le 3 avril prochain.

Découvrez quel acteur américain se cache derrière ce sac en papier !

Faire un lien vers cet article

Laisser un commentaire

comments powered by Disqus

Actu people du jour

  • Letizia d'Espagne : Belle de nuit divine avec Felipe pour une soirée festive

    18:29 Letizia d'Espagne : Belle de nuit divine avec Felipe pour une soirée festive

  • 17:41 Jennifer Lawrence : Sa 1re grande victoire face au scandale de ses photos de nu

  • 17:05 Monica Lewinsky : ''Victime d'Internet'', l'ex-scandaleuse débarque sur... Twitter

  • 16:47 Marina Foïs : Son ex, Mister Univers, a un message pour elle...

  • 16:11 Laurence Ferrari, in love, et Claire Chazal: Radieuses pour la Fondation Vuitton

  • 15:53 Prince Harry, coach de rugby : Plaquages et mêlées, il transmet sa passion

Plus d'articles sur ce thème

People dans l'actu

PURE FOCUS