Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

End of Watch : Jake Gyllenhaal dynamite les clichés du film policier

8 photos
Lancer le diaporama

En cas de besoin, les studios hollywoodiens ne vont pas chercher bien loin une solution. Ressassé et édulcoré à tort et à travers, le film policier a perdu toute substance au fil des années, redynamisé sur le petit écran avec le carton The Shield (2002-2008) porté par Michael Chiklis. Et c'est d'ailleurs de ce côté-là que penche End of Watch avec Jake Gyllenhaal et Michael Peña en racontant l'odyssée hyperviolente de deux flics dans les quartiers chauds de Los Angeles. Au détail près que le réalisateur David Ayer dynamite les codes en utilisant une multitude de caméras placées par les personnages.

Incrustée dans le film d'horreur depuis Cannibal Holocaust (1980) et relancée par les succès de [Rec] (2007) et Cloverfield (2008), le film found footage - où les images sont filmées par les personnages à l'intérieur du film - contamine maintenant le film policier, à ses risques et périls. Le film suit deux têtes brûlées des forces de police qui provoquent la colère d'un cartel de drogue et se retrouvent traqués dans la Cité des anges. Scénariste de Training day (2001), S.W.A.T. unité d'élite (2003) et Dark Blue (2003), réalisateur de Bat Times (2005) et Au bout de la nuit (2008), David Ayer est prêt à chambouler son genre de prédilection avec cette expérience qui s'annonce décoiffante.

Pour décrire ce parti pris explosif qui sera mis à rude épreuve par les spectateurs, le réalisateur explique : "Pour donner à l'histoire l'intensité de la première personne, l'action se dévoile entièrement à travers les images des caméras HD des officiers de police, des membres du gang, des vidéos de surveillance et des citoyens pris dans les tirs, afin de dresser un portrait fascinant des coins les plus sombres et violents de la ville, des policiers qui risquent leur vie chaque jour et du prix que leur famille et eux sont forcés de payer." L'irruption d'une caméra sera expliquée par l'envie du personnage principal de réaliser un court-métrage sur le métier, mais il y a fort à parier que les nombreux points de vue soient à la limite de l'absurde sur toute la durée du film - une tendance fréquente des found footage.

Visiblement très prudent, Jake Gyllenhaal choisit les films avec précaution. Il est attendu dans An Enemy de Denis Villeneuve, l'histoire d'un homme marié qui voit sa vie basculer lorsqu'il croise son double. Mélanie Laurent et Sarah Gadon sont elles aussi au casting. Et alors que la comédie Nailed de David O. Russell avec Jessica Biel semble condamnée à ne jamais être bouclée, il pourrait décrocher un rôle dans le film d'action Mobster : A Call for the New Order avec Mickey Rourke et Leighton Meester.

End of Watch, en salles le 5 décembre.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel