Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Eurovision 2014 : Conchita Würst, la diva à barbe qui déchaîne les passions

Conchita Würst (candidate pour l'Autriche) lors de la cérémonie d'ouverture du 59ème concours de l'Eurovision à l'Hôtel de Ville de Copenhague. Le 4 mai 2014.
26 photos
Lancer le diaporama
Conchita Würst (candidate pour l'Autriche) lors de la cérémonie d'ouverture du 59ème concours de l'Eurovision à l'Hôtel de Ville de Copenhague. Le 4 mai 2014.

A chaque édition de l'Eurovision, son lot de controverses et même de revendications politiques. Cette année, le "remue-ménage" émane d'une certaine Conchita Würst, chanteuse à barbe et candidate officielle pour l'Autriche, dont la participation fait actuellement les gros titres. A deux jours de la grande finale du célèbre concours, qui se déroule samedi 10 mai à Copenhague au Danemark, ce travesti barbu aux yeux de biche et aux tenues de diva est en effet au coeur d'une polémique. En cause : son côté transgenre qui choque certains pays, y compris le sien.

En lice au côté d'une ribambelle d'artistes venus de toute l'Europe avec sa chanson Rise Like A Phoenix, Conchita Würst (Tom Neuwirth, de son vrai nom) est en effet loin de faire l'unanimité en Autriche où des voix se sont élevées contre sa participation à l'incontournable concours - une page Facebook a notamment recueilli pas moins de 38 000 "likes". Mais la levée de bouclier a également traversé les frontières : en Russie et Biélorussie aussi, des pétitions ont été lancées, réclamant carrément le boycott de la diffusion de l'Eurovision.

Mais comme le précise Jean-Marc Richard, qui commente l'émission depuis plus de 20 ans, "chaque année, le concours a sa polémique," rappelle-t-il au journal 20 Minutes, précisant au passage qu'en 1998 déjà une candidate transgenre (l'Israélienne Dana) avait déjà foulé la scène. "Elle n'est pas là pour provoquer, mais pour faire un appel à la tolérance", assure-t-il. D'autant que, d'après lui, d'autres candidats dont les Polonais, Donatan & Cleo et leur clip à connotations sexuelles, sont nettement plus sujets à controverse.

De son côté, Conchita Würst, véritable attraction de cette édition 2014 (qui verra la France représentée par le groupe Twin Twin), reste droite dans ses escarpins. Ce n'est pas en efffet la montée au créneau de certains députés russes, dont Vitaly Milonov qui a déclaré que l'Eurovision était une "gay pride européenne", qui la déstabilisera : "Si j'ai envie d'être une femme à barbe, c'est mon droit", a-t-elle déclaré selon BFM TV.

Pas pessimiste mais réaliste pour Jean-Marc Richard, Conchita Würst ("würst" signifie "saucisse" en autrichien) n'a cependant que très peu de chances de se retrouver dans le top 5 des résultats finaux. "Si elle s'y trouve, c'est que le public aura été touché par le message qu'elle a voulu faire passer", livre-t-il. A savoir sa devise : "Soyez la meilleure version de vous-même plutôt que la mauvaise copie de quelqu'un d'autre"...

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
En vidéos
Katy Perry, une poupée pop très décolletée pour un concert édulcoré
Amy Winehouse, émue aux larmes quand elle entend son papa chanter pour elle
Pete Doherty incontrôlable, sa folle virée parisienne
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel