Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Fake Oddity : Un joli lifting pour une ''French Beauté'' séduisante...

12 photos
Lancer le diaporama

Fake Oddity se refait une beauté. Une French. Pas une manucure, encore que le quatuor lyonnais (Faik Sardag, Antoine Levallois, Mathieu Destailleur, Fred Bassier) ait manifestement limé ses griffes pour livrer rubis sur l'ongle une pop édulcorée très mélodieuse et harmonique quand il nous avait habitués à un rock au tempérament revival virulent, mais carrément une French Beauté.

Single-titre d'un troisième album attendu le 28 mars 2010 et de l'EP chargé d'acclimater en éclaireur les tympans des fans de la première heure tout en séduisant ceux des néophytes, French Beauté impose une évidence : l'ère des électrisants albums Pinkstasse (2002) et Run Fast (2007) et des Kill the Young, Childhood Behaviour ou Space Dog est révolue. Ça sifflote, ça pop-folke, ça vocalise en choeur et en voix de tête, ça prend des airs de bluette... L'ensemble ne manque pour autant ni de coeur ni de corps : rythmé et loin d'être mièvre, ce French Beauté choisit la transparence acoustique et s'appuie en toute simplicité sur un patchwork de cordes aiguës pour instiller de la tendresse et un soupçon de cabotinage dans son rock. Une dimension qui a pour effet collatéral de ménager une place nouvelle à l'effort vocal : en premier lieu celui de l'expat' de la bande, le charismatique Faik Sardag, qui se lance sur cet album dans des démonstrations inédites, mais aussi en termes d'harmonies vocales, visiblement soignées à en juger d'après les titres de l'EP.

Réalisé fin 2011 à Saint-Etienne sous la houlette de Jean-Pierre Spirli (Wampas, Benjamin Biolay), l'album French Beauté promet d'exposer les "nouveaux horizons" d'un groupe qui, au bout de dix ans d'existence, "a mis du roll dans son rock" et a emprunté des "chemins de traverse", "des cottages de Grande-Bretagne (Kinks, Small Faces, Byrds) aux routes américaines blues-folk et paysages du monde entier (Mexique, Brésil, Afrique)".

On nous promet, à la suite de cette charmante rouquine qui apparaît sur l'artwork shooté par Marc Ribes et dans le teaser réalisé par Aymeric Dumoulin, plus d'une excursion saissante : "du talk-over façon Talking Heads (Laure), en espagnolades (You Go, tube en puissance, Rainbow's Power) ou pop panafricaine (Magnificent Tribe), de bossa brumeuse (I Am a Man) en pluies fines d'harmonies vocales (Jacob's Staff, I'm So Cruel)..."

Outre les infos diverses et dates de concert, un petit tour sur le site de Fake Oddity ou sur Deezer vous permettra d'écouter l'EP et de vérifier ces orientations neuves, notamment la nouvelle vie de l'ensemble guitare (acoustique)-voix (Jacob's Staff) et la mise en avant des harmonies vocales (You Go), l'économie liée au travail mélodique et sensible (Constant Pain) ou encore les métissages inattendus (Laure).

Guillaume Joffroy

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel