Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Jean-Louis Aubert: "Puisses-tu", une claque visuelle qui fait tourner le monde !

22 photos
Lancer le diaporama
Puisses-tu , troisième extrait de l'album Roc Eclair de Jean-Louis Aubert, est doté d'un clip visuellement puissant, dévoilé en avril 2011.

Pour une surprise... Les premières images, dévoilées le mois dernier dans un teaser d'une trentaine de secondes, ne laissaient pas vraiment présager un produit fini aussi spectaculaire, pour le nouveau clip de Jean-Louis Aubert !

Tandis que l'artiste, fraîchement pacsé avec sa compagne de longue date, prend la route pour enfin célébrer ses retrouvailles avec un public auquel il manque toujours autant et donne toujours autant (c'est d'ailleurs en toute tendresse et intimité qu'il entamait son récent concert fabuleux en haut de la Tour Eiffel par son nouveau titre : Maintenant, je reviens), la vidéo illustrant Puisses-tu, troisième extrait de l'album Roc Eclair paru fin 2010, a fait son apparition.

Et c'est un traitement visuellement très puissant qui a été réservé à cette chanson magnifique, un des havres d'utopie de cet album partagé entre rock positif et mélancolie céleste, et qui sonne comme une version up-to-date d'un classique de Téléphone, Le Jour s'est levé, tant d'un point de vue mélodique que thématique.

Après Demain sera parfait et son clip qui tranformait la Loupe en Diogène (on retrouve aujourd'hui l'image du fût métallique), puis la vidéo très nature de Maintenant, je reviens, on découvre avec Puisses-tu un Jean-Louis évoluant sereinement dans une folie du monde esthétisée, exposée par effet de zoom dans un cataclysme en slow motion. Illustrant par l'image son leitmotiv "Puisses-tu seulement continuer", qu'on peut lire comme un enseignement et un espoir aussi bien pour ses enfants que pour n'importe lequel de ses "camarades", lui se déplace en vitesse réelle et placide au beau milieu de ce monde qui explose, tel un funambule sur son fil. Un théâtre effrayant et bouleversant, épique, où l'amour et la foi en l'avenir ont place. Un bien beau travail...

G.J.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel