Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Jessie J : La popstar no limit qui excite les Britanniques se déchaîne !

Jessie J, avec son répertoire éclectique et son style choc, sexy-sexo voire boyish, défraie les charts britanniques. Au Shepherds Bush Empire de Londres le 5 avril 2011, avant de décoller pour les Etats-Unis.
62 photos
Lancer le diaporama
Jessie J, avec son répertoire éclectique et son style choc, sexy-sexo voire boyish, défraie les charts britanniques. Au Shepherds Bush Empire de Londres le 5 avril 2011, avant de décoller pour les Etats-Unis.

Elle est capable de rendre Mickey über-sexy ; de piquer le dress code fétiche de Taylor Momsen, à savoir le porte-jarretelles, pour mieux le détourner en se passant de bas ; de marcher crânement et en compensées sur les plates-bandes de Lady Gaga tant en se baladant dénudée à la manière de la monster-diva qu'en envoyant une pop mutante agressive purgée du décorum gagaesque, avec une once de gangst'attitude que la New-Yorkaise n'exploite pas.

Depuis que nous vous l'avons présentée il y a deux mois, la nouvelle bombe de la pop britannique, Jessie J, n'a pas explosé en plein vol. Bien au contraire, depuis, son premier album est paru. Mieux, sous la pression populaire, la sortie de Who you are a été anticipée d'un mois, pour paraître le 25 février. A l'image du clip dérangeant de Do it like a dude, à l'ambiance sulfureuse assez cradingue et au personnage boyish (ou comment remplacer un rappeur US West Coast par une poupée brune au teint de porcelaine made in Albion et testostéronée), titre initialement écrit pour Rihanna et qui se paye du fun à parler des mecs du showbiz, la réaction n'a pas versé dans la demi-mesure : ce fut un raz-de-marée. Seule la somptueuse Adele, avec l'album 21, est parvenue à résister, au sommet des charts britanniques, à l'envahisseuse connue pour avoir fait ses gammes en tant que songwritrice (notamment le tube de Miley Cyrus Party in the U.S.A., mais aussi Chris Brown, Christina Aguilera, Alicia Keys...) et s'est attiré les faveurs appuyées de Justin Timberlake ou Nicki Minaj (on voit bien ce qui peut rapprocher ces deux-là).

Une consécration presque tardive qui avait été amorcée fin 2010 par sa nomination en pole position du BBC Sound of 2011 Poll (la draft musicale britannique au nez toujours creux) et son prix de la critique aux Brit Awards 2011, malgré les 22 ans tout fais de Jessica Cornish, alias Jessie J : en effet, la jeune femme, après des débuts précoces dans une comédie musicale du génie du genre Andrew lloyd Webber puis une participation à un girls band, aurait fait son premier essai discographique dès ses 19 ans sans la faillite du micro-label qui l'avait signée.

Elle sait rapper, elle sait chanter (avec une voix puissante et un flow accrocheur), elle sait exciter, elle sait jouer les délinquantes de l'entertainment avec une imagerie rugueuse et aguicheuse : après les bombes Do it like a dude et Price Tag en duo avec B.o.B., c'est Nobody's Perfect, un de ses morceaux favoris, qui est annoncé comme le troisième single officiel extrait de l'album patchwork de styles Who you are, pour le mois de mai. Ce sera l'occasion de découvrir un nouveau chapitre de la clipographie naissante de celle qui, malgré une anomalie du rythme cardiaque décelée à 11 ans et qui lui valut un certain nombre d'accidents (dont une crise de panique mémorable lors d'un concert début 2011 marqué par une panne ayant laissé la scène dans le noir), a met sacrément du coeur à l'ouvrage.

En attendant, délectez-vous dans notre galerie des images de ses apparitions, très sexy, des dernières semaines, jusqu'à son concert du 5 avril au Shepherds Bush Empire, son dernier avant de s'envoler vers les Etats-Unis pour les aguicher à leur tour.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel