Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Johnny Hallyday : ''Je ne crois plus trop en Sarkozy... Il m'a déçu''

Johnny et Laeticia Hallyday avec Nicolas Sarkozy et Patrick Balkany à Paris, le 29 avril 2007.
17 photos
Lancer le diaporama
Johnny et Laeticia Hallyday avec Nicolas Sarkozy et Patrick Balkany à Paris, le 29 avril 2007.

Lundi 10 novembre, à l'issue du sixième et dernier concert des Vieilles Canailles à Bercy, Johnny Hallyday a dîné au restaurant de Jean Imbert, L'Acajou dans le 16e arrondissement de Paris, entouré de ses amis. La rock star est encore dans la capitale pour quelques semaines puisqu'il prépare la sortie de Rester vivant, son 49e album studio, attendu le 17 novembre dans les bacs. Produit par Don Was, l'album semble mettre tout le monde d'accord et de grands magazines (comme Télérama) ouvrent leurs pages à l'idole. Cette semaine, il se confie au Point et évoque avec beaucoup de sincérité sa déception de la politique, son désamour pour Nicolas Sarkozy l'homme politique et son inquiétude pour la France.

"Je ne crois plus trop en Sarkozy, attaque sans détour Johnny Hallyday dans Le Point. Comme beaucoup de gens, il m'a déçu. Il ne propose rien de nouveau. C'est quelqu'un que j'aime beaucoup personnellement mais je ne crois pas en la politique d'aujourd'hui. Il faudrait que quelqu'un arrive... Pompidou était formidable !" Johnny Hallyday et Nicolas Sarkozy se connaissent pourtant depuis bien longtemps. En 1996, en tant que maire de Neuilly, l'ancien président a marié le rockeur et Laeticia. Dans le livre qu'il a signé avec Amanda Sthers, Hallyday se souvient : "Il a officié dans la salle des mariages et son discours était génial. Il est très drôle et fin. Nicolas est un ami. C'est un type bien. Un homme que j'aime en dehors de son appartenance politique. Il aurait été socialiste, ça aurait été mon pote aussi." Lors de la compagne de 2007, Johnny fait partie des fervents soutiens de Nicolas Sarkozy qu'il a même accompagné en déplacement à Marseille. Le soir de l'élection, Johnny et Laeticia célèbrent la victoire avec lui au Fouquet's. En 2008, ils sont à son anniversaire organisé par Carla dans son hôtel particulier du 16e arrondissement. Puis, leurs rapports se sont étiolés, politiquement. En mars 2011, à l'occasion d'une rencontre avec les lecteurs du Parisien, Johnny assure "ne pas savoir pour qui" il va voter et qu'il le fera pour quelqu'un de bien pour la France, et "pas par amitié". Le message est clair... Pourtant les deux couples restent très amis : vendredi 7 novembre, dès le meeting à la Porte de Versailles terminé, Nicolas et Carla ont foncé à Bercy et ont assisté au concert des Vieilles Canailles, au premier rang, assis à côté de Laeticia. Nicolas Sarkozy était pourtant bien fatigué puisqu'il revenait le matin même de Hong Kong ou il avait donné une conférence.

Déçu par la politique et les politiques, Johnny Hallyday l'est aussi par la mentalité française. Sur ce sujet, le rockeur ne change pas de discours : "C'est sûr que je vois la différence quand je reviens à Paris ! Aux États-Unis, ils ont la même crise que chez nous et dans le monde entier, mais ils s'en sortent, ils ne se plaignent pas toute la journée, les Américains, dit-il au Point. Il faut s'en sortir, alors ils bossent. Ici, on a l'impression d'être assisté : on bosse pas, on fait les 35 heures, on fait des manifs, la grève... je trouve ça désolant. (...) Ici, c'est mal vu d'avoir une belle voiture, alors on a une voiture de location. (...) Moi, j'adore mon pays, mais c'est stressant." Reste que le rockeur garde espoir : "Je pense que les Français ont raison d'être déprimés, mais je ne pense pas que ce soit catastrophique. Ça va s'arranger un jour. Pour moi, c'est un des plus beaux pays au monde, les Français sont un peuple merveilleux. On mérite de s'en sortir."

Johnny, Dieu, Sarkozy, la France et moi..., une grande interview à lire d'urgence dans Le Point, en kiosques le 13 novembre 2014.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
En vidéos
Voiture de course et Laetitia dans les bras d'un basketteur : Johnny se lâche à Los Angeles
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel