Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Laure Manaudou et Fred Bousquet présentent enfin leur fille Manon, 14 mois !

Au meeting de Carcassonne, le dimanche 19 juin 2011, Laure Manaudou et son chéri Frédérick Bousquet ont enfin permis aux médias de découvrir la bouille de leur fille Manon, née le 2 avril 2010 !
25 photos
Lancer le diaporama
Au meeting de Carcassonne, le dimanche 19 juin 2011, Laure Manaudou et son chéri Frédérick Bousquet ont enfin permis aux médias de découvrir la bouille de leur fille Manon, née le 2 avril 2010 !

Profiter de "l'ambiance", "se régaler avec les gamins", et donner un petit coup de pouce à un ami, telles étaient les raisons de la présence de Laure Manaudou, de son compagnon Frédérick Bousquet et de son frère Florent, à Carcassonne le week-end dernier, le temps d'une "compétition" fort conviviale où il s'agissait pour eux de nager... le plus lentement possible. Evénement dans l'événement, le couple star de la natation française a présenté officiellement aux médias sa fille Manon, âgée de 14 mois !

Manon, la star inespérée

L'ancienne championne du monde et championne olympique française a fait le bonheur de bien des jeunes nageurs et nageuses ainsi que de leurs familles, en participant au Meeting de Carcassonne organisé par Jérôme Bouba, un ami personnel du couple Manaudou-Bousquet. Arrivée juste à temps dans la matinée du dimanche 19 depuis la région lyonnaise où elle était de mariage la veille, tandis que son chéri et son frère étaient déjà présents sur place depuis la veille (ils ne voulaient surtout pas manquer la fameuse journée paella d'avant-meeting et son atmosphère bon enfant), la sirène de 24 ans a plongé dans la petite piscine extérieure du Païcherou, qui n'avait probablement jamais été inondée par une telle marée de journalistes et de photographes. Et si elle a nagé à un train de sénateur le premier et le dernier relais d'un 4x50m face à une équipe de fillettes, n'allez pas croire qu'elle se soit ensuite éclipsée pour échapper aux médias. Laure Manaudou, en bonne marraine du meeting de Carcassonne, a non seulement signé longuement des autographes (deux séances de dédicaces d'une heure et demie chacune), mais elle a même présenté officiellement sa petite Manon !

Il n'y avait sans doute pas de meilleure pub possible : Laure Manaudou et son chéri Frédérick Bousquet réunis autour de leur petite fille de 14 mois, posant fiers, décontractés, heureux tout simplement. Depuis la naissance événement de Manon, le 2 avril 2010, quelques mois après la retraite sportive précoce de son illustre maman, la demoiselle avait été aussi protégée des médias que ses parents y sont exposés, même si le sprinteur perpignanais ne se cachait pas des changements liés au fait d'être père : c'est bien simple, il ne nous avait jamais été donné d'amirer son adorable frimousse ! Le mal est réparé : total look rose parachevé par un petit chapeau indispensable pour contrer le soleil de l'Aude, la charmante Manon a été le cadeau inattendu de cette 4e édition du meeting de Carcassonne, rendez-vous que Fred et Laure avaient déjà honoré ensemble en 2009.

Laure Manaudou et la natation : où en est-elle vraiment ?

La dimension "maman" de Laure Manaudou crève donc l'écran, dans le sillage de ses prestations douces pour Cadum (campagnes publicitaires et marraine de l'élection du bébé Cadum). Et c'est la seule indiscrétion qu'elle a tolérée lors de son apparition sur ce meeting. Aux questions concernant son éventuel retour à la compétition, elle a répondu, tranchante : "L'eau est très fraîche... je ne réponds pas à ce genre de question." "C'était sympathique, je me suis régalée avec les gamins", voilà ce qu'elle a tenu à souligner.

Symboliquement, oui, Laure Manaudou a recouru en compétition ce dimanche 19 juin 2011, deux ans et demi après sa "tou-toute dernière fois" (au meeting de la Réunion, en décembre 2008) à quelques jours du feu vert officiel des instances internationales à un éventuel come-back dans les épreuves officielles : à compter du 5 juillet, soit 9 mois (délai de carence imposé par les normes anti-dopage pour une reprise) précisément après la lettre d'intention qu'elle a adressée en octobre dernier à la Fina, l'ancienne championne du monde et championne olympique française sera libre de s'aligner sur la scène internationale. Ou pas.

Car l'intéressée, qui s'entraîne secrètement avec l'entraîneur de son homme, Brett Hawke, à Auburn aux Etats-Unis, est encore loin du compte : "Elle progresse très lentement. Elle s'entraîne au quotidien, mais on est encore très loin d'être à un niveau international compétitif. Pour retrouver le haut niveau, la route est longue", a indiqué le coach, qui rejoindra le couple à Paris en fin de semaine pour l'Open-EDF que disputera Fred Bousquet. A cette occasion, le technicien australo-américain rencontrera les représentants des instances françaises, quelques semaines après leur bras de fer, pour régler quelques détails et passer le relais à Romain Barnier, coach de Bousquet au CNM et sur les épreuves internationales où il représente la France. Système qui, par extension, pose la question de qui entraînerait Manaudou en cas de retour à la compétition.

Frédérick Bousquet, concernant la situation sportive de sa compagne Laure Manaudou, s'est exprimé sur les ondes de la station RMC et a fait écho à la circonspection de Brett Hawke : "En partant (des Etats-Unis), elle a eu une conversation avec Brett. Il lui a demandé de bien continuer à s'entraîner, de suivre le plan. Il l'a presque mise en situation d'urgence en lui disant qu'elle n'était pas là où elle devrait être. Ce n'est pas une claque, mais il lui a montré quand même que ce n'était pas gagné d'avance. Brett m'a demandé de garder un oeil, d'essayer de voir si elle continuait de suivre son programme. Parce que c'est important pour elle."

Laure Manaudou, de son côté, protège ses arrières : "Les journalistes n'ont pas pu assister à un seul de mes entraînements là-bas. Ils ne savent pas où j'en suis, ce que je fais et pourquoi je le fais." Précisément, on ne demande qu'à savoir.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel