Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Laurent Blanc : Le sélectionneur est prêt à quitter les Bleus

A 52 jours de l'Euro 2012 qui se disputera en Ukraine et en Pologne, l'encadrement de l'équipe de France prépare dans la coulisse son expédition dans l'est européen. Au coeur du système, son sélectionneur Laurent Blanc, dont l'avenir semble plus qu'incertain. La faute à un imbroglio avec le patron de la Fédération française de foot, Noël Le Graët. Celui-ci souhaite prolonger le contrat du sélectionneur après la compétition, alors que Laurent Blanc aimerait être fixé avant la compétition afin de ne pas se retrouver marron. Et devant l'impasse, l'ancien joueur de Manchester United et de l'Inter de Milan pourrait bien partir vers d'autres cieux, comme il le confie au quotidien Le Parisien.

"Mon intention est de continuer avec l'équipe de France. Je n'ai pas changé d'avis. Mais la situation est que je n'ai pas été prolongé en sélection. Et je ne suis pas le style de mec ou d'entraîneur qui tape à la porte. C'est clair, net et précis", confie-t-il ainsi dans un entretien fleuve. D'autant que Laurent Blanc ne manque pas de propositions, et notamment de Chelsea et de l'Inter de Milan, deux poids lourds européens en pleine reconstruction, très intéressés par le profil de l'ex-défenseur tricolore et qui lui proposent des salaires mirobolants.

"C'est toujours gratifiant d'être apprécié par des grands clubs. (...) Je dis ceci, non pas pour mettre la pression, mais parce que je le pense : j'entends souvent dire que c'est le patron qui décide de prolonger ou non un joueur ou un entraîneur en fin de contrat. Je suis d'accord, mais on oublie que le salarié peut décider aussi", ajoute-t-il. Pourtant, Noël Le Graët n'avait pas hésité à proposer une prolongation initiale en septembre dernier, alors même que la qualification à l'Euro n'était pas acquise. Une proposition refusée par le principal intéressé "parce [qu'il n'avait] pas atteint l'objectif". Alors ce refus de le prolonger aujourd'hui n'est pas pour étonner le Gardois.

Outre les banalités d'usage sur la sélection - reconstruction, façon de travailler, objectif de l'Euro -, Laurent Blanc revient également sur la prochaine élection présidentielle. Homme de convictions, il n'hésite pas à brocarder les joueurs qui ne raisonnent qu'en termes d'argent : "Je vote par rapport à des convictions. Si on vote avec son portefeuille, on oublie tout, puisque seul l'argent compte. Contrairement à ce que certains pensent, je ne fonctionne pas qu'avec l'argent. J'aime l'argent comme tout le monde, mais ce n'est pas le fil conducteur de ma vie."

Des valeurs transmises par ses parents et que Laurent Blanc s'évertue à transmettre à ses enfants. "[Mes parents] avaient le minimum et ils nous ont surtout donné de l'amour, de l'affection et les bases d'une éducation très stricte. Des bases qui sont encore très importantes aujourd'hui et que j'essaie de transmettre à mes enfants. On avait l'essentiel, mais le superficiel n'existait pas", précise ce fils d'un père communiste syndiqué à la CGT, un père "généreux comme ce n'est pas possible". Dès lors, ses valeurs sont-elles compatibles avec son opération controversée avec le Crédit Agricole qui lui rapporte 225 000 euros ? Oui, si l'on en croit le champion du monde 98 : "Le projet m'intéressait : vanter le foot amateur. Cela correspond aux valeurs que mon père m'a inculquées. Si on ne m'avait proposé que de vanter cette entreprise sans projet derrière, j'aurais refusé."

Laurent Blanc, homme de convictions et futur ex-entraîneur des Bleus ? Un entretien à retrouver dans Le Parisien/Aujourd'hui en France du jour.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
En vidéos

Jérôme Commandeur se moque de Sophie Davant et de "Affaire conclue" dans "C à vous" sur France 2, le 19 juin 2019.
Ariane Bordier en interview pour "Purepeople.com". Juin 2019.
Ariane Bordier en interview pour "Purepeople.com". Juin 2019.
Laeticia, Jade et Joy Hallyday lors d'une soirée karaoké entre amis organisée à Castet-Arrouy (région Midi-Pyrénées) le 17 juin 2019. Le souvenir de Johnny Hallyday plâne.
Laeticia, Jade et Joy Hallyday lors d'une soirée karaoké entre amis organisée à Castet-Arrouy (région Midi-Pyrénées) le 17 juin 2019. Le souvenir de Johnny Hallyday plâne.
Laeticia Hallyday et Pierre Billon lors d'une soirée karaoké entre amis organisée à Castet-Arrouy (région Midi-Pyrénées) le 17 juin 2019. Le souvenir de Johnny Hallyday plâne.
Laeticia, Jade et Joy Hallyday lors d'une soirée karaoké entre amis organisée à Castet-Arrouy (région Midi-Pyrénées) le 17 juin 2019. Le souvenir de Johnny Hallyday plâne.
Paul (Les 12 Coups de midi) évoque son baccalauréat passé l'an dernier, le 17 juin 2019.
Naomi Watts a posté cette vidéo de son ancien compagnon Liev Schreiber s'amusant avec leur fils Samuel "Sammy" kai (10 ans) sur "Another One Bites the Dust" de Queen - dimanche 16 juin 2019.
Nagui dans les "Terriens du samedi"- 15 juin 2019.
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel