Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Leïla Bekhti : Sa déclaration à Brigitte Sy, ''l'amoureuse de l'amour''

Leïla Bekhti et Reda Kateb se connaissent bien. Ils ont tourné ensemble dans Un prophète de Jacques Audiard - dans lequel a explosé Tahar Rahim, l'amoureux de Leïla -, et ils se sont retrouvés dans L'Astragale. Plus tard, aux César, la belle Leïla a remis le César du meilleur second rôle à son ami Reda, sacré pour sa performance dans Hippocrate. L'actrice était présente à Bordeaux le 25 mars pour l'avant-première de ce nouveau long métrage. Et si elle ne pose pas avec son partenaire, elle soutient en beauté la réalisatrice du film, Brigitte Sy, dont les deux enfants qu'elle a eus avec Philippe Garrel – Louis et Esther Garrel – participent au film.

L'Astragale est la nouvelle adaptation du roman éponyme d'Albertine Sarrazin (1965), le livre ayant déjà été adapté pour le grand écran en 1969 par Guy Casaril avec Marlène Jobert dans le premier rôle. L'histoire : Une nuit d'avril 1957. Albertine, 19 ans, saute du mur de la prison où elle purge une peine pour hold-up. Dans sa chute, elle se brise l'os du pied : l'astragale. Elle est secourue par Julien, repris de justice. Pendant qu'il mène sa vie de malfrat à droite, à gauche en province, elle réapprend à marcher dans la capitale. Julien est arrêté et emprisonné. Seule et recherchée par la police, elle se prostitue pour survivre et, de planque en planque, de rencontre en rencontre, lutte au prix de toutes les audaces pour sa fragile liberté.

Cette histoire fait largement écho à la propre histoire de la réalisatrice. Dans un entretien passionnant accordé au magazine Causette, elle revient sur son parcours et sur l'importance du roman L'Astragale pour elle. Comme Albertine dont l'enfance aura été bringuebalée, Brigitte Sy a connu des douleurs dans son enfance. Elle est née à Paris en 1956 d'un père inconnu. Sa mère s'est retrouvée seule, traitée comme une paria par sa famille. Toutes deux vivent dans un hôtel maternel, situé tout près de la rue où Albertine vivait un an avant la naissance de la réalisatrice. C'est son arrière-grand-mère s'occupe de cette dernière avant qu'elle soit confiée à ses grands-parents. Elle grandira en pension où elle se montre "très indisciplinée. Très énervée. Pas violente mais en colère". Comme Albertine, à 16 ans, elle se retrouve seule Paris, dans un appartement que lui louent ses grands-parents et comme l'héroïne du livre, elle n'a peur de rien : "Je me suis aussi mise dans des situations de danger très fort, j'aurais pu mourir."

Dans les années 1990, les vies de Brigitte et d'Albertine se croisent de nouveau, dans l'univers carcéral cette fois. La cinéaste monte des pièces avec des détenus. Entre les murs de la prison de Poissy, elle tombe amoureuse d'un détenu. Les relations privées étant naturellement interdites, leur histoire entraîne la fin du projet qu'elle montait au sein de l'établissement, elle perd son travail et la possibilité de voir son compagnon. Ils parviennent toutefois à se marier en prison, à Fresnes, mais lui meurt d'un accident de moto peu après sa libération... Avec le film Les Mains libres, elle raconte son histoire : "Jusqu'ici, je n'avais jamais envisagé d'être cinéaste. Mais il fallait que je raconte ça. C'était la seule manière de supporter l'insupportable."

Brigitte Sy a bataillé pour faire exister L'Astragale : "Mais jamais elle n'a lâché," raconte Leïla Bekhti. La comédienne et la réalisatrice sont désormais très proches : "[Brigitte] fait partie de ces gens à qui on a envie de se confier très vite. Elle est terrienne, rassurante, amoureuse de l'amour, curieuse des autres. (...) Du coup, on a envie de tout lui donner. Pour lui faire plaisir, parce que c'est elle", assure Leïla.

Retrouvez l'intégralité de cet article dans le magazine Causette du mois d'avril 2015

L'Astragale,
en salles le 8 avril

Bande-annonce du film L'Astragale en salles le 8 avril 2015
Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
En vidéos
Scarlett Johansson: les plus beaux looks de l'actrice la plus sensuelle d'Hollywood
Guillaume Canet et le rêve américain : l'acteur et réalisateur français tourne à New-York !
Antonio Banderas, pause détente à Paris avant la montée des marches à Cannes