Abonnement à la newsletter

Letizia la perle, Mary en kimono, Salma en caftan : défilé pour Willem-Alexander

Letizia la perle, Mary en kimono, Salma en caftan : défilé pour Willem-Alexander

1/96
News publiée le Mercredi 1 Mai 2013 à 10:10
Lancer le diaporama

Mathilde et Philippe de Belgique, Mary et Frederik de Danemark, Letizia et Felipe d'Espagne, Lalla Salma du Maroc : défilé princier pour la prestation de serment du roi Willem-Alexander des Pays-Bas, le 30 avril 2013 en la Nouvelle Eglise d'Amsterdam. Dans cette photo : Letizia d'Espagne, Mary Donaldson

Si le processus d'intronisation du roi Willem-Alexander des Pays-Bas s'est fait, en dépit d'écrans géants placés sur le Dam où 25 000 personnes étaient rassemblées, dans une relative intimité, avec le concours de quelques personnalités politiques dans un salon du palais royal pour signer un document crucial, le protocole d'inauguration du nouveau monarque s'est fait quelques heures plus tard en présence de toute la famille royale néerlandaise et du gotha, lors de la prestation de serment du nouveau souverain.

Les fantastiques robes de soirée que les princesses d'Europe et d'ailleurs (Maroc, Thaïlande, Brunei...), rivalisant de style, avaient portées la veille au soir (lundi 29) pour le dernier dîner régalien de la reine Beatrix, offert au Rijksmuseum, laissaient le lendemain la place aux tenues d'apparat de jour réservées aux très grandes occasions, de même que les diadèmes disparaissaient au profit des chapeaux extravagants.

Mardi 30 avril 2013 à 14 heures, le roi Willem-Alexander (portant les insignes de Grand-Maître de l'Ordre de la Maison d'Orange-Nassau) et son épouse la reine Maxima (portant les insignes de Grand-Maître de l'Ordre du Lion néerlandais), divine dans une robe bleu outremer (couleur phare des armes de la Maison d'Orange-Nassau et du drapeau néerlandais), arrivaient à la Nouvelle Eglise (Nieuwe Kerk) d'Amsterdam, à deux pas du palais et du Dam, où le nouveau souverain devait prêter serment, exprimer sa loyauté à son peuple et recevoir l'allégeance de différentes personnalités officielles. Un exercice solennel accompli avec fierté et au prix d'un discours intense devant les Etats-Généraux, qui avaient ouvert leur session extraordinaire à 13h30.

Comme le veut la tradition des protocoles royaux, tous les invités de la cérémonie avaient fait leur arrivée avant le roi et la reine, précédés de quelques minutes par leurs trois filles, ravissantes en bleu, Catharaina-Amalia (9 ans), Alexia (7 ans) et Ariane (6 ans), menant le cortège de la famille royale néerlandaise. La désormais princesse Beatrix emboîtait le pas aux fillettes, en compagnie de sa belle-fille la princesse Mabel, en noir mais souriante, présente lors des rassemblements importants tandis que son époux le prince Friso, fils cadet de Beatrix, est toujours dans le coma depuis son accident de ski survenu en février 2012. Derrière suivaient l'autre fils de l'ancienne reine, le prince Constantijn, avec son épouse la princesse Laurentien, puis la princesse Margriet et son époux le professeur Pieter van Vollenhoven et leur descendance : le prince Maurits et la princesse Marilène, le prince Bernhard et la princesse Annette, le prince Pieter-Christiaan et la princesse Anita, et le prince Floris et la princesse Aimee, enceinte de leur troisième enfant. Les deux autres soeurs de la princesse Beatrix, la princesse Christina et la princesse Irene, ainsi que ses fils les princes Carlos et Jaime et ses filles les princesse Margarita et Carolina de Bourbon-Parme, prenaient également part à l'événement.

Avant ce choeur des proches de Willem-Alexander, les invités du gotha avaient déjà pris place dans la nef de la Nouvelle Eglise, offrant un défilé sensationnel sur le tapis bleu menant à l'édifice. Si le prince Albert II de Monaco était en solitaire, la princesse n'ayant pas fait le déplacement et l'ayant laissé arriver avec le grand-duc héritier Guillaume de Luxembourg et son épouse Stéphanie au dîner de la veille, les couples emblématiques des monarchies européennes et de la prochaine génération régnante étaient bien au rendez-vous, incontournables.

Letizia, une perle ; Mary en kimono ; Mathilde rose bonbon !

Immanquablement, la princesse Letizia s'est attiré l'admiration unanime des observateurs en apparaissant dans une somptueuse robe gris perle aux manches longues et bustier transparentes, dans le style de sa robe de gala de la veille, portant un chapeau latéral, accessoire dont elle est peu coutumière. Quel effet ! Elle arborait de plus les insignes de l'Ordre espagnol de Charles III, tandis que le prince Felipe, en uniforme, portait les insignes de Grand-Croix de l'Ordre d'Orange-Nassau.

Tout aussi réputée pour son élégance et tout aussi guettée, la princesse Mary de Danemark n'a pas déçu et a surpris son monde en osant - une réussite ! - une création originale d'Ole Lynggaard Copenhaguen (Design by Charlotte Lynggaard) : une robe kimono d'un blanc éclatant à manches bouffantes, parcourue de motifs de branches d'arbre et traversée du ruban de l'Ordre danois de l'Eléphant, que portait également son mari le prince Frederik sur son uniforme d'apparat.

A l'inverse, la princesse Mathilde de Belgique, après la robe d'aspect métallisé la veille, renouait avec les couleurs soutenues qui émaillent ses apparitions officielles : marraine de la petite princesse Alexia, l'épouse du prince héritier Philippe de Belgique éblouissait dans une magnifique robe longue rose, coquettement coiffée d'un chapeau à très large bord, comme si elle revenait d'une garden party mondaine. Une tenue twistée par les couleurs bleu et orange du ruban de l'Ordre d'Orange-Nassau... Parmi les princesses, seule Marilène, épouse de Maurits, s'était également aventurée du côté du rose, tandis que sa cousine par alliance la princesse Laurentien osait un total look rouge, et la princesse Sophie de Liechtenstein, au bras du prince Alois, vert printemps acidulé !

A contrario, audacieuse la veille en violet, la princesse Victoria de Suède, marraine de la princesse Catharina-Amalia, au bras du prince Daniel, se faisaient plus sage, trop sage même, dans une robe écrue à l'aspect molletonnée, heureusement ravivée par un chapeau large joliment porté en diagonale. La princesse Mette-Marit de Norvège, sur une base écrue également, se montrait sous une pluie de broderies grises. Ecru encore, c'était l'option de la princesse Stéphanie de Luxembourg, au côté du prince Guillaume (parrain de la princesse Ariane), ravissante mais en lice pour la palme du chapeau le moins convaincant... Portant quant à elle une jolie couronne feuillue, Camilla Parker Bowles, accompagnant le prince Charles pour le Royaume-Uni, était parfaite dans une robe bleu clair tout en bienséance.

Les altesses des contrées plus lointaines se sont chargées de la touche d'exotisme : tandis qu'on prenait plaisir à revoir la princesse Masako du Japon, dans une tenue vanille, et souriante au bras du prince héritier Naruhito (arrivé la veille sans elle au dîner de Beatrix), la princesse Lalla Salma du Maroc, charmante épouse du roi Mohammed VI, faisait une nouvelle fois sensation avec un voluptueux caftan vert et or richement brodé. Volupté aussi avec la Cheikha Mozah bint Nasser al-Missned du Qatar, enveloppée de bleu marine, alors que la princesse Sarah de Brunei était voilée et drapée de parme aux broderies d'argent, et que la princesse Sirindhom de Thaïlande affichait un patchwork de couleurs à dominante de bleu.

Un cortège royal historique pour un moment qui l'était tout autant, celui où le roi Willem-Alexander des Pays-Bas, devenu à 46 ans le plus jeune souverain d'Europe, prononçait au terme d'un long discours passionné la promesse solennelle : "Je jure aux peuples du royaume de préserver et de faire respecter la Charte du royaume et la Constitution. Je jure de défendre et préserver l'indépendance et le territoire du royaume du mieux possible ; de protéger les libertés et les droits de tous ses citoyens et habitants ; et, par tous les moyens légaux, de soutenir et d'entretenir la prospérité du royaume, comme il incombe à tout roi digne de ce nom. Puisse Dieu me venir en aide !"

Le président de la session conjointe du Parlement, Fred de Graaf, a ensuite pris la parole pour prononcer la déclaration d'investiture, suivie des prestations d'allégeance des différents leaders politiques. La famille royale rentrait ensuite au palais et se préparait à recevoir, à partir de 16h30, les représentants des autres monarchies, les membres du gouvernement et le corps diplomatique. A 19h30, l'hymne de l'intronisation du roi Willem-Alexander, un sujet qui avait déclenché une vive controverse et entraîné le retrait de la première chanson sélectionnée, devait être interprété, avant une parade fluviale s'achevant à la nuit tombée et suivie d'un banquet offert par le gouvernement.

G.J.

Kate et William fiers de nous présenter George, le Royal Baby

Faire un lien vers cet article

Laisser un commentaire

comments powered by Disqus

Actu people du jour

  • Niels Arestrup, heureux mari et papa de jumeaux : ''C'est la vie, la vraie''

    24/04 Niels Arestrup, heureux mari et papa de jumeaux : ''C'est la vie, la vraie''

  • 24/04 Naomi Campbell : Sa mère Valerie, survivante d'un cancer, rayonne

  • 24/04 Richard Berry, son don de rein à Marie : 'Je me sens moins coupable aujourd'hui'

  • 24/04 François Hollande, 'tendre' avec Valérie Trierweiler : Ils renouent le contact...

  • 24/04 Sophia Loren : Icône, maman et grand-mère aux anges et glamour à 79 ans

  • 24/04 Novak Djokovic bientôt papa : Sa belle Jelena est enceinte de leur premier bébé

People dans l'actu

PURE FOCUS