Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Maïtena Biraben, sa victoire face à Canal+ : "Ce qui est important..."

Maïtena Biraben - No Tabloids - 70ème édition du gala de la Croix Rouge monegasque à Monaco le 27 juillet 2018. © Pierre Villard/Le Palais Princier/Monte-Carlo-SBM via Bestimage
14 photos
Lancer le diaporama
Maïtena Biraben - No Tabloids - 70ème édition du gala de la Croix Rouge monegasque à Monaco le 27 juillet 2018. © Pierre Villard/Le Palais Princier/Monte-Carlo-SBM via Bestimage
Victoire pour l'ancienne présentatrice du "Grand Journal". Son ex-employeur Canal+ a été condamné à lui verser plus de 3,4 millions d'euros. Un verdict sur lequel Maïtena Biraben s'est exprimée auprès de nos confrères du "Parisien", dans leur édition de ce vendredi 28 septembre 2018.

Maïtena Biraben a encore du mal à réaliser. L'animatrice de 51 ans qui officie aujourd'hui sur RMC (avec M comme Maïtena) a gagné son combat contre Canal+. Le 27 septembre 2018, la chaîne a en effet été condamnée par le conseil des prud'hommes de Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) à lui verser plus de 3,4 millions d'euros. "Un jugement extrêmement fort qui va bien au-delà de [sa] personne" comme elle l'a confié à nos confrères du Parisien.

À lire aussi

"La justice a clamé haut et fort que, dans ce pays, on ne peut pas faire n'importe quoi, que personne n'est au-dessus de la loi. (...) Tout ce qui est arrivé, pas seulement à mon égard, a été d'une grande violence. Des gens me disent que mon honneur a été lavé, mais il n'a jamais été question d'honneur. C'est une question d'attitude dans la vie, qu'on n'a pas le droit d'avoir. Canal+ était mon employeur, mais c'était plus que ça. C'était une manière de vivre, une liberté qui a disparu", a-t-elle ajouté.

Maïtena Biraben "assume l'énormité de ces sommes" et précise que ce ne sont pas les siennes, mais "celles que Vincent Bolloré a mises dans [son] contrat". Interrogée sur la manière dont elle compte dépenser cet argent, la maman deLucas (né en 1996 d'une précédente union) et Gabriel (né en 2006 de son union avec Pierre Clément) a assuré qu'elle n'y pensait pas.

"Aujourd'hui, j'ai du mal à réaliser ce qui vient de se passer. Ce n'est pas comme si j'avais gagné à l'Euromillions. Une décision de justice, c'est très lourd, c'est quelque chose de grave. Ce qui est important, c'est que les salariés aient des droits et puissent se défendre face à des employeurs. Je n'ai pas perdu le sens des réalités. (...) C'est un moment particulier de ma vie, même si la parenthèse ne sera définitivement fermée que lorsque tout sera définitivement terminé", a-t-elle conclu. Canal+ peut en effet faire appel et a un mois de délai. Contactée par Le Parisien, la chaîne n'a pas souhaité réagir.

Licenciée pour faute grave en 2016, Maïtena Biraben avait décidé d'attaquer le groupe devant le conseil des prud'hommes. Elle accusait Vincent Bolloré de "licenciement nul ou sans cause réelle et sérieuse", lui réclamant plus de 4 millions d'euros d'indemnités de dommages et intérêts et de préjudice moral lors de l'audience qui s'est déroulée le 25 juin 2018, à Boulogne-Billancourt.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
En vidéos

Pascal de Sutter de "Mariés au premier regard" répond aux critiques - "Purepeople", janvier 2019
Herbert Léonard dans l'émission "Ca commence aujourd'hui" diffusée sur France 2 le 12 décembre 2018.
Norman Damidot, le fils de Valérie Damidot dans "Le Grand oral" sur France 2, le 19 janvier 2019.
Jordan de "La Villa 4" parle du décès de son grand-père - "Purepeople", décembre 2018
Philippe Manoeuvre invité dans "On n'est pas couché", France 2, samedi 6 octobre 2018
Kendji Girac drague une chroniqueuse dans "C'est au programme" sur France 2, le 19 novembre 2018 sur France 2.
Elodie Gossuin s'exprime sur une éventuelle troisième grossesse en exclusivité au micro de "Purepeople.com" en février 2019.
Dans "TPMP People" vendredi 16 novembre 2018, Loana explique de quoi elle vit financièrement depuis toutes ces années.
Malika Ménard évoque la malédiction Miss France des petits amis... Le 28 novembre 2018 dans "TPMP" sur C8.
Mariés au premier regard 3 - le top 5 des pires réactions
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel