Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Marlon Brando : La veuve de son amant confirme sa relation gay

Marlon Brando - Exclusif - Statues de cire des célébrités chez Madame Tussauds à Los Angeles, le 25 septembre 2017  Exclusive - Madame Tussauds Hollywood wax figures on display in Los Angeles, CA. 25th September 201725/09/2017 - Los Angeles
4 photos
Lancer le diaporama
Marlon Brando - Exclusif - Statues de cire des célébrités chez Madame Tussauds à Los Angeles, le 25 septembre 2017 Exclusive - Madame Tussauds Hollywood wax figures on display in Los Angeles, CA. 25th September 201725/09/2017 - Los Angeles
Ce n'était donc pas une rumeur.

Icône du cinéma disparue en 2004 à l'âge de 80 ans, Marlon Brando continue de susciter des fantasmes. Cependant, la rumeur de relation homosexuelle dévoilée par le producteur de musique Quincy Jones n'était pas une histoire inventée. C'est la veuve de celui qui a été désigné comme son amant qui a confirmé l'information.

Richard Pryor, décédé en 2005, est connu pour ses rôles comiques, comme dans Faut s'faire la malle et Comment claquer un million de dollars par jour. Celui qui a joué également dans Superman 3 a beaucoup profité de la liberté sexuelle qui régnait dans les années 1970, avec des femmes comme avec des hommes. Ainsi, Quincy Jones a révélé dans une interview pour Vulture : "Brando pouvait coucher avec n'importe qui ! N'importe quoi ! Il pouvait le faire avec une boîte aux lettres ! James Baldwin. Richard Pryor. Marvin Gaye." Il n'en fallait pas plus pour attirer l'attention des médias américains avec cette histoire qui concerne le héros du Dernier Tango à Paris.

TMZ est allé à la rencontre de Jennifer, veuve de Richard Pryor. Selon elle, son défunt mari n'a aucune raison d'avoir honte et la bisexualité de l'humoriste était bien connue. D'ailleurs, elle prévoit d'aborder le sujet dans les mémoires qu'elle prépare pour cette année. Elle revient sur le cas Brando précisément pour le site américaine : "C'était les années 1970 ! Les drogues étaient bonnes, surtout la Méthaqualone. Si on prenait assez de cocaïne, on pouvait se taper un radiateur et lui envoyer un bouquet de fleurs le lendemain."

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
En vidéos
Ashley Benson, elle vole la vedette à Selena Gomez !
Catherine Zeta Jones et Bruce Willis, complices dans les rues de Paris
Guillaume Canet et le rêve américain : l'acteur et réalisateur français tourne à New-York !