Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

MasterChef : Sébastien Demorand acide, un premier accident à déplorer et... une audience stable ! (réactualisé)

Réactualisation : Le deuxième épisode de MasterChef affiche une certaine stabilité par rapport à la semaine dernière. Hier soir, vous étiez 4,03 millions de téléspectateurs (pour 23,6 % de part d'audience) à profiter de la répartie cinglante de Sébastien Demorand sur TF1. Rappelons que la semaine dernière, pour son lancement (le kickoff), l'émission n'avait réuni "que" 3,8 millions de curieux (pour 23,8 % de PDA). Les débuts de cette émission se font en douceur... pour mieux cartonner plus tard ? Un conseil pour que les audiences suivent : raccourcir l'émission. Elle est beaucoup, beaucoup, beaucoup trop longue.

Vendredi 27 août, 00h10 : Après un premier épisode étonnant, les Master-grandes gueules de MasterChef reviennent derrière les fourneaux : le critique culinaire Sébastien Demorand et les Chefs Yves Camdeborde et Frédéric Anton sont bien décidés à trouver la Nouvelle Star de la gastronomie... quitte à la maltraiter, avant. Si vous avez raté l'épisode 2 de MasterChef, séance de rattrapage !

Entrée : Des oeufs, de la mayonnaise et du stress !

Dans la grande cuisine, Riri Fifi et Loulou et Carole Rousseau annoncent la première épreuve au 70 candidats : faire une mayonnaise en 5 mn chrono. Stressant d'autant que Demorand évoque avec nostalgie "avoir de très mauvais souvenirs de mayonnaise". Les Maïté en herbe sont averties : on ne rigole pas avec la mayonnaise. La pression augmente d'un cran quand ils entendent qu'ils s'agit de "la mayonnaise la plus importante de votre vie" : leur vie ne tient qu'à une mayo. Si la plupart des candidats sont en sueur en évoquant leur prestation, Céline (Miss cerises tatouées sur les épaules) fait preuve d'auto-dérision : "J'ai assassiné ma mayonnaise ! C'est une mayonnaise, tu peux tuer quelqu'un avec !". On ne tentera pas...
La dégustation des Chefs intransigeants est terrible pour certains : "J'ai failli pleurer devant eux" annonce Marlène, traumatisée par l'avis aiguisé de Pim, Pam et Poum.

Tout le monde n'ayant pas de talent, 20 candidats passent à la séance de rattrapage avec 15 000 oeufs. Alors non seulement on se dit que TF1 doit avoir un sacré poulailler (non... rien à avoir avec les participantes de télé-réalité), mais surtout on se demande ce qu'ils vont bien pouvoir faire avec 15000 oeufs pour 20 personnes. Même question que se pose notre experte Céline : "J'ai essayé de diviser 15 000 par 20... j'ai pas réussi : j'suis blonde !". Bon après avoir consulté une calculatrice, nous pouvons affirmer que ça fait 750 oeufs/personne : une sacrée omelette. Pour cette séance de rattrapage (qui éliminera 10 candidats), ils ont 45 mn pour inventer une recette (sucrée ou salée) à partir d'oeufs et d'ingrédients disponibles dans un bac réfrigéré. Le résultat est plus ou moins satisfaisant : un candidat a réussi à confondre persil et cerfeuil (devant les jurés !), une a proposé des oeufs à la coque et Jérôme-le-chanteur-d'opéra-prétentieux ("Je n'exécute pas, j'invente des recettes") a séduit le jury... avant de mieux critiquer ses rivaux ("Une omelette ? C'est du foutage de gueule").

Plat : Boeuf bourguignon et... un premier accident !

Épreuve suivante : dégustation d'un boeuf bourguignon cuisiné par Yves Camdeborde (en 45 secondes) et lister les ingrédients (45 secondes). Ce boeuf bourguignon "extrêmement sensuel" (pour reprendre les termes de Demorand) était composé d'ingrédients inattendus comme le gingembre, le paprika, la noix de muscade, de la farine et... du chocolat ! Un plat intéressant mais... "je l'ai pas trouvé excellent" dixit une candidate. Et vlan, retourne derrière tes casseroles, Camdeborde ! Cette épreuve est difficile d'après les amateurs : "reconnaître de la farine... même les chiens policiers, ils font pas !".
Certains n'ayant pas brillé, 20 candidats sont en repêchage, divisé en quatre équipes. Avec 50 euros, chaque équipe a trois heures pour aller sur un marché parisien et acheter de quoi confectionner une entrée, un plat et un dessert. Épreuve difficile car collective nécessitant des déplacements en voiture (bon, une candidat n'a pas bien supporté la voiture et a vomi son dernier repas...). A l'issue de l'épreuve, 10 candidats (deux équipes donc) sont éliminés et les 10 autres sont immunisés pour l'épreuve suivante consistant à imaginer un plat avec des ingrédients imposés. Et là... patatra !

ACCIDENT ! Pendant cette épreuve, Georgina frappe Pilar la végétarienne ! Évidemment il s'agit d'un accident. Enfin, c'est ce qu'elle dit ! Quand on sait que les minutes précédentes, Pilar exaspérait Georgina à parler sans arrêt, on a du mal à croire qu'il s'agit d'un accident...

A la fin de cette ultime épreuve de l'émission, il ne reste que 40 candidats. Les autres ont du rendre leur tablier... larmes à l'appui.

Dessert : Un Demorand assaisonné à l'acide

Même s'il s'est défendu d'être "sadique" dans France-Soir, Sébastien Demorand est bien le plus acide des jurés. Pendant cette deuxième émission, il nous a proposé du : "c'est le degré zéro de la cuisine" (pour une candidate finalement repêchée) ou encore "c'est pathétique, désespérant, j'suis sur le cul" (pour une candidate... aussi repêchée !). Il paraît méchant... mais ce n'est qu'une illusion à en croire l'interview de la poissonnière Marie (qui a eu du mal à faire la différence entre surgelé et congelé la semaine dernière). La jeune femme avoue dans Le Parisien que le jury est "super sympa". Ah bon ? Ce n'est pas ce que l'on voit, nous... Mais pourquoi Demorand est-il aussi méchant ?

40 candidats, des épreuves stressantes et trois jurés en forme voilà ce qui nous attendra pour l'épisode 3 la semaine prochaine. Si possible, comme elle n'est pas un des trois jurés - donc pas obligée d'être dure, sèche ou déplaisante -, Madame Carole Rousseau pourrait-elle accrocher un sourire à sa face ?

 

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel