Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Maxime Teixeira, ce sympathique touriste qui a défié Roger Federer...

4 photos
Lancer le diaporama

Dans le XVe arrondissement parisien, des écoliers le connaissent bien, M. Teixeira. Voire Teixeira tout court : "Hé, t'as qui toi, en EPS ? Teixeira." Mais dans l'univers de Roland-Garros, il avait conscience d'être un "touriste". Un touriste sympa.

Maxime Teixeira, c'est ce tennisman français de 22 ans débarqué à l'improviste aux Internationaux de France de Roland-Garros, comme en voisin francilien (il réside à Montrouge, Hauts-de-Seine), et que le tableau masculin a jeté en pâture au maître suisse Roger Federer.

Fraîchement arrivé dans le Top 1000 mondial à la faveur de deux beaux parcours en tournois challengers cette année (finaliste au Maroc en en mars et victorieux dans l'open de Saint-Brieuc quinze jours plus tard), Maxime Teixeira, prof de sport et aujourd'hui 181e joueur à l'ATP (il devrait grapiller encore un peu avec sa présence au 2e tour de Roland-Garros), est passé de l'anonymat et des courts de seconde zone de son club de Meudon à la terre battue du Suzanne-Lenglen, devant des centaines de spectateurs acquis à sa cause, espérant le voir faire trembler le numéro trois mondial.

Le fossé entre les deux joueurs était pourtant infranchissable : après une entame loupée, cédant les deux premiers jeux et faisant craindre une leçon humiliante, Teixeira saisissait sa chance durant 20 minutes dans la première manche, le temps de débreaker et de remporter une mise en jeu, en montrant quelques jolies choses, avançant dans le court avec détermination et agressant le Suisse. C'était juste le temps que l'horloger remonte son coucou : après ce round d'observation, Federer empilait les retours agressifs, les coups droits à tête chercheuse, les amortis assassins, et les échanges lapidaires. Bilan : 6-3, 6-0, 6-2, le Français ayant in extremis évité la deuxième roue de bicyclette, et gagné les vivas du public en grapillant deux jeux de dernière minute. Après le match, le sympathique Teixeira réagissait au micro de L'Equipe TV : "J'essayais d'oublier qui j'avais en face mais ce n'est pas évident. Mais je suis content, j'étais détendu, sauf aux deux premiers jeux, j'ai fait mon match. J'ai juste commencé à paniquer quand les jeux défilaient et que je ne trouvais pas de solution."

Quelques heures avant son match, Le Parisien lui consacrait un réjouissant portrait en pleine page, décrivant le fossé entre un Federer qui n'a qu'à "claquer des doigts pour avoir un chauffeur", et un Teixeira qui fait les allers-retours Montrouge-Porte d'Auteuil dans sa 206 noire trois portes, pour y jouer sous le regard de son père Séraphin et de son "intermittent du coaching" Vincent Liegard. "Au moins, je suis autonome et je peux partir quand je veux. Je peux même ramener Federer à son hôtel", plaisante le jeune homme. L'invitation est lancée.

Rescapé des trois tours de qualifs et qualifié pour le second tour après sa victoire en cinq sets contre un compatriote (Millot), le n°21 français a connu son heure de gloire : "Je ne pensais pas que je serais autant sollicité. C'est vraiment un métier. Lundi, j'ai passé ma journée à profiter de ma notoriété à Roland. Je me rends compte que j'ai perdu beaucoup d'énergie alors que je n'ai pas fait grand-chose !", s'exclame celui qui parlait d'un "honneur" de se retrouver face à Federer, avec le sentiment d'être un peu un "touriste".

"Après, je pourrai retourner à la vie normale", anticipait le Rochelais. Roger l'y a expressément renvoyé, avec un chqèue de 25 000 dollars pour avoir passé un tour, soit plus que ses gains cumulés jusqu'à maintenant. A suivre ?

Dans le tableau féminin, la belle aventure du genre se nomme Caroline Garcia : la 188e mondiale, invitée, a remporté son premier. A 17 ans.

Mark Wahlberg, une superstar bien dans ses baskets
Michelle Williams : adorable baby doll aux allures de femme fatale
Hayden Panettiere complètement accro au nail art !
Scarlett Johansson : une belle américaine à Paris qui ne passe pas inaperçue...
Uma Thurman sculpturale pour sa montée des marches à Cannes
Zac Efron : un playboy débarque sur la Croisette !
Métamorphoses de stars : les préférez-vous avec les cheveux courts ou longs ?
Ces enfants stars qui ont bien grandi...
Britney Spears, Mariah Carey, Nicole Richie : les changements de poids spectaculaires des stars
Ces couples de stars qu'on avait oublié !
Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel