Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Mirka Federer : L'épouse de Roger à l'origine d'une embrouille en plein match

16 photos
Lancer le diaporama
Stanislas Wawrinka s'embrouille avec Mirka Federer, l'épouse de Roger Federer, lors de la demi-finale du Masters de Londres le 15 novembre 2014 à l'O2 Arena de Londres

À trois jours d'une finale de Coupe Davis face à l'équipe de France, les Suisses ne préparent pas ce grand rendez-vous de la meilleure des manières. La faute à une demi-finale de Masters à Londres sous haute tension entre Roger Federer et Stanislas Wawrinka, les deux stars de la sélection helvète. En cause ? Mirka Federer, l'épouse de la légende au 17 tournois du Grand Chelem.

"Cry Baby"

Samedi 15 novembre, Roger Federer et Stanislas Wawrinka s'affrontent au cours d'une demi-finale épique pour avoir le privilège d'affronter le Serbe Novak Djokovic en finale du Masters de Londres. Le numéro deux et le numéro quatre mondial se rendent coup pour coup lorsqu'un incident survient au troisième set, au 11e jeu, alors que la tension est à son comble. Roger Federer manque sa première balle de service et s'apprête à taper la seconde. C'est le moment que choisit Stan Wawrinka pour se relever et se plaindre d'encouragements provenant du box occupé par le clan Federer. "Pas avant le service", lance-t-il dans cette direction. Une voix de femme, identifiée comme celle de Mirka Federer, lui répond alors "Cry baby", soit "pleure bébé", que l'on pourrait comprendre comme "pleurnichard". Rien d'amical en somme. Alors que l'arbitre tente de raisonner Stanislas Wawrinka, celui-ci, énervé, lâche en regardant Roger Federer : "Qu'est-ce qu'elle a dit ?" Et l'arbitre de conclure "pas maintenant, Stan..." avant que le jeu ne reprenne.

"Il s'est passé quelque chose"

Si rien n'interdit d'encourager son compagnon, il n'est pas très fair-play de le faire entre deux services. Si bien qu'après la rencontre, perdue par le numéro deux suisse (Stanislas Wawrinka) après avoir manqué quatre balles de matchs, une très longue conversation animée aurait eu lieu dans les vestiaires entre les deux hommes selon John McEnroe, consultant ESPN : "Quelque chose s'est passé dans les vestiaires entre Fed et Wawrinka et ça a duré une bonne partie de la nuit. Le stress et la tension de ce moment-là n'ont pas dû aider Federer. Cela rend les choses plus compliquées pour Séverin Lüthi [le capitaine de l'équipe de Suisse de Coupe Davis, NDLR] car il va devoir jongler avec ses deux joueurs et faire en sorte qu'ils soient heureux tous les deux."

"Insupportable"

Les photographes présents à l'O2 Arena de Londres ont également confirmé l'altercation entre le Suisse et Mirka Federer, la mère des jumelles et des jumeaux de la star mondiale. Pourtant, en conférence de presse, l'homme a esquivé le sujet : "Il n'y a rien eu de spécial. C'était juste la tension du match. Ce n'est jamais simple." Ambiance. D'autant plus que Stanislas Wawrinka aurait indiqué à l'arbitre peu de temps avant que Mirka était coutumière du fait, évoquant Wimbledon cette année. "À chaque fois que je suis de son côté, elle gueule avant que je serve, c'est insupportable", a-t-il expliqué à l'arbitre Cédric Mourier, lors d'un changement de côté.

Alors que Roger Federer avait dû déclarer forfait pour la finale du fait de douleurs au dos, et que sa participation reste la principale question à quelques jours de la finale de Coupe Davis, l'ambiance risque d'être tendue au sein de l'équipe suisse, même si Roger Federer a voulu prouver le contraire en publiant sur les réseaux sociaux une photo des joueurs, unis et sourire aux lèvres...

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel