Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Mort de Jonathan Demme (Le Silence des agneaux, Philadelphia), aimant à Oscars

Un grand directeur d'acteurs.

Le visage terrifiant de Hannibal Lecter du Silence des agneaux, l'émotion de Tom Hanks écoutant Maria Callas dans Philadelphia... Ce sont des scènes de cinéma que nous devons au réalisateur, scénariste et producteur Jonathan Demme. L'artiste américain est mort des suites d'un cancer de l'oesophage ce 26 avril à New York selon le site spécialisé Indiewire.com, d'après ses sources proches de la famille. Les hommages commencent à affluer sur les réseaux sociaux pour le cinéaste de 73 ans aux 62 oeuvres.

À lire aussi

Originaire de Long Island aux Etats-Unis, Jonathan Demme a démarré en s'occupant des relations de presse pour d'Ambassy Pictures, puis United Artists. Il collabore avec Roger Corman, à sa société de production New World. Il écrit et produit Angels hard as they come (1971) de Joe Viola avant de réaliser ses deux premiers films, Cinq femmes à abattre (1974) et Crazy Mama (1975).

L'année 1991 marque un tournant dans sa carrière : Jonathan Demme dévoile son adaptation de la trilogie de Thomas Harris sur Hannibal Lecter : Le Silence des agneaux. Porté par son superbe casting (Jodie Foster et Anthony Hopkins), le film décroche cinq Oscars – dont celui du meilleur réalisateur – et fait 272 millions de dollars de recettes dans le monde, terrorisant à jamais les spectateurs du monde entier.

Bande-annonce du Silence des agneaux (1991)

Des Oscars, son film suivant, Philadelphia, en décrochera aussi puisque Tom Hanks obtient sa première statuette et la bouleversante chanson de Bruce Springsteen, Streets of Philadelphia, repartira sans surprise avec la victoire. Le clip de ce titre qui a également décroché un Grammy Award, a été réalisé par Jonathan Demme et son neveu Ted Demme (décédé en 2002). En traitant du sida, il est le premier réalisateur hollywoodien à aborder frontalement ce sujet, braquant comme jamais les projecteurs sur ce fléau.

Bruce Springsteen chante Streets of Philadelphia (1993)

Après Beloved (1998) avec Danny Glover et Oprah Winfrey, Jonathan Demme perd son aura lors de la décennie suivante avec La Vérité sur Charlie (2002), un thriller avec Mark Wahlberg et Thandie Newton, flop critique et commercial. Il s'intéresse aux documentaires, souvent socio-politiques, ou musicaux en témoignent ses travaux sur Neil Young et Justin Timberlake. Retour à la fiction en 2004 avec Un Crime dans la tête, filmant Denzel Washington et Meryl Streep. Cette dernière jouera dans son dernier long métrage, Ricki and the Flash, sorti en 2015.

Grand directeur d'acteurs, il offre un rôle puissant à Anne Hathaway dans Rachel se marie et celle qu'on considère comme une actrice de rom-com s'illustre avec son personnage de junkie, décrochant une nomination aux Oscars.

Rachel se marie de Jonathan Demme (2009)

Jonathan Demme avait également signé, avec brio, deux épisodes de l'acclamée série dramatique d'AMC, The Killing, adaptée de la série danoise Forbrydelsen, avec Mireille Enos et Joel Kinnaman.

Marié deux fois – avec Evelyn Purcell puis Joanne Howard –, Jonathan Demme a eu trois enfants, Ramona, Brooklyn et Jos.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel