Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Mort de Pierre Brice : Sosie d'Alain Delon mal-aimé du cinéma français

L'acteur français Pierre Brice est mort à l'âge de 86 ans, dans une clinique parisienne. Véritable star en Allemagne, Pierre Brice avait la particularité d'être un parfait inconnu en France. La raison, pour beaucoup, s'explique par sa ressemblance troublante avec un autre comédien : Alain Delon. Quant l'un est devenu une légende du septième art, l'autre a trouvé son bonheur ailleurs.

Le public français ne le sait pas, mais Pierre Brice, né Pierre Louis Le Bris, est devenu une icône en Allemagne. Entre 1962 et 1968, Brice incarne l'apache Winnetou dans des westerns adaptés des romans de Karl May. Érigé en modèle de paix dans un pays encore meurtri de la Seconde Guerre mondiale, séparé en deux par la Guerre froide, Pierre 'Winnetou' Brice rassemble tout un pays. À l'Est, il est une star que les générations se laissent en héritage. Pas étonnant qu'il ait sa place au Musée Grévin. Mais pas à celui de Paris, plutôt de Prague.

Outre La Révolte des indiens apaches (le premier film sur Winnetou) qui fait partie des plus grands succès du cinéma allemand d'après-guerre, Pierre Brice peut se targuer d'avoir une belle filmographie mais reste pour le grand public cet indien. L'histoire retiendra pourtant qu'il était le bien malheureux sosie d'Alain Delon, le séduisant comédien qui a bien involontairement plombé la carrière de Pierre Brice.

Débutant une carrière d'acteur après s'être engagé en Indochine puis avoir oeuvré comme taxi boy, modèle et danseur, il prend son envol en 1958 en tournant consécutivement dans Les Tricheurs de Marcel Carné et Le Miroir à deux faces d'André Cayatte. Les critiques voient en lui l'avenir, comme il le voit en Jean-Paul Belmondo... et Alain Delon. "Alain Delon l'a empêché de décoller, résume Gérard Chambre, un acteur français avec qui Brice se relance dans Le Dessous du ciel (1974). Ils avaient le même physique, le même emploi, Pierre Brice ne pouvait pas se faire de place en France."

Pourtant décoré de la Légion d'honneur en 2007, celui qu'un documentaire d'Arte n'hésitera pas à qualifier de "illustre inconnu du cinéma français" finira sa carrière dans la petite lucarne, en Allemagne.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel