Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Mort de R. Lee Ermey, inoubliable sergent Hartman dans "Full Metal Jacket"

9 photos
Lancer le diaporama
Sa gouaille et son sens de la répartie lui avaient permis de signer l'une des séquences les plus mythiques du cinéma hollywoodien. R. Lee Ermey, légendaire sergent instructeur de "Full Metal Jacket", est mort.

"Je suis vache mais je suis réglo, aucun sectarisme racial ici ! Je n'ai rien contre les négros ou métèques. Ici vous n'êtes tous que de vrais connards !" Une réplique culte parmi tant d'autres. Inimitable sergent instructeur Hartman dans le chef-d'oeuvre de Stanley Kubrick, Full Metal Jacket, l'acteur américain Ronald Lee Ermey est mort dimanche 15 avril à l'âge de 74 ans, a annoncé son agent Bill Rogin. Ancien militaire et abonné à ces rôles par la suite, il a succombé à des complications après une pneumonie.

Croisé notamment en pilote d'hélicoptère dans Apocalypse Now, de Francis Ford Coppola en 1979, on le retrouvera plus tard en capitaine de police dans Seven ou bien en shérif dans Massacre à la tronçonneuse (version de 2003). Mais c'est bien dans Full Metal Jacket, et cette incroyable séquence d'ouverture restée gravée dans les mémoires, que l'on reconnaît R. Lee Ermey.

150 pages d'insultes

"Au cours du casting pour les rôles des jeunes marines, nous avons interviewé des centaines de gars. Nous les avons tous alignés et avons improvisé la première rencontre avec l'instructeur. Ils ne savaient pas ce qu'il allait dire, et nous pouvions voir comment ils réagissaient. Lee est arrivé avec, je ne sais pas, 150 pages d'insultes", racontait Kubrick.

Le film cristallisait et dénonçait l'expérience de la guerre du Vietnam à travers le périple d'un groupe de marines volontaires. Ermey, qui avait nommé au Golden Globe du meilleur acteur dans un second rôle pour cette performance inégalable, était la vedette de la première moitié du film, laquelle était centrée sur l'entraînement des volontaires sous le commandement du sergent Hartman. Face caméra, excellant dans ce registre qui était déjà le sien avant de devenir acteur, R. Lee Ermey livrait une performance hallucinante qui a autant fait rire le public qu'elle l'a terrifié.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
En vidéos
Gwyneth Paltrow, sexy et souriante, elle vole la vedette à Iron Man !
Anne Hathaway : sa troublante ressemblance avec Audrey Hepburn
Leonardo DiCaprio incognito parmi la foule, arriverez-vous à le trouvez dans cette vidéo ?
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel