Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Nicolas Bedos : ''Je n'arrêterai ONPC qu'après avoir baisé Natacha Polony !''

6 photos
Lancer le diaporama
Pour la dernière émission d'On n'est pas couché de l'année (des best-of seront proposés les deux prochains samedis), Nicolas Bedos ne pouvait manquer à l'appel ! Après trois semaines d'absence et une dernière chronique marquée par la venue en plateau d'un sosie de Nicolas Sarkozy, l'humoriste et écrivain, qui vient de publier La Tête ailleurs, faisait son retour sur le plateau d'On n'est pas couché, ce samedi 21 décembre, aux côtés de Laurent Ruquier.

Autour de la table : l'humoriste Muriel Robin, pour son nouveau spectacle au Palais des Sports de Paris dès le 23 janvier puis en tournée dans toute la France, mais aussi Yves Duteil, à l'occasion de ses concerts au Trianon (Paris), son album Flagrant délice et son livre Profondeur de chant. Frédéric Lenoir était, quant à lui, autour de la table pour présenter son livre Du bonheur : un voyage philosophique. L'invité politique n'était autre que le plus populaire des ministres du gouvernement Ayrault, Manuel Valls. Sans oublier les chroniqueurs Aymeric Caron et Natacha Polony.

Toujours aussi politiquement incorrect, Nicolas Bedos commence sa chronique en flattant d'ailleurs cette dernière "dont le teint cristallin et le regard mutin alimentent (son) désir semaine après semaine". Puis de façon un peu moins subtile mais tout aussi drôle : "De toute façon, que ce soit clair, aussi clair que la peau de ses seins, je n'arrêterai cette émission qu'après l'avoir baisée !" Et à la principale intéressée de rebondir : "Le public vous remercie, car dans ce cas, on va vous avoir longtemps !"

Avec les fêtes de fin d'année qui approchent, cette chronique de l'intenable fils de Guy Bedos est également l'occasion de s'adresser à ses filleuls et de leur dire la vérité sur ces fêtes de fin d'année, grande farce destinée à entretenir les enfants dans une médiocrité intellectuelle, et à leur faire gober du Père Noël en quantité industrielle.

Ainsi, Lila et Kevin vont enfin obtenir les réponses à plusieurs questions cruciales : "Est-ce que le Père Noël existe ? C'est quoi l'avortement ? Pourquoi Natacha Polony s'obstine-t-elle à porter cette perruque rousse que Muriel Robin lui a vendue il y a quatorze ans ? Pourquoi notre maman, elle a toujours de la farine sur le nez quand elle sort des toilettes ?"... Ils n'en demandaient pas tant, c'est certain ! Les réponses sont peut-être plus exceptionnelles encore que les interrogations...

"Dans un premier temps, non le Père Noël n'existe pas !", révèle-t-il, déchirant la lettre au Papa Noël du petit Kevin, et lui reprochant son égocentrisme à commander "des cadeaux de merde" ne tenant absolument pas compte de "la conjoncture économique pourrie".

Puis vient la question de l'avortement : "C'est exactement ce que tes parents regrettent de ne pas avoir fait quand il était encore temps !", balance Nicolas Bedos. "Vos parents n'avaient pas prévu qu'avec deux gosses à charge, dont une qui est boulimique, les fêtes de fin d'année se transformeraient aussitôt en holocauste financier !", poursuit-il, avant de brandir un préservatif dont il reconnaît au moins une vertu : celle de faire économiser énormément d'argent. En guise de vengeance, il convie le Père Noël dans le fauteuil de l'invité, avant de l'abattre d'une balle en plein coeur.

Nicolas Bedos conclura sa chronique par un joli hommage à Muriel Robin, qu'il qualifiera de "Mère Noël du musical, cadeau en or du Palais des Sports", à qui il confiera avec élégance toute son admiration. Et alors que son papa Guy Bedos prendra sa retraite en cette fin d'année, le prodige Nicolas a tenu à saluer l'artiste de génie qu'est son géniteur à travers un extrait d'un de ses sketchs...

Enfin, côté audience, l'émission a enregistré un superbe score : près de 2 millions de téléspectateurs pour plus de 28% de part de marché... Une part d'audience comme France 2 n'en enregistre que très rarement ces temps-ci.

Découvrez la chronique de Nicolas Bedos dans On n'est pas couché dès maintenant dans notre player vidéo !

Joachim Ohnona

Neil Patrick Harris : papa gâteau, il s'éclate avec son homme et ses jumeaux Harper et Gideon
Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel