Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

On n'est pas couché : Léa Salamé, impitoyable, se paye Eric Zemmour !

11 photos
Lancer le diaporama
Toute une année durant, Léa Salamé a fait face à Eric Zemmour dans Ça se dispute sur i-Télé. Elle en tant que coordinatrice des débats, lui en tant que polémiste aguerri mais politiquement incorrect. Léa Salamé connaissait donc les forces comme les faiblesses du discours de son interlocuteur, un discours qu'elle a analysé semaine après semaine, sans piper mot.

Aussi, quand Eric Zemmour investissait le plateau d'On n'est pas couché sur France 2 (émission dans laquelle il a officié pendant cinq saisons) ce samedi 4 octobre pour assurer la promotion de son livre Le Suicide français, la journaliste politique savait exactement où et comment coincer son adversaire.

Face à un Zemmour épilogant sur la déstructuration de la famille, symptomatique de notre époque, sur le caractère "décadent, médiocre et méprisable" du XXIe siècle, Léa Salamé a répliqué : "C'est un condensé de tous ses livres : c'est brillant, érudit et bien écrit. (...) Il nous explique que c'est la fin du mâle hétérosexuel blanc. C'est son crépuscule puisqu'il va être bouffé, tué et émasculé par les femmes, les homos et les Arabes, les trois ennemis d'Eric Zemmour. (...) (Ce livre) est aussi outrancier, caricatural, profondément pessimiste. C'est un livre au Kärcher, à la sulfateuse." Elle ajoutera quelques instants plus tard les qualificatifs "noir", "sombre", "anxiogène" et "totalement désespéré".

Puis, attaqué par Aymeric Caron sur la véracité des chiffres qu'il avance pour stigmatiser certaines catégories de la population française, Eric Zemmour a eu le plus grand mal à se justifier. Pour la deuxième couche, Léa Salamé ne l'a pas lâché sur la question de l'Islam, sans toutefois parvenir à obtenir une réponse autre que : "Je fais une analyse du déclin français, expliquant que l'Islam fait partie de ce déclin français." Quant à la question du mariage pour tous, Zemmour va au bout de sa pensée et juge : "C'est toujours le même discours larmoyant. Il n'y a pas que l'individu. L'individu n'est pas la mesure de tout. Quand c'est le cas, ça dissout la société et conduit à sa débâcle. C'est ce qui se passe aujourd'hui..."

Tout au long de cet entretien de près d'une heure, Eric Zemmour s'est trouvé dans l'obligation de préciser sa pensée face à des passages parfois ambigus de son livre, poussant même Laurent Ruquier à se questionner sur la capacité du Français moyen à en comprendre tous les ressorts. "C'est un livre uniquement pour vous : y'a que vous qui le comprenez !", juge l'animateur.

Un peu plus tard dans l'émission, Eric Zemmour - taclé plus tôt par Michel Denisot - lui rendra la monnaie de sa pièce : "C'est sûr qu'il y aura moins de montage pour moi que pour vous, Denisot. Vous ne dites que des platitudes..."

Malgré une diffusion très tardive - l'émission s'est achevée au-delà des 3 heures du matin - On n'est pas couché est parvenue à fédérer plus de 1,6 million de téléspectateurs, soit près de 29% de parts de marché, adjugeant à France 2 la première place des audiences.

Joachim Ohnona
Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel