Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Pékin Express : Stéphane Plaza trahi, fou rire et audience correcte !

Stéphane et Sandrine rétrogradés d'une place à cause du drapeau noir : ils sont terriblement déçus... (émission du 13 novembre 2010)
45 photos
Lancer le diaporama
Stéphane et Sandrine rétrogradés d'une place à cause du drapeau noir : ils sont terriblement déçus... (émission du 13 novembre 2010)

Réactualisation du 14 novembre : Petite chute pour Pékin Express ! Malgré un épisode terriblement drôle, l'émission a perdu 500 000 téléspectateurs par rapport à la semaine dernière : hier soir, vous n'étiez donc que 2,9 millions devant M6 pour 13,7 % de part de marché (contre 17 % de PDM la semaine dernière). Une baisse d'audience qui place tout de même M6 en deuxième marche du podium, juste derrière France 2 et le come-back réussi de Champs-Elysées. Notons que Pékin Express a néanmoins battu Les stars se dépassent pour ELA (TF1). Mention "bien mais peut mieux faire" pour M6.

Précédemment dans Pékin Express - duos de choc (lire résumé épisode 1) : Le premier épisode a été marqué par un impressionnant éboulement de terrain et de terribles inondations qui ont touché et ému les six équipes de "people" en lice.
Les duos qui ont marqué ce début de course sont les "fils et fille de" et "les animateurs" : les premiers pour leurs clashes à répétition (Victoria Monfort et Frédéric Lama ont des caractères très différents...) et les seconds pour les fous rires (Stéphane Plaza n'est pas surnommé Gaston Lagaffe pour rien) ! Les dernières équipes arrivées à Rishikesh sont celles des "Experts" (Isabelle Morini-Bosc et Christian Califano) et "l'équipe Caméra Café" (Alain Bouzigues et Jeanne Savary). Une épreuve les a départagés et les Experts ont été sacrés bons derniers ! L'enveloppe noire a révélé que l'étape n'était pas éliminatoire, ils vont donc pouvoir continuer l'aventure... mais avec un handicap. Lequel ? Enfin, rappelons que le système de gains est modifié puisque chaque duo oeuvre pour une association : à chaque étape, les binômes valident 2000 euros, avec un supplément de 4000 euros pour l'équipe arrivée en première position.

Pékin Express - duos de choc : compte-rendu de l'épisode 2

3ème jour - Rishikesh

"On n'est pas dans la merde !"

Les candidats sont réunis pour écouter religieusement les instructions du directeur de course, Stéphane Rotenberg. Le but de cette nouvelle étape est de terminer l'étape à Delhi, en passant par l'arrêt Geevan Puri pour y tenter d'accéder à l'épreuve d'immunité. Lors des explications de Rotenberg, les candidats constatent qu'ils disposent d'un appareil photo. Des souvenirs de vacances ? Presque. Au cours de leur course, ils devront se prendre en photo sur un char à boeuf pour valider leur arrivée à Geevan Puri.
Autre information : le handicap des "Experts". Quel est-il ? Suspense insoutenable jusqu'à ce que Stéphane Rotenberg fasse arriver... une vache ! Fou rire de Stéphane Plaza qui se moque ouvertement de ce "lourd" handicap ! Mais le directeur de course calme les moqueries : la vache ne sera pas le handicap durant toute cette étape et ce, pour une raison simple, elle est sacrée en Inde. En revanche, Isabelle et Christian pourront aisément transporter ses excréments. Oui, vous avez bien compris, leur handicap ? De la bouse de vache ! Comme le résume avec humour, Isabelle : "On n'est pas dans la merde !". Le best of ? Malgré la chaleur, ils ne pourront pas couvrir le récipient. C'est à la fois sadique et terriblement drôle de se les imaginer faire du stop avec de la m****. Cette étape s'annonce exquise. Et odorante. Là, on se félicite que l'odorama ne soit pas une option de nos écrans de télé !

Début de la course et les binômes sont solidaires

Le top départ est donné et la course commence dans des rues bondées de la ville : difficile de faire du stop. L'équipe "Caméra Café" trouve un véhicule et choisit de faire preuve de solidarité et d'embarquer avec eux, "les porteurs de bouse". Le "handicap" de l'équipe "des Experts" est au centre de toutes les discussions : les Indiens du camion qui accueille les Experts et l'équipe "Caméra Café" se moquent ouvertement de nos occidentaux ! Alain Bouzigues en déduit que ce n'est peut pas si sacré que cela...

À découvrir en vidéos

Deux autre binômes s'allient : les "fils et fille de" (Victoria Monfort et Frédéric Lama) s'associent aux "inconnus" (Taïg Khris et Chloé). Enfin, la solidarité intervient aussi pour les deux autres équipes en difficulté : les "animateurs de M6" (Stéphane Plaza et Sandrine Corman ) et "les dandys" (Emmanuel de Brantes et Albert de Paname).

Car-jacking d'Emmanuel alors que "Brigitte Bardot" fascine les Indiens !

Emmanuel de Brantes est sur-motivé à trouver un véhicule et se lance dans un quasi car-jacking pour solliciter les conducteurs et les obliger à s'arrêter ! Mais le camion arrêté n'est pas prêt à embarquer les deux binômes... Une situation agaçante résumée par Stéphane Plaza par un délicat : "Putain, fais chier la bite !". Heureusement le malheur ne dure pas pour Albert, Emmanuel, Stéphane et Sandrine et ils trouvent un camion bondé de jeunes indiens, émerveillés par la beauté de la blonde Sandrine Corman (accessoirement ex Miss Belgique). "Ils avaient l'impression de voir Brigitte Bardot en 1960, c'était un bonbon pour les yeux" commente Emmanuel de brantes. Sandrine Corman décèle bien les regards sur elle et se sent presque mal à l'aise mais le dandy Emmanuel de Brantes sait (presque) trouver les mots justes pour la rassurer : "Tant qu'ils ne te mettent pas la main aux fesses, tout va bien... et quand bien même, ce serait affectueux !". Truculent, cet Emmanuel ! (voir vidéo)

"Le droit de touchage des Indiens est extrêmement angoissant"

Toutes les équipes ont donc trouvé un véhicule (par regroupement de deux binômes), et traversent les villages pour leur plus grand bonheur. Un bonheur qui s'arrête au même moment que les voiture : les Experts (et accessoirement "porteurs de bouse") et l'équipe "Caméra café" sont sans véhicule et doivent rapidement trouver une autre voiture. Mais leur sens de la compétition est dépassé par le malaise. Noyés dans la foule, ils se sentent oppressés, d'autant qu'ils sont l'objet de toutes les curiosités des Indiens. La journaliste Isabelle Morini-Bosc explique que le "droit de touchage des Indiens est extrêmement angoissant" car "l'Indien est tactile". Jeanne est excédée par cette différence culturelle à laquelle elle n'est pas habituée : "ils te touchent la main, ils te touchent les seins... et Christian, le pauvre, avec son paquet de merde..."

Les hommes utilisent les filles comme appâts !

Pendant qu'Isabelle et Jeanne souffrent d'être considérées comme des bêtes de foire qu'on tripote à volonté, d'autres binômes utilisent l'avantage évident du sexe féminin. Frédéric Lama, Victoria Monfort, Taïg Khris et Chloé font la route ensemble dans un autobus. Taïg et Frédéric, à l'arrière du bus, sont ravis de leur technique de mettre les filles devant avec les chauffeurs. Et Frédéric de commenter : "Y'a la blonde et la brune, ils se rincent l'oeil, c'est parfait". Légèrement misogyne ? Oooooh ! A peine !

Attention, scène culte : Stéphane Plaza dans une course poursuite mémorable !

Les "animateurs de M6" et "les dandys" ont une technique assez proche pour inciter les voitures à s'arrêter. Emmanuel de Brantes s'écrie : "Mettez la blonde devant !". Ah oui, forcément... les chauffeurs s'arrêtent plus facilement pour le sosie de Cameron Diaz que pour des moustachus ! Et cette stratégie fonctionne : la belle réussit à trouver un véhicule mais... elle perd son binôme Stéphane ! Alors que Albert, Emmanuel et Sandrine sont à l'arrière d'un camion blindé de monde, l'agent immobilier court pour les rattraper ! Avec la grâce d'un caribou handicapé, Stéphane court et s'époumone en "attendez-moi !"... tout en perdant son pantalon ! Une scène de course magistrale, moins impressionnante que la course de bus dans Speed. Mais tellement plus drôle ! Heureusement, il finit par retrouver ses trois camarades. (voir cette scène culte)

Prendre une photo sur un char à boeuf ? Pas facile pour tout le monde

Au cours de la course et avant de rejoindre Stéphane Rotenberg pour l'épreuve d'immunité à Geevan Puri, ils ont tous un mission : se prendre en photo sur un char à boeuf. Pour le quatuor Taig, Chloé, Frédéric et Victoria, c'est une course contre la montre car Taïg le sportif ne sait dire que "Vite, vite, vite, vite" ! Stressant, le champion de rollers : certainement efficace, mais même pas drôle de toute façon...

Les animateurs et les dandys ont de la chance dans leur malheur : s'ils ont été abandonnés en rase campagne par une voiture, ils ont la chance de tomber sur un char à boeuf. Occasion parfaite pour faire la photo... sauf que le boeuf est enragé : impossible de monter sur le char sans que celui-ci ne joue au rodéo. Et quand Sandrine s'y aventure... le boeuf fait popo sur le char ! Sandrine s'enfuit en courant, pliée en deux de rire. Bon, donc pas de photo pour les quatre candidats : ils imaginent déjà que la possibilité de participer à l'épreuve d'immunité s'éloigne. Rappelons que seules les trois premières équipes qui arriveront à Geevan Puri pourront participer à l'épreuve d'immunité et bénéficieront, en plus, du privilège de ne pas avoir à trouver un logement pour la nuit.

Généreux, les animateurs passent à côté de l'épreuve d'immunité !

Le quatuor Taïg, Chloé, Frédéric et Victoria arrive en premier : ils sont ravis de se qualifier ensemble pour l'épreuve d'immunité. Deux équipes qualifiées, il ne reste donc qu'une place...
Stéphane, Sandrine, Emmanuel et Albert arrivent simultanément en pleine nuit... dans un village sans lumière. Les animateurs trouvent le drapeau rouge et Stéphane Rotenberg... mais ils s'arrêtent net. Beaux joueurs, ils ont décidé de céder leur place aux dandys sans rien dire : en signant le registre, Emmanuel de Brantes et Albert de Paname constatent qu'ils viennent de rafler la dernière place au nez de Plaza et Corman... et cette dernière fond en larmes à l'idée de devoir frapper aux portes des locaux pour trouver un logement dans ce village paumé, sans électricité. Spontanément, les dandys proposent alors de céder leur logement aux animateurs : "A eux le logement, à nous l'immunité" résume Emmanuel. Un beau geste... Une élégance digne des dandys !

Dormir chez les locaux : dépaysant !

Les trois duos sont qualifiés et la course s'arrête pour les autres équipes. Les deux derniers binômes (l'équipe "Caméra café" et les Experts) sont effondrés car ils comprennent avec ce bip qu'ils n'ont aucune chance d'être qualifiés et doivent, en plus, chercher un logement. Alain (équipe Caméra Café) et Isabelle (équipe Experts) se proposent pour demander l'hospitalité à un dentiste... et ça marche ! Alain et Jeanne sont hébergés dans la sublime maison du dentiste lui-même ; alors qu'Isabelle et Christian sont accueillis chez une famille très généreuse.
Albert et Emmanuel, eux, trouvent aussi un toit pour dormir. Mais vraiment : juste le toit ! Ils ont un sommier, un drap et dorment à la belle étoile grâce à des chérubins altruistes.
Grâce au geste des dandys, Sandrine et Stéphane arrivent dans une famille nombreuse et fêtarde. Sandrine est ravie, elle peut jouer à la poupée avec tous ces bébés !
Même bonheur pour Taïg et Chloé, entourés d'enfants. Idem pour Victoria et Frédéric qui ont droit à un spectacle de danse d'une adorable fillette : Victoria est enthousiasmée !

Manger chez l'habitant : chaud !

Le moment du repas est exceptionnel : chacun découvre les bonheurs... des mets épicés ! Ils manquent tous de s'étouffer : "hot !" et "spicy !" sont les mots qui reviennent dans la bouche de tous les candidats !

 

4ème jour - Geevan Puri

Malheur ! Le drapeau noir fait son arrivée !

Après une épreuve d'immunité de course de char à boeuf menée entre les "fils et fille de", les "inconnus" et les "dandys", ce sont ces derniers qui remportent l'immunité. Ils bénéficient donc de la limousine : un vrai bonheur pour nos deux charmants jet-setteurs ! Les voilà tranquilles jusqu'à l'arrivée des autres à Delhi.

Tous les autres binômes sont encore à Geevan Puri et apprennent une nouvelle qui va chambouler la course : l'arrivée du drapeau noir !
Le drapeau noir est caché quelque part dans le village où ils se trouvent... mais seuls les enfants connaissant son exact emplacement. Pour trouver ce drapeau, les binômes vont donc devoir trouver un enfant, jouer à "chifoumi" avec lui (aussi connu comme "pierre/feuille/ciseau") et s'ils gagnent, ils vont pouvoir poser une question (et une seule) à l'enfant sur le lieu du drapeau. Le binôme qui trouvera le drapeau partira 15 minutes avant tout le monde... et pourra pénaliser l'équipe de son choix. En effet, l'équipe qui détient le drapeau noir à la fin de l'étape est rétrogradée d'une place à la fin dans le classement... Il faut donc absolument trouver ce drapeau en premier !

Malheureusement, à chifoumi, les petits Indiens sont beaucoup plus doués que les candidats ! Alors certains binômes tentent une autre stratégie : demander aux habitants où chercher... ou bien chercher au hasard dans le village en se suivant mutuellement. Alain Bouzigues est vite agacé de voir Frédéric et Victoria le suivre : "Pourquoi tu me colles au cul ? T'es amoureux de moi ?".
C'est finalement Chloé qui trouve ce drapeau et, avec son binôme Taïg, ils choisissent de ralentir Frédéric et Victoria qui sont arrivés à l'étape avec eux. Ces derniers le prennent avec le sourire : ils auraient fait la même chose. Stéphane Rotenberg précise les règles du drapeau : le binôme pénalisé peut se débarrasser du drapeau à condition qu'il soit dans un véhicule en route et qu'il le cède à une équipe arrêtée sur le bord de la route. Devant tous ses camarades (sauf les dandys, bien sûr), Frédéric émet l'idée d'être fairplay et de garder le drapeau jusqu'au bout de l'étape... mais Victoria refuse !

Le drapeau noir change de main... Plaza se sent trahi !

Chaque duo entre dans un véhicule et espère ne pas croiser les maudits (Frédéric et Victoria) sur leur route. Alors qu'Alain est convaincu d'être dernier, il aperçoit de son autobus, les fameux maudits : il veut les dépasser pour ne plus risquer de se prendre le drapeau et surtout ne pas être dernier. Le chauffeur se prend pour Schumasher et accélère... ce qui réjouit Alain Bouzigues : "J'ai envie de rouler une pelle au chauffeur ! Enfin, non... j'ai pas envie mais je suis super content". Bingo ! Ils viennent de doubler Frédéric et Victoria et le duo des animateurs va en faire autant.
Sandrine Corman et Stéphane Plaza savent que Les animateurs sont sur le point de dépasser les "maudits" de l'étape mais ils savent aussi qu'en les dépassant, si leur bus s'arrête (et qu'ils sont sur le bord de la route) et que le véhicule de Victoria et Fred continue, ces derniers pourront leur remettre le drapeau noir ! Sandrine et Stéphane choisissent donc de se cacher dans le bus pendant que le chauffeur double le bus des maudits Victoria et Frédéric ! Mais ces derniers ont remarqué le stratagème et ils se doutent qu'à un moment, leur bus sera obligé de s'arrêter : au terminus.

Et ce qui devait arriver, arriva : les animateurs sont à l'arrêt alors que Victoria et Fred arrivent à leur hauteur. Fred s'empresse alors de descendre du bus pour leur remettre le drapeau noir ! C'est l'incompréhension totale pour Stéphane Plaza qui voit dans le geste de Fred, une trahison : pour lui, si Fred avait émis l'idée de garder le drapeau, c'est qu'il comptait ne le donner à personne. Alors recevoir ce cadeau empoisonné aujourd'hui est comme une trahison et un manque de parole pour Plaza (qui a l'air d'oublier que Victoria avait refusé de garder le drapeau...). Sandrine et Stéphane sont anéantis car s'ils finissent avant-derniers, à cause du drapeau noir, ils finiront derniers. Et si l'étape est éliminatoire... c'est la fin des haricots rouges. "Se faire éliminer par un drapeau noir, ça fait chier" dixit Plaza. (voir vidéo )

Luxe pour les dandys, clashes pour les autres !

De leur côté, les deux dandys profitent de leur immunité : après la limousine, ils découvrent... un palace ! C'est un bonheur pour Albert qui a l'appareil digestif en vrac ! Emmanuel, lui, en profite pour savourer... un bain !

Les autres sont désormais tous aux abords de Delhi, une ville immense et remplie de voitures ! Difficile d'en arrêter une... Fred et Victoria connaissent bien le problème. En raison de leur arrêt sur l'autoroute, les clashes reviennent entre eux ("tu me soules, Fred !" hurle Victoria). Fred trouve que Victoria est trop "enfant gâtée" et elle estime qu'il ne lui laisse pas assez l'opportunité d'être utile : les cris sont fréquents entre eux !

Toutes les équipes se rapprochent de la ligne d'arrivée, même les nouveaux maudits que sont Stéphane et Sandrine. Et Stéphane, motivé malgré le drapeau noir, ne peut s'empêcher de déclamer les seuls mots d'anglais qu'il connaît : "Go, go, go !". Stéphane ne parle visiblement pas le Wall-Street English. C'est pourtant simple l'anglais : Brian is in the kitchen and his sister Jenny is in the bathroom !

Un classement qui fait grincer des dents : règlement de comptes entre Plaza et Lama

Un "go, go, go !" qui porte chance puisque lorsque Stéphane Rotenberg annonce le classement : Stéphane et Sandrine sont premiers ! Mais à cause du drapeau noir, ils sont rétrogradés à la deuxième place et passent à côté des 4000 euros pour leur association 30 millions d'amis/CHEM. La première place est donnée à... Victoria et Frédéric (ce qui vexe grandement Stéphane Plaza) qui gagnent les 4000 euros pour leur association.
Lors de l'annonce de Rotenberg, Plaza ne se prive pas pour dire ce qu'il pense de l'attitude de Frédéric Lama. Celui-ci préfère prendre les choses avec philosophie : "J'aimerais que ça ne pourrisse pas le jeu, que ça n'emmène pas de complications inutiles". Pour Plaza, c'est une trahison, c'est tout !

Les troisièmes sont Taïg et Chloé (qui avaient pourtant bénéficié d'une avance de 15 minutes), puis c'est la dernière place qui se joue et c'est Isabelle et Christian qui sont (encore une fois) les moins bons. L'étape est-elle éliminatoire ? Non ! Le couple reste donc dans la course... mais subira encore un handicap pour la prochaine étape !

A la semaine prochaine !

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
En vidéos
PPDA, Michel Drucker, Sophie Davant : leurs looks improbables à leurs débuts
Nabilla superstar : la bimbo prend la pose avec une foule de fans !
Neil Patrick Harris : papa gâteau, il s'éclate avec son homme et ses jumeaux Harper et Gideon
Commentaires