Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

René Vautier : Mort du réalisateur engagé...

En France, en Bretagne, dans le Finistère, René Vautier chez lui au Conquet, le 25 août 1983
En France, en Bretagne, dans le Finistère, René Vautier chez lui au Conquet, le 25 août 1983
Le réalisateur français René Vautier est mort dimanche 4 janvier en Bretagne, à l'âge de 86 ans a annoncé l'AFP. Figure du cinéma engagé, il a dénoncé la torture, le colonialisme et la guerre. Son oeuvre la plus connue est certainement Avoir 20 ans dans les Aurès, une plongée sans concession dans la guerre d'Algérie, prix de la critique internationale au Festival de Cannes 1972.

René Vautier est né à Camaret dans le Finistère. C'est sur les terres bretonnes qu'est né le militantisme de l'artiste qui a été résistant sous l'Occupation. Il a connu la fuite, la prison, la grève de la faim et les condamnations. Selon Europe 1, il se revendiquait comme "le cinéaste français le plus censuré". Il était notamment l'auteur de Afrique 50, court-métrage réalisé à 20 ans, devenu le premier film anticolonialiste du cinéma français. Il a réalisé des dizaines de films et documentaires sur la guerre d'Algérie. Une Nation l'Algérie (1954) lui a valu d'être poursuivi pour atteinte à la sécurité intérieur de l'État. Avoir 20 ans dans les Aurès, qui est basé sur les auditions de 600 appelés du contingent, a marqué le cinéma et l'histoire pour sa charge anticolonialiste.

"René Vautier était un cinéaste engagé s'il en fut, à une période où la censure veillait. C'était un juste", a déclaré à l'AFP Gilles Jacob, l'ancien et historique président du Festival de Cannes. Pour la ministre de la Culture Fleur Pellerin, c'était un "cinéaste sans concessions, à contre-courant et souvent censuré. (...) Toujours à l'avant-garde des luttes sociales, il a marqué toute son oeuvre du combat contre le racisme et l'injustice".
Bande-annonce du film de René Vautier, Avoir 20 ans dans les Aurès
Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel