Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Roland Giraud, endeuillé mais courageux... brise le silence ! Sa belle-soeur définitivement hors de cause... (réactualisé)

Réactualisation du 15 février 17h00 : Le supplément d'information dans la triste affaire Giraud-Lherbier, portant sur la tante de Géraldine Giraud (soeur de sa maman, Maaïke Jansen), Marie-Christine Van Kempen, qui a été un temps soupçonnée, "est terminé" a t-on appris de la radio France Inter. De nouveaux témoignages, la mettant en cause, pendant l'évasion de Jean-Pierre Treiber étaient apparus. Ils ont été vérifiés et... écartés. "Les investigations n'ont pas permis de déduire des choses concrètes par rapport à l'enquête. Il n'y a pas de thèse nouvelle qui soit apparue" a précisé une source judiciaire interrogée par l'AFP. C'est donc seul que Treiber, accusé du double assassinat des deux jeunes femmes en 2004, sera dans le box de la cour d'assises de l'Yonne, fin avril 2010...

Le 29 janvier dernier, Roland Giraud et son épouse Maaïke Jansen, ont brisé le silence en acceptant de s'exprimer devant une journaliste du Nouvel Observateur, sur le terrible cauchemar qu'ils vivent depuis le double homicide, en 2004, de leur fille Géraldine Giraud et de son amie Katia Lherbier .

Alors que le procès de Jean-Pierre Treiber, l'assassin présumé des deux jeunes femmes - respectivement âgées de 36 et 32 ans au moment de leur disparition -, s'ouvrira le 20 avril prochain, le couple s'est livré quant au combat insoutenable qu'ils tentent de mener depuis cinq années.

"Nous avons perdu note fille unique dans des conditions atroces. Et j'ai été sali par ceux que la justice soupçonne ou a soupçonné. Nous attendons le procès depuis cinq ans. Quand Treiber s'est évadé (voir news), nous avons eu peur qu'il disparaisse pour toujours. Nous avons pensé que nous n'aurions jamais les réponses aux questions qui nous hantent. Nous l'avons vu se transformer, durant sa cavale, en une sorte de héros. Tous ces gens qui se réjouissaient du bon tour joué à la police, ces villageois qui racontaient combien il était sympathique, ce coeur dessiné sur un arbre dans les bois... C'était le nouveau Mandrin, ou un sujet de plaisanterie", a affirmé le comédien, qui croit profondément en la culpabilité de l'accusé.

"C'est lui qui a utilisé les cartes bancaires des filles après leurs disparition, c'est au fond de son puisard qu'on les a découvertes mortes, enfouies sous 800 kilos de pierres, asphyxiées à la chloropicrine, un produit très toxique utilisé par certains gardes forestiers ou chasseurs comme l'était Treiber, c'est dans sa maison que l'on a retrouvé une couverture orange identique à celle qui enveloppait leurs corps et le même rouleau adhésif qui avait servi à les ligoter, à les bâillonner, c'est dans son jardin que leurs vêtements et effets personnels ont été brûlés...", a déclaré l'acteur, qui ne croit plus, en revanche, que sa belle-soeur Marie-Christine Van Kempen, un temps inculpée de "complicité d'assassinats" (elle a obtenu un non-lieu), puisse avoir commandité les meurtres.

Dans l'interview, Maaïke Jansen reconnaîtra qu'il est vrai que son mari, Roland Giraud, lui a appris lui-même qu'en 1973, quand sa soeur Marie-Christine avait 20 ans, il avait eu une aventure fugitive avec elle. Elle dit "J'ai pardonné à Roland",(Il avait été dit à l'époque des assassinats que Marie-Christine Van Kempen racontait que son beau-frère l'avait violée ! ndlr). "En raison de ses échecs professionnels, Marie-Christine est devenue de plus en plus agressive envers nous" poursuit-elle. La famille depuis reste séparée et chacun sur ses positions.

Si sa femme se dit sûre, en son âme et conscience que sa soeur n'est pas coupable, Roland Giraud précise tout de même : "Malgré tout, elle n'est jamais venue nous dire en face qu'elle était totalement étrangère à tout ça. La justice a ordonné un complément d'enquête pour vérifier, notamment, si elle connaissait Treiber. Nous attendons."

Avec courage, il a relaté la période de doute dans laquelle ils avaient été plongés, avec sa femme, du 1er novembre 2004, date de la disparition de Géraldine, jusqu'à cette fameuse journée du 9 décembre où le juge Michael Girh lui a téléphoné pour lui déclarer : "Nous venons de retrouver deux corps à Villeneuve-sur-Yonne, dans le jardin de Treiber. Nous avons de fortes présomptions..." Ce jour-là, Roland Giraud est monté tout de même sur les planches, sa femme, en tournage en Suisse, a poursuivi son travail avec bravoure.

Alors que le fait divers a explosé, une cascade médiatique a anéanti le couple. De nombreuses révélations sulfureuses ont fait leur apparition, le comédien s'est même retrouvé soupçonné d'abus sexuel sur sa fille. "Vous imaginez, vous êtes le père de la victime et d'un coup vous vous retrouvez en position d'accusé", a-t-il confié.

Jean-Pierre Treiber s'en est d'ailleurs servi dans son dossier, "il a affirmé au juge avoir reçu les confidences de Géraldine au sujet d'un inceste. A partir de là, il a pu construire tout un scénario pour se disculper : Géraldine aurait voulu se venger de moi, changer de vie."

Il a poursuivi : "Depuis, nous avons reçu des lettres de plusieurs proches amies de Géraldine. Notre fille leur a bien parlé d'abus sexuel, mais elle leur a bien précisé qu'il ne pouvait en aucun cas avoir été commis par son père."

Pour conclure, Roland Giraud et son épouse, unis dans le chagrin, n'attendent du procès qu'une seule chose : la vérité. "Que Treiber dise enfin ce qui s'est passé. Géraldine et Katia n'ont plus donné signe de vie à partir du 1er novembre au soir. Quand ont-elles été tuées ? Où ? Pourquoi ? Pour quelques retraits ou achats avec une carte bancaire ? Pour 2 000 euros ? Y a-t-il un ou plusieurs assassins ?", telles sont les questions qui les hantent depuis toutes ces années.

"Il n'y a pas de haine dans mon coeur" a déclaré Maaïke, "Je n'arrive pas encore à m'en défaire", a affirmé Roland, qui n'a pas perdu sa foi, malgré ce qu'il a enduré et endure encore.

Retrouvez l'intégralité de cette poignante interview exclusive dès demain dans Le Nouvel Observateur.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
En vidéos

Franck Dubosc très ému en évoquant la maladie de sa maman dans l'émission "On se retrouve chez Sabatier" (C8) le 6 avril 2019.
Poupie et Sidoine de "The Voice 8" répondent à l'interview "Je me voyais déjà" de Purepeople.com. Avril 2019.
Elsa Fayer surprise et gênée face à la diffusion de ses photos sexy dans "Les Terriens du samedi" (C8) le 6 avril 2019.
Thierry Ardisson raconte à Michel Cymès comment il a stoppé la drogue, le 6 avril 2019 sur C8.
Exclu - Ingrid Chauvin en interview avec Purepeople.com. Décembre 2018.
Véronique Sanson sur France 2, le 16 décembre 2018.
Jeudi 8 novembre 2018, dans "Touche pas à mon poste" Cyril Hanouna réagit à la demande formulée par Michel Cymes. Le médecin le plus célèbre du PAF indiqué que si Gilles Verdez restait à l'antenne de C8, il n'accepterait plus aucune invitation du groupe Canal+.
Laeticia Hallyday en visite dans la première école construite par son association La bonne étoile à Ba Vi, l'un des districts d'Hanoï, avec ses deux filles Jade et Joy, Hélène Darroze, cofondatrice de l'association et ses deux filles Charlottte et Quiterie.
Léa Djadja d'"Incroyables Transformations" en interview pour "Purepeople" - mars 2019
Big Flo & Oli cassent leur Victoire de la musique le 8 février 2019 en direct sur BFMTV.
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel