Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Serge Telle: Immense fierté à Monaco devant sa femme Guilaine Chenu et leur fils

Serge Telle au côté du prince Albert II de Monaco, entouré de ses proches Jean-Baptiste Telle, Anne-Claire Troubat, son fils Alexis Telle, sa femme Guilaine Chenu-Telle et Antoine Telle, le 1er février 2016 au palais lors de sa prestation de serment pour sa prise de fonctions de ministre d'Etat de la principauté. © Eric Mathon / Palais princier / BestImage
10 photos
Lancer le diaporama
Serge Telle au côté du prince Albert II de Monaco, entouré de ses proches Jean-Baptiste Telle, Anne-Claire Troubat, son fils Alexis Telle, sa femme Guilaine Chenu-Telle et Antoine Telle, le 1er février 2016 au palais lors de sa prestation de serment pour sa prise de fonctions de ministre d'Etat de la principauté. © Eric Mathon / Palais princier / BestImage
Le nouveau ministre d'Etat de la principauté de Monaco a prêté serment le 1er février 2016, avec à ses côtés des "envoyés très spéciaux".

"Havre de paix" persistant dans une "conjoncture tumultueuse et complexe", comme l'a souligné dans ses voeux du Nouvel An, avec la fierté d'un bon patriarche veillant sur les siens, le prince Albert II, la principauté de Monaco a vacillé il y a quelques semaines lorsqu'un de ses piliers s'est brutalement effondré : le 14 décembre, à peine l'effervescence du premier anniversaire des jumeaux Jacques et Gabriella était-elle retombée, le ministre d'Etat monégasque Michel Roger était victime d'un accident vasculaire cérébral et hospitalisé au CHU de Nice.

À lire aussi

Très affecté par cette malheureuse nouvelle, le souverain ne tardait pas à former "des voeux fervents" pour le rétablissement du chef du gouvernement, qui était son bras droit et le capitaine de la politique monégasque depuis 2010. Puis, après un intérim assurée par Gilles Tonelli, il annonçait le 4 janvier 2016 la nomination de son successeur : Serge Telle, qui a pris ses fonctions le 1er février. Outre les liens qu'il a noués avec le Rocher, où il fut le premier ambassadeur de France en 2006-2007 après y avoir été consul général à partir de 2002, le haut fonctionnaire de 60 ans, nantais d'origine, justifie d'une solide expérience, ancien conseiller diplomatique au cabinet du Premier ministre Lionel Jospin en 1997 et ancien directeur-adjoint du cabinet de Bernard Kouchner au ministère des Affaires étrangères en 2007. Ce ne sont d'ailleurs pas ses seules fréquentations influentes...

En privé - et en toute discrétion -, Serge Telle est en effet l'époux de la journaliste Guilaine Chenu, figure emblématique du PAF : depuis une quinzaine d'années, elle dirige et présente, en tandem avec Françoise Joly, le magazine d'investigation de référence Envoyé spécial, sur France 2.

Guilaine Chenu et François Joly, le duo d'Envoyé Spécial en août 2012 à Paris lors de la conférence de rentrée de France Télévisions.
Guilaine Chenu et François Joly, le duo d'Envoyé Spécial en août 2012 à Paris lors de la conférence de rentrée de France Télévisions.

Journaliste cultivée habituée à visiter l'envers du décor et femme qu'on imagine volontiers pas peu fière de voir la carrière de son mari prendre un tel tournant, Guilaine Chenu, 55 ans, avait plus d'une raison d'être présente, lundi 1er février 2016, au palais princier de Monaco. En présence également de leur fils de 12 ans, Alexis, et de membres de sa famille, Serge Telle a prêté serment devant le prince Albert II et les autorités de la principauté. Secrétaire d'Etat, président du Conseil de la Couronne, gouvernement et cabinet au complet ou encore membres du Service d'Honneur du palais étaient rassemblés en cette occasion solennelle.

Au terme de cette prestation de serment, le souverain a longuement reçu son ministre d'Etat dans le cadre d'une audience privée au cours de laquelle il lui a remis la feuille de route appelée à régir son action, pour "répondre aux défis du XXIe siècle". "Je souhaite porter à votre connaissance les éléments principaux des missions qui seront les vôtres à la tête de mon gouvernement", a déclaré le prince Albert, détaillant par la suite les axes fondamentaux de la politique à mener - renforcement et adaptation du modèle monégasque, protection de l'environnement, relations diplomatiques avec l'Union européenne, sécurité... La feuille de route en question, dévoilée par les quotidiens Nice-Matin / Monaco-Matin, s'articule autour de trois fondamentaux pour réaliser la pérennité et les ambitions de la principauté : "renforcer et adapter le modèle monégasque", "développer son attrait et son rayonnement", et "conduire des projets structurants". Ce troisième enjeu porte en lui deux des priorités personnelles du prince Albert : l'extension en mer de la principauté et la préservation de l'environnement.

Désolé si ça se voit autant, mais je suis heureux

Au terme de cette journée marathon qui l'a vu prendre ses fonctions, c'est un Serge Telle "heureux" et très conscient de la somme de travail qui l'attend qui a reçu la presse dans les salons du ministère d'Etat. L'occasion pour cet "homme de dialogue" d'exprimer d'emblée sa volonté d'avoir des échanges de "qualité" avec des médias libres, indépendants et efficaces, "garant[s] du bon fonctionnement de toute société". Son épouse approuvera. Puis, insistant sur "la loyauté et la responsabilité" qui l'animent du fait de la confiance que le prince Albert lui accordée, il a résumé son engagement en une formule solennelle : "Etre à la hauteur de l'Histoire de la principauté de Monaco et de la très grande confiance qui m'est faite."

Cette Histoire, il en fait désormais partie. "Dans mes décisions, dans mes choix, je me rappellerai toujours de façon très vive de la cérémonie de ce matin. C'est un moment important, unique dans le déroulement d'une carrière", a-t-il confié au quotidien Monaco-Matin, auquel il a réservé son tout premier entretien. A tout moment, son admiration avouée pour le prince Albert II de Monaco se déclare, et notamment lorsqu'il se remémore, encore puissant dans son esprit, le discours d'investiture du souverain en 2005 : "Il m'avait beaucoup marqué à l'époque (...) et je constate que ce qui avait été annoncé a été mis en place." Né sur le littoral atlantique, il partage aussi avec lui sa passion environnementale et loue son "ambition pour le monde". Et de conclure, avec une sensation d'euphorie contagieuse : "Désolé si ça se voit autant, mais je suis particulièrement heureux de servir le prince et la principauté. J'ai une très grande admiration pour le souverain et je suis fier de travailler à ses côtés."

Michel Roger "rapatrié" et décoré

A noter qu'il n'a pas manqué d'avoir quelques mots laudatifs pour son prédécesseur, Michel Roger, qui a été transféré dans un établissement de santé de Poitiers, sa ville d'origine. Le prince Albert lui a remis par l'intermédiaire de son épouse les insignes de Grand officier de l'Ordre de Saint-Charles en reconnaissance des six années passées à mener la politique monégasque "avec la détermination qui le caractérise".

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
En vidéos
Kate et William, Charlene et Albert de Monaco, les plus beaux mariages royaux depuis 2010
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel