Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Sophie Lionnet, jeune fille au pair tuée : Premiers aveux de ses employeurs

Le couple de Français, inculpé du meurtre de la babysitter retrouvée brûlée en septembre 2017, plaide non coupable.

Quatre mois après le meurtre de Sophie Lionnet, une audience a été organisée devant la cour criminelle de l'Old Bailey, à Londres, vendredi 12 janvier en présence de Sabrina Kouider, 34 ans, et Ouissem Medouni, 40 ans. Le couple de Français a plaidé non coupable du meurtre de la jeune fille au pair originaire de l'Yonne qu'ils employaient et qui a été retrouvée brûlée dans leur jardin le 20 septembre dernier. L'ex-compagne du fondateur du groupe Boyzone, en chemise blanche et veste noire, et son compagnon, en sweatshirt bordeaux, ont admis avoir tenté de faire disparaître le corps, plaidant coupable "d'entrave à la justice", mais n'ont pas reconnu l'avoir tuée. Les autorités britanniques n'ont à ce stade révélé aucun détail sur les circonstances de la mort de la jeune au pair de 21 ans comme le rapporte l'AFP.

Lors d'une marche silencieuse organisée en octobre 2017, Mélanie, une cousine de Sophie Lionnet, avait confié que la babysitter de deux enfants de 3 et 6 ans voulait rentrer. Une thèse de nouveau défendue par l'avocat de la famille Me Franck Berton, notamment connu pour avoir participé à la libération de Florence Cassez en 2013. "Ce que j'ai appris depuis une quinzaine de jours, c'est quand même que cette jeune fille avait écrit à sa famille pour dire que l'ambiance était catastrophique. On sait par différents témoignages qu'elle vivait l'enfer [...]. Elle n'était pas payée et vivait recluse et isolée : elle n'avait plus le droit d'appeler sa famille. Plusieurs voyages devaient être organisés pour qu'elle rentre et puis finalement, la maîtresse s'était arrangée pour qu'elle ne rentre pas en France. Il y a beaucoup de zones d'ombre", a-t-il réagit auprès de LCI. L'avocat français a également commenté le système de défense des deux suspects "un peu compliqué". "C'est assez curieux de dire qu'on a brûlé le corps et peut-être même démembré le corps et puis dire 'non ce n'est pas nous qui l'avons tué", a-t-il ajouté.

Alors que Sophie Lionnet aurait dû fêter son 22e anniversaire le 7 janvier dernier, les parents de la jeune femme sont "dans le désarroi le plus total". Ils n'ont toujours pas récupérer son corps. "C'était son anniversaire, dimanche dernier, ses parents n'ont pas pu se recueillir. Ils ont reçu une lettre d'Emmanuel Macron en novembre dernier et depuis, aucune aide, rien. On va essayer de récupérer le corps de Sophie et tenter de le rapatrier le plus vite possible en France", a précisé Me Franck Berton.

Le procès de Sabrina Kouider, 34 ans, et Ouissem Medouni, qui doit durer cinq semaines, débutera le 19 mars prochain. Le couple encourt la prison à perpétuité.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
En vidéos
Lindsay Lohan, hors la loi mais stylée : son défilé de mode au tribunal