Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Victoires 2015 : Baudelaire, Ferré... et Benjamin Clementine, la révélation

Benjamin Clementine aux 30e Victoires de la musique, au Zénith de Paris, le 13 février 2015.
22 photos
Lancer le diaporama
Benjamin Clementine aux 30e Victoires de la musique, au Zénith de Paris, le 13 février 2015.

Des couloirs du métro ligne 2 à la Victoire : rarement une révélation aura autant mérité son nom, aux Victoires de la Musique... Vendredi 13 février 2015, la grand-messe musicale a consacré l'étoile montante Benjamin Clementine comme sa nouvelle Révélation scène de l'année. En quelques années, la taille et le décor de la scène ont énormément changé ; la classe du Londonien débarqué à Paris un peu la fleur au fusil, elle, semble atemporelle.

L'air de rien, c'était une des catégories les plus fascinantes de la 30e cérémonie des Victoires de la Musique, anniversaire dûment célébré avec des références telles que Souchon et Voulzy, Jean-Louis Aubert, IAM... Benjamin Clementine a pris l'ascendant sur l'atypique Féloche, qui nous encore emportés dans un voyage dépaysant et assez magique en interprétant Silbo, et ALB, le Rémois auteur de l'imparable Whispers under the moonlight.

Et dans les quelques mots que le très grand Anglais a prononcés en recevant son trophée des mains de la maîtresse de cérémonie, Virginie Guilhaume, on a retrouvé l'élégance ultime de sa voix soul profonde, l'empreinte puissante de son charisme inné : "C'est un immense honneur, merci à la France. Que dire ? Vous, les français, vous êtes conscients de la richesse de votre musique, de vos arts, de votre culture, de votre poésie, Baudelaire, Léo Ferré, s'exalte le très cultivé Benjamin Clementine, lui qui évoque William Blake lorsqu'il considère sa manière littéraire d'écrire des chansons. Les jeunes Français doivent savoir qu'ils ont un grand patrimoine. Il faut que nous soyons unis et qu'ensemble nous essayions de faire quelque chose. Le but n'est pas de décrocher une Victoire, c'est surtout de travailler dur. Et je tiens à remercier tous ceux qui sont restés à mes côtés..."

En aura-t-il le temps ? Comme dans le cas d'une Indila un peu trop émotive, plus tôt dans la soirée, Virginie Guilhaume intervient, en anglais, pour couper court. "Merci beaucoup, c'était génial", dira alors Benjamin Clementine, en français, à l'invitation de son interlocutrice... avant de se lancer dans une longue énumération de noms !

Benjamin Clementine aux 30e Victoires de la musique, au Zénith de Paris, le 13 février 2015.
Benjamin Clementine aux 30e Victoires de la musique, au Zénith de Paris, le 13 février 2015.
Benjamin Clementine, Cornerstone
Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel