Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Anne-Laure Bonnet victime de sexisme sur TF1 : "Si tu ne maigris pas, on t'enlève de l'antenne !"

Par Gonzague Lombard Rédacteur
Passionné de chant, des Douze coups de midi et de la discographie de Jul, il rêve de participer à Fort Boyard malgré sa phobie des serpents et du Père Fouras. Son ambition secrète ? Découvrir ce qui se cache derrière le rideau mystère de Bataille et Fontaine pour y chanter en quartet. La vérité est au bout du couloir…
12 photos
Elle se passionne pour les sports automobiles depuis sa plus tendre enfance. Hélas, en tentant de mener sa carrière de journaliste, Anne-Laure Bonnet a souvent rencontré des obstacles...

Ensemble, les victimes trouvent la force de parler. C'est ainsi qu'aujourd'hui, les journalistes sportives dénoncent la misogynie de certaines rédactions, d'autant plus depuis la diffusion du documentaire de Marie Portolano, intitulé Je ne suis pas une salope, je suis journaliste, le 21 mars 2021 sur Canal+ - malgré quelques scènes coupées. Sur le plateau de C à Vous, c'est Anne-Laure Bonnet, ancienne présentatrice de la chaîne Téléfoot entre autres, qui, à son tour, a fait part d'expériences professionnelles affligeantes.

Ce n'est pas drôle en fait !

"Moi, j'ai vécu un directeur de la rédaction qui a envoyé un texto à un de mes collègues pendant une émission en disant : 'Tu vas passer un bon moment, parce que t'as vu le décolleté d'Anne-Laure !', a-t-elle raconté, sur France 5, à Anne-Elisabeth Lemoine. J'ai vécu ça. J'en ai parlé à la direction. On m'a répondu, 'Pff, non mais Anne-Laure, c'est normal, c'est pour rigoler'. Mais ce n'est pas drôle en fait !" Anne-Laure Bonnet l'assure, elle n'a plus jamais vécu ce genre de choses en travaillant avec des équipes plus jeunes. Mais elle garde en tête des propos déplacés, entendus tout au long de sa carrière, de la part de personnes "toujours en place", indélogeables.

Il vaut mieux être un peu plus jolie, un peu plus souriante et un peu plus sympa avec la direction

"Au bout d'un moment, ça arrive une fois, ça arrive deux fois, ça arrive trois fois, et vous savez que la personne qui est en charge de ce que vous êtes en train de faire, votre directeur de la rédaction, il vous voit comme la 'gonzesse'. La gonzesse à qui on demande de mettre des décolletés, la gonzesse à qui on demande de maigrir. Ça m'est arrivé quand je travaillais sur TF1, sur la F1, on m'avait dit : 'Si tu ne maigris pas, on t'enlève de l'antenne'. Ok, d'accord, je parle cinq langues sinon, ce n'est pas utile sur la Formule 1 ? Ben non, il vaut mieux être un peu plus jolie, un peu plus souriante et un peu plus sympa avec la direction." En 2008, Anne-Laure Bonnet co-présentait l'émission F1 à la Une avec Denis Brogniart. Elle avait, effectivement, quitté son poste un an plus tard pour travailler en Italie, sur la chaîne Sky Sport...

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image