Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Bénabar, fêtard refoulé de boîte : ''C'est vexant mais savoureux''

La célébrité n'est pas toujours un passe-droit et Bénabar est bien placé pour le savoir. A 44 ans et fort d'une vingtaine d'années de carrière, le chanteur - Bruno Nicolini de son vrai nom - peut se targuer d'être parvenu à s'inscrire définitivement dans le paysage musical français. Mais contrairement à ce que l'on pourrait penser, sa notoriété ne lui a pas toujours ouvert les portes, et encore moins celle des boîtes de nuit !


Dans une interview pour le rendez-vous Les Buzz People diffusé sur MFM Radio, Bénabar, qui reviendra dans les bacs le 25 août prochain avec un 7e album studio, s'est ainsi confié au micro de Laurent Argelier sur ses expériences contrariées en soirée. Car à la surprise générale, le chanteur et comédien n'est en effet pas nécessairement le bienvenu dans les établissements de fête et s'est déjà fait refouler à de nombreuses reprises y compris tout récemment. Ces épisodes pas franchement flatteurs lui ont d'ailleurs inspiré l'une de ses dernières chansons Paris by night dans laquelle il traite de la "détresse" du fêtard esseulé.


"Pour être franc, ce que je raconte dans la chanson, ça ne s'est pas vraiment passé. Aujourd'hui, on m'autorise quand même à rentrer mais je me suis fait virer d'une boite dernièrement," raconte-t-il. Bénabar, qui assure préférer fréquenter les restaurants, ne donnera cependant pas davantage de précision, quant au nom de l'établissement en question ou autre. Si ce n'est que c'est visiblement le "mauvais comportement de l'équipe" qui lui a coûté son entrée. Mais loin d'en être furax, le chanteur trouve ce rejet en réalité plutôt "savoureux". "C'est vexant mais ça a quelque chose de très savoureux, tu te dis que t'as pas tout perdu et tu te dis que tu retrouves un peu le gamin que tu étais il y a 15 ans. Donc c'est cool, livre-t-il avant de souligner être "très solidaire avec tous les autres qui se font virer de boîte." Et le chanteur d'adresser un petit mot à tous les frustrés de la nuit : "C'est ça qu'il faut dire à tes auditeurs qui se font parfois virer des boîtes, c'est que c'est assez noble de se faire virer d'une boîte". Voilà qui risque fort de faire chaud au coeur à bon nombre de refoulés...

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel