Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Delphine Boël : La nouvelle princesse est beaucoup plus riche que la famille royale !

Delphine Boël : La nouvelle princesse est beaucoup plus riche que la famille royale !
Par Rachel Henry Rédactrice
Née à Londres, non loin de Kensington, elle démêle le vrai du faux sur la famille royale britannique, mais pas seulement. La reine Maxima des Pays-Bas, la reine Letizia d'Espagne et la princesse Victoria de Suède sont aussi ses copines. Quand les têtes couronnées ne sont pas de sortie, Rachel patiente en décryptant volontiers les tapis rouges, les premiers rangs des défilés.
Delphine de Saxe-Cobourg-Gotha, reconnue officiellement comme la fille légitime du roi Albert II de Belgique après sept ans de procédure, donne une conférence de presse à Bruxelles. Octobre 2020.
21 photos
Lancer le diaporama
Delphine de Saxe-Cobourg-Gotha, reconnue officiellement comme la fille légitime du roi Albert II de Belgique après sept ans de procédure, donne une conférence de presse à Bruxelles. Octobre 2020.
Si la fille illégitime de l'ancien roi Albert II s'est battue pour faire reconnaître sa filiation royale, c'est par désir d'égalité avec ses frères et soeurs. L'intérêt financier n'a jamais pesé dans la balance puisque la fortune de Delphine Boël écrase littéralement celle de la famille royale belge.

Oubliée Delphine Boël, depuis le 1er octobre 2020, l'artiste belge de 52 ans s'appelle Delphine de Saxe-Cobourg-Gotha et porte le titre de princesse de Belgique. Après un long et douloureux combat juridique de sept ans, la fille illégitime de l'ancien roi Albert II, née de sa liaison passée avec la baronne Sybille de Selys Longchamps, a finalement eu gain de cause auprès de la justice belge. Une victoire sur laquelle elle est revenue dans une nouvelle interview accordée au magazine Gala du 8 octobre.

"Je n'ai pas accompli ce chemin pour l'honneur ou pour l'argent. Si j'avais agi par intérêt, cela aurait été un flop et j'aurais perdu", estime la nouvelle princesse. "Certains ont prétendu que je voulais être appelée comme une altesse royale, c'est totalement faux (...). Ce n'est pas mon style, je voulais seulement l'égalité par rapport à mes frères et soeurs." C'est désormais chose faite, la soeur de la princesse Astrid, du prince Laurent et du roi Philippe jouit des mêmes prédicats, mais rien de plus : elle ne recevra pas un euro de la famille royale belge.

Si elle a jusqu'alors porté le nom de Boël, c'était pour éviter tout scandale royal et protéger la réputation de son père biologique. Jacques Boël, l'ex-mari de sa mère, "était là pour préserver les apparences" et il ne s'est jamais impliqué dans l'éducation de Delphine. Pour autant, elle héritera de sa fortune : "En tant que fille unique et héritière de Jacques Boël, je n'ai pas de problème d'argent : ils sont plus riches que la famille royale. Si je l'avais fait pour l'argent, j'aurais vraiment été très bête !"

Héritière d'un empire sidérurgique

Comme l'avait rapporté la RTBF en janvier dernier, Jacques Boël est l'un des héritiers de Gustave Boël, "fondateur de l'empire sidérurgique basé à La Louvière" : "La fortune du groupe Boël, actuellement, est constituée d'un empire financier évalué à 1 milliard 600 millions d'euros. La seizième fortune belge", nos confrères avaient-ils précisé. La fortune personnelle d'Albert II, bien que sous-évaluée pour certains, avait été déclarée à 12 millions d'euros par le Palais Royal en 2010.

De son côté, la nouvelle princesse de Belgique reconnaît que sa fortune familiale a joué un rôle dans son combat juridique : "C'est vrai que si j'avais été issue d'un milieu défavorisé, mon combat aurait été encore plus compliqué à mener (...). Bien sûr, je ne demande aucune dotation, je ne veux pas être un poids pour l'État."

Delphine de Saxe-Cobourg-Gotha l'assure, elle n'attend plus rien de la famille royale belge et préfère se concentrer sur son art et sa vie de famille avec son compagnon Jim O'Hare et leurs deux enfants, Joséphine et Oscar (17 et 12 ans). "Je n'attends pas d'être invitée au palais. S'il y a de la gentillesse de leur côté et qu'ils le souhaitent, alors je ne leur tournerai pas le dos." Pour ce qui est sa non-relation avec son père biologique Albert II, aujourd'hui âgé de 86 ans, celle qui dit détester "être fâchée ou amère" lui adresse un message de paix : "Je lui souhaite tout simplement d'être en bonne santé et heureux."

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image