Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Edinson Cavani : Le nouveau jouet du PSG fait trembler la planète foot

Edinson Cavani, nouveau sourire du Paris Saint-Germain lors de sa présentation au Parc des Princes par Nasser Al-Khelaifi, président du PSG le 16 juillet 2013
14 photos
Lancer le diaporama
Edinson Cavani, nouveau sourire du Paris Saint-Germain lors de sa présentation au Parc des Princes par Nasser Al-Khelaifi, président du PSG le 16 juillet 2013

L'année dernière, les dirigeants du Qatar avaient offert Zlatan Ibrahimovic aux supporters du Paris Saint-Germain. Cette année, les fans sont une nouvelle fois gâtés avec l'arrivée de l'un des meilleurs buteurs au monde, l'Uruguayen Edinson Cavani. L'homme le plus cher de la Ligue 1.

Des millions et des buts à la pelle

Car depuis l'arrivée des Qataris à la tête du PSG, le club de la capitale est entré dans une nouvelle dimension où les chiffres ne semblent plus avoir de signification. Le salaire de Zlatan Ibrahimovic ? 14 millions d'euros par an, ce qui fait de lui le second joueur le mieux payé au monde. Thiago Silva, défenseur central parisien, considéré comme le meilleur à son poste ? 42 millions d'euros et 7 millions d'euros de primes pour son transfert du Milan AC au PSG... Et Edinson Cavani dans tout ça ? 64 millions d'euros et un salaire de 10 millions net par an, soit le plus gros transfert de la Ligue 1 juste devant Radamel Falcao Garcia, débarqué pour 60 millions d'euros à Monaco cet été, le club de la principauté étant le principal animateur du marché européen depuis l'arrivée à sa tête du milliardaire russe Dmitri Evguenievitch Rybolovlev.

Alors pourquoi avoir cassé sa tirelire pour le joueur de 26 ans à la longue tignasse qui évoluait jusqu'alors au Napoli ? Parce qu'il est l'un des meilleurs au monde. 118 buts en 172 matches avec le Napoli. De quoi vous poser un homme qui, lors de sa conférence de presse de présentation le 16 juillet dernier, a débité les traditionnelles banalités, évoquant "le projet très riche et ambitieux" du PSG, un "club de niveau mondial dans lequel beaucoup aimeraient jouer". Peut-être la présence de son ancien partenaire Ezequiel Lavezzi l'a-t-elle aidé à prendre sa décision alors que les plus grands clubs d'Europe souhaitaient s'attacher ses services. Peut-être que le gros chèque promis chaque fin de mois a légèrement fait pencher la balance en faveur du PSG... Toujours est-il que l'Uruguayen a hâte de joueur au côté de Zlatan Ibrahimovic, "un champion de classe mondiale. Pour un autre attaquant, c'est un plaisir de jouer à ses côtés".

Glaces, Disney et surnoms

Alors que le PSG connaît un moment difficile avec le départ de son directeur sportif Leonardo, son président Nasser Al-Khelaïfi calme le jeu avec une recrue de choix, qui dès quatre ans toucha ses premières récompenses, des glaces offertes par le glacier installé à côté du terrain comme le révèle le site de SoFoot, qui révèle quelques détails de la vie du joueur, relativement discret au quotidien.

Papa de deux petits garçons, Bautista, né en mars 2011 et baptisé ainsi en hommage à Jean le Baptiste, et le petit Lucas, né en mars 2013, Edinson Cavani se fait rapidement un nom en Italie, d'abord à Palerme puis à Naples où les pizzaioli du coin ont créé une pizza à son nom au bout de quelques matches à peine. Fan de pêche, le buteur a inspiré un personnage de Disney dans le dessin animé The Supa Strikas, dans lequel un personnage lui ressemble étrangement et porte le nom de El Matador, le surnom de Cavani à Naples, lui qui auparavant se faisait appeler El Botija, l'enfant...

Depuis ses débuts en Uruguay, l'enfant a bien grandi. Débarqué en Sicile et à Palerme où son grand-père a un temps travaillé, Edinson Cavani s'est fait un nom en Europe, martyrisant les défenses adverses. Désormais, c'est à Paris qu'El Matador exercera ses talents. Son duo attendu avec Zlatan Ibrahimovic risque de crisper plus d'une défense...

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel