Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews
NEWSLETTER

Eric Zemmour : Doigt d'honneur polémique à Marseille, Sarah Knafo amusée à ses côtés

Par Lise Normandie Rédactrice
Depuis sa Normandie natale, elle aspirait à une vie bien plus palpitante. Lassée du beurre, du cidre et des vaches, s'installer à Paris a changé sa vie... Se sentir plus proche et connectée de toutes ses stars préférées que presque personne, dans sa Normandie, ne connaît… À part Amandine Petit bien sûr, Miss Normandie et Miss France !
12 photos
Eric Zemmour doit annoncer dans les prochains jours sa candidature à la présidentielle. Il a conclu sa pré-campagne dans la tourmente à Marseille samedi 27 novembre 2021, échangeant des doigts d'honneur avec une femme qui l'avait provoqué. Des images qui ne cessent d'être commentées depuis hier...

Une photo de l'AFP a provoqué l'émoi samedi 27 novembre 2021, au terme d'une visite mouvementée d'Éric Zemmour à Marseille.

A la sortie d'un restaurant où le polémiste de 63 ans venait de déjeuner, une passante lui a fait un doigt d'honneur. Le polémiste - qui pourrait annoncer mardi ou mercredi sa candidature, selon plusieurs sources - a répondu par le même geste en affirmant "et bien profond", sous le regard amusé de sa conseillère Sarah Knafo, a constaté un photographe de l'AFP.

Un "geste instinctif" qu'Éric Zemmour "assume", se défend son entourage qui compare ce geste au "casse-toi pauv' con" lancé en février 2008 par le président Nicolas Sarkozy à un agriculteur qui refusait sa poignée de main. Mais l'entourage d'Eric Zemmour n'a pas souhaité répondre à la question de savoir si ce geste était présidentiable. "Certainement que ça fait quelqu'un de vrai", a-t-on insisté. "Il nous a dit : 'On m'insulte, on me fait un doigt, je réponds cash'".

Depuis la diffusion de cette image par les médias, les commentaires ne cessent de fuser de tous les côtés...

Quelques heures plus tard, Eric Zemmour est rentré à Paris en TGV. Interrogé à sa sortie du train, à la gare de Lyon, l'homme n'a pas souhaité s'exprimer sur le sujet.

Cet épisode s'ajoute aux difficultés rencontrées par Éric Zemmour au terme de sa pré-campagne, amorcée par une tournée de conférences aux allures de meetings et une envolée sondagière qui semble désormais marquer le pas.

Outre des sondages qui stagnent ou baissent (12% et 17% au premier tour), des salles qui l'ont refusé comme à Londres ou Genève, et une organisation fragile critiquée en interne, le polémiste n'est pas parvenu à s'imposer dans ses déplacements.

Vendredi dernier, il est descendu du train à Aix-en-Provence au lieu de Marseille où l'attendaient des manifestants. L'après-midi, il a déambulé moins de 15 minutes, dans le quartier du Panier, sous les cris de manifestants: "Zemmour casse-toi, Marseille antiraciste". Sa déambulation sur le Vieux Port samedi a été annulée.

Autre revers, le polémiste a perdu cette semaine le soutien du financier Charles Gave. "Il n'a jamais été dans l'équipe", s'est défendu Eric Zemmour vendredi. Quant à son ami Philippe de Villiers, il ne viendra pas au Zénith à Paris le 5 décembre pour son premier meeting de campagne. "C'est un ami qui ne tient pas sa parole", a déploré le polémiste.

Cette semaine, Eric Zemmour et sa conseillère Sarah Knafo ont demandé l'interdiction à la vente du magazine Closer, à cause d'un article qui porte atteinte à leur vie privée et leur droit à l'image. En vain. Ils ont désormais décidé de porter plainte.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image