Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Famille Formidable - Anny Duperey et Bernard Le Coq : 'Vingt piges sans nuages'

6 photos
Lancer le diaporama

Le 16 janvier prochain, la plus célèbre famille française du petit écran, la famille formidable, sera de retour pour une neuvième saison pleine de rebondissements sur TF1 ! Cette année, toutes les équipes célèbrent un grand anniversaire : les 20 ans de la série. A cette occasion, Jacques et Catherine Beaumont interprétés par Bernard Le Coq et Anny Duperey ont accordé une interview croisée à Télé 7 Jours (en kiosques le 9 janvier).

Il y a vingt ans, les deux acteurs ont accepté de tourner dans la série pour des raisons différentes. Alors qu'Anny avait besoin de se changer les idées en tournant dans une comédie, pour Bernard, c'était une nécessité : "Joël (Santoni, réalisateur et scénariste, ndlr) m'a sauvé de la panade car j'avais grand besoin d'argent pour financer mon nouvel appartement."

Entre le "couple", l'alchimie s'est faite tout de suite. "Dès la première scène, j'ai su que ça allait marcher entre nous", déclare Bernard Le Coq. Et contrairement aux Beaumont qui enchaînent les crises conjugales, Anny Duperey confesse avoir passé "vingt piges sans nuages".

D'ailleurs, il semblerait que celle-ci prenne un certain plaisir à jouer les scènes de dispute, et lorsqu'il s'agit de mettre une claque, elle n'hésite pas. "C'est qu'elle a la main plutôt leste, la grande", plaisante Bernard Le Coq.

Les comédiens, une grande famille, vivent dans "une joyeuse colonie de vacances" mais connaissent aussi des drames, et notamment la mort de Philippe Khorsand alias nono. Les scènes tournées avec ce dernier sont d'ailleurs les plus beaux souvenirs du comédien.

Pour Anny, la scène la plus difficile à tourner était celle où Jacques l'a emmenée au cimetière. Elle raconte : "Je ne suis jamais allée sur celle de mes parents (qu'elle a perdu à l'âge de 8 ans NDLR). Émotionnellement, c'était très chaud !"

Une chose est sûre, heureusement pour nous, Anny Duperey et Bernard Le Coq affirment ne jamais se lasser de leurs personnages. Une famille formidable repartie pour vingt ans ? "J'aimerais qu'on se retrouve dans vingt ans, mais je risque d'arriver en déambulateur", plaisante Bernard Le Coq.

Interview à retrouver dans Télé 7 Jours (en kiosques le 9 janvier 2012)

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image